Bombardier prévoit livrer 40 à 45 C Series en 2018

Dans une entrevue qu’il a accordée au site AINonline, le Vice-président aux finances de Bombardier, M. John Di Bert, affirme que l’objectif de livraison de C Series en 2018 serait de 40 à 45 appareils. Pour notre part, une source anonyme nous a mentionné qu’au mois de juin 2017 la cédule de livraison 2018 chez Pratt & Whitney prévoyait la livraison à Bombardier de 100 à 110 moteurs ce qui veut dire de 50 à 55 livraisons de C Series. Le chiffre de 40 à 45 C Series pour 2018 serait donc le résultat d’une nouvelle révision à la baisse et il serait maintenant question de 80 à 85 livraisons pour 2019.

 

Dans la même entrevue, M. Di Bert a mentionné que les retards de Pratt & Whitney représentaient des pertes de revenus de l’ordre de 300 M$ US en 2017 pour Bombardier. Il a rappelé que Pratt & Whitney avait promis à Bombardier une avance de fonds afin de compenser pour les retards, mais n’a pas mentionné quel était ce montant qui serait avancé.

Pour le lien vers l’article d’AINonline, cliquez ici

 

6 thoughts on “Bombardier prévoit livrer 40 à 45 C Series en 2018

  • janvier 9, 2018 at 7:19 am
    Permalink

    Ce ne sont pas tous les moteurs qui sont installés, plusieurs clients exigent d’avoir quelques moteurs dans leur dépôt de pièce de rechange.

    Reply
  • janvier 9, 2018 at 7:34 am
    Permalink

    Levez la main ceux qui croient à ça!

    Ça fait presque un avion par semaine! Il faudrait que ça commencer à grouiller parce que si on veut arriver à temps, il faut partir fort. Nous en sommes déjà à la neuvième journée de l’année et rien donc ça fait une semaine de passée, ajoutez-y un mois de vacances l’été prochain en sachant que l’usine est bien calme pendant cette période, ne reste que 47 semaines de production en 2018 pour livrer 40-45 avions. Et encore, on ne retranche pas la période des fêtes.

    On est toujours tenté d’être optimiste au début d’une nouvelle année, mais le passé est souvent garant de l’avenir. Rappelons-nous qu’en septembre dernier, ça ne fait pas si longtemps, on nous disait que 30 avions sortiraient de la shop en 2017. «Nous avons toutes les pièces et nous sommes à les assembler» qu’ils disaient le plus sérieusement du monde.

    Aujourd’hui, que 24 avions en 1½ de production sont livrés alors permettez-moi d’être septique et même sarcastique.

    Reply
  • janvier 9, 2018 at 8:10 am
    Permalink

    Tous les CSeries livrés l’ont été à perte. Peut-être qu’ils vont se mettre à augmenter en cadence très rapidement pour les diminuer.

    Reply
  • janvier 9, 2018 at 10:00 am
    Permalink

    Ces prévisions ne doivent pas tenir compte d’une implication d’Airbus puisque l’approbation du gouvernement fédéral n’est pas encore donnée. Dans le courant de 2018, il faudra revoir les prévisions et trouver un moyen d’accroître la capacité de production des appareils. Si l’objectif ultime est toujours de prendre la moitié du marché des monocouloirs à fuselage étroit, qui tourne autour de 3000 avions, ce n’est pas avec une cadence de 40 appareils par année qu’on y arrivera.

    Reply
    • janvier 9, 2018 at 10:20 am
      Permalink

      Le plan d’affaire initiale du C Series prévoyait une cadence de 100 à 120 appareils par année avec une seule ligne d’assemblage. Avec l’arrivée de la deuxième ligne en Alabama les données changent. Une fois l’entente complétée Airbus devra nous dire quelle sera la cadence des deux lignes.

      Reply
  • janvier 9, 2018 at 10:20 pm
    Permalink

    Livraisons c series 2016 sept et 2017 dix-sept. Total: 24 livraisons cs100/cs300 complétés. En date du 01 janvier 2018 la cédule de livraison est encore de 348 commandes fermes. Et pour 2018 les prévisions après révision selon cette article ci-haut, sont de 40 à 45 livraisons. Pendant qu’une cédule est en force beaucoup d’événements peuvent survenir qui étaient pas ou peu prévisibles au moment de la confection de cette liste. Donc il est normal que les quantités a livrer changes dans une cédule de livraisons projetés. Parfois en – ou en +. On la bien vu en 2016/2017.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *