Les impacts de l’arrivée de l’A321NEO LR chez Air Transat

L’arrivée des A321NEO LR signifie le retrait des A310 de la flotte d’Air Transat. Pour cinq de ces vieux coucous qui étaient la propriété d’Air Transat, il n’y avait pas de loyer mensuel alors que celui des autres revenait à environ 80 000 $ par mois. Le faible loyer mensuel donnait beaucoup de flexibilité à Air Transat qui pouvait se permettre de ne les faire voler que quelques heures par semaine tout en gérant leur nombre de cycles élevés.

 

Les A321NEO LR sont des appareils tout neufs et leur loyer mensuel devrait avoisiner les 500 000 $ par mois. À ce prix, si Air Transat en faisait le même usage que les A310 les économies de carburant ne couvriraient pas la différence dans le coût de location. Pour les rentabiliser, elle devra augmenter le nombre mensuel d’heures de vol afin de générer plus de revenus par appareil. Les A321NEO LR ont un temps de rotation au sol plus court, ce qui devrait contribuer à augmenter le nombre de vols mensuels. Avec une capacité de 200 sièges, ils pourront non seulement remplacer les A310, mais également les B737-800NG sur les destinations soleil les plus achalandées tout en offrant de vrais sièges de classe Club qui sont très en demande.

 

Mais c’est surtout sa distance franchissable et son bas coût d’opération qui vont permettre à l’A321NEO LR de transformer le marché des vols transatlantiques. Avec cet appareil, Air Transat pourra attaquer ou défendre des marchés où sa présence est plus modeste. Elle pourra, par exemple, les déployer à Ottawa, Québec et Halifax où elle sera en mesure d’offrir des liaisons sans escale vers l’Europe et ce, à prix très compétitif. Air Transat pourra alors mieux lutter contre la force du réseau régional que possède Air Canada et celui que Westjet compte déployer en code partagé avec Air France KLM dans l’Est du pays. De plus, comme aux trois aéroports mentionnés plus haut il n’y a pas de couvre-feu, il serait possible d’envoyer les A321NEO LR faire un aller-retour dans le Sud la nuit, avant de les utiliser pour des vols en Europe en après-midi.

 

En ce moment la transition des équipages de Boeing à Airbus aux changements de saison coûte cher à Air Transat. L’arrivée des A321NEO LR au sein de sa flotte pourrait bien pousser Air Transat à remplacer ses B737-800NG par des A320CEO quand les baux arriveront à terme.

 

Pour nous il ne fait pas de doute qu’Air Transat a choisi le bon appareil pour ses besoins futurs; comme elle sera la première compagnie aérienne en Amérique du Nord à exploiter l’A321NEO LR, elle se donne une longueur d’avance sur ses compétiteurs.

6 thoughts on “Les impacts de l’arrivée de l’A321NEO LR chez Air Transat

  • juillet 13, 2017 at 4:47
    Permalink

    La consommation sera environ 50% inférieur pour l’A321 par rapport aux A310. Et des sièges de 18 pouces au lieu de 16,5….

    Reply
  • juillet 13, 2017 at 4:12
    Permalink

    Tout des avantage sauf le cargo

    Reply
  • juillet 15, 2017 at 9:28
    Permalink

    il aura plus des espaces pour les jambes ??

    Reply
    • juillet 15, 2017 at 10:35
      Permalink

      Hélas non

      Reply
      • juillet 15, 2017 at 5:03
        Permalink

        grrr mois qui fait 1M90 sa doit etres dur si jamais je prend le A321 sur marseille montreal …..

        Reply
        • juillet 15, 2017 at 5:47
          Permalink

          À 1m75 se trouve déjà cela pénible alors vous avez toutes mes sympathies.

          Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *