Korean Air repousse la livraison de son premier CS300

Pour partager cette publication :

Le magazine Flightglobal rapporte ce matin que la compagnie Korean Air a décidé de reporter la livraison de son premier CS300 au mois de décembre. La livraison de ce premier appareil devait avoir lieu cette semaine alors que tous les essais de conformité avaient été complétés.

 

Selon ce que rapporte Flightglobal, le Président et Chef de la direction de Korean Air, M. Walter Chow, souhaiterait donner plus de temps à Pratt & Whitney afin qu’elle complète son plan de déploiement des modifications apportées à la gamme de moteurs PWG.

Pour lire l’article de Flightglobal, cliquez ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

10 thoughts on “Korean Air repousse la livraison de son premier CS300

  • octobre 26, 2017 at 11:08 am
    Permalink

    Il n’est pas simple de lancer un appareil 100% nouveau. Tellement d’entreprises sont impliqués dans ce processus qui requiert des phases d’apprentissage, de standardisation de la production, etc… Le moteur est une pièce majeure, et en ce qui a trait aux ajustements à court terme les impacts sont majeurs eux aussi. C’est à l’usage qu’on se rend compte que le moteur n’était pas totalement au point. Korean préfère attendre un peu que Pratt & Whitney fasse son travail, ce qui est tout à fait approprié. Pendant ce temps, il n’y a que Bombardier qui soit décotée… jusqu’aux prochaines commandes.

    Reply
  • octobre 26, 2017 at 12:41 pm
    Permalink

    La nouvelle stratégie de Bombardier selon l’article ci-haut est assez claire je crois. Installer les moteurs livrés en quantité voulu par bombardier y a plusieurs mois, d’abord sur les avions déjà livrés avec l’ancienne pièce. En plus le client est d’accord, que dire de mieux. Le 02 novembre Bombardier Inc và remettre a jour ces priorités de livraisons pour la fin de 2017 et probable aussi (en parti) son objectif pour 2018 j’espère. Surement que d’autres clients vont choisir cette option pour la même raison ou autres s’ils sont (pas près) a recevoir leurs commandes fin 2017. La pression sur Bombardier et en quelque sorte sur Pratt/Mirabel aussi, và diminuer. Pour les avions NEO d’Airbus, sa c’est le problème de Pratt-Whitney US/Airbus parce que leurs moteurs ne sont pas assemblés chez Pratt-Whitney Canada.

    Reply
  • octobre 26, 2017 at 3:12 pm
    Permalink

    Achetez un CSeries et obtenez une paire de moteur au cas où …

    Reply
  • octobre 27, 2017 at 2:29 am
    Permalink

    Il y a des rumeurs comme quoi la livraison du premier CS300 à Korean Air est reportée jusqu’en 2018. Probablement ce sera en janvier ou février.
    Si c’est vrai, c’est un peu décevant, mais ce n’est pas non plus une catastrophe.

    Il faudrait juste que Bombardier annonce une planification de livraisons des avions C Series pour 2018 qui soit un peu plus crédible que celle de cette année.

    Reply
    • octobre 27, 2017 at 12:31 pm
      Permalink

      À la décharge de Bombardier, Pratt prend beaucoup plus de temps que prévu pour résoudre ses problèmes, au départ il était question du premier trimestre 2017.

      Reply
    • octobre 27, 2017 at 3:51 pm
      Permalink

      À la fin de cette année, ils seront un an de retard sur les livraisons prévues.

      Reply
  • octobre 27, 2017 at 6:08 pm
    Permalink

    Ce sont des commandes fermes donc ces avions sont vendus. Les livraisons ne sont plus nécessaires si les clients préfères maintenant en prendres possessions en 2018 et plus pour des raisons qui les concernes. L’important ces les ventes, les livraisons sont d’abord et avant touts une négociation entre les deux parties. C’est d’abord les clients qui fait la demande et l’avionneur fait valloir s’il peu livrer aux dates choisis par les dits clients. Korean Air dit que c’est maintenant son choix et que sa sera sans problèmes les livraisons en 2018. On và savoir le 02 novembre selon bombardier les raisons pour les quels certaines commandes prévu en 2017 seront manifestement reportées. À date j’ai jamais attendu Bombardier Inc dire ou affirmer que la cédule de 2017 était une obligation légale de livrer. Je pense que cette cédule de livraison 2017 est en bonne parti qu’une affaire de marketing pour démontrer a de futur clients que le programme C Serie pouvait livrer un (certain) nombre d’avion cette année. Je crois pas que ces dates de livraisons étaient tous couler dans le béton comme on dit. Une très grande marge de manoeuvre pour ces livraisons en 2017, est peut-être la vrais stratégie de l’équipe du PDG ??? J’espère que l’info de bombardier le 02 novembre và ÊTRE limpide. À date j’en doute pas. Alors và falloir attendre le 02 novembre pour la véritée et toute la véritée en long et en large.

    Reply
    • octobre 27, 2017 at 9:09 pm
      Permalink

      un avion est vendu lorsqu’il est livré. L’important ce sont les livraisons.

      Reply
      • octobre 28, 2017 at 8:46 am
        Permalink

        Pas de livraison, pas de pognon.

        Reply
  • octobre 28, 2017 at 1:52 pm
    Permalink

    Je dirais plutôt qu’un avion est vendu quand les deux partis signes les modalités d’achat y compris la date de livraison. Mais le cas du C Serie contenu des imprévus du a ce nouveau aéronef, je pense pas que la date de livraison était ferme. Une assez grande marge manoeuvre pour la date de livraison à surement été négocier entre les deux parties. À ma connaissance aucun avionneur vends des avions sans s’assurez de la solvabilités de l’acheteur. Des garanties solides d’institutions financières sont surement donner dont sur le quels l’avionneur peu capitaliser si besoin il y a. Enfin quelqu’un qui à déjà participer à cette négociation d’achat de n’importe quels avion pourrait nous renseigner sur cette page………

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *