L’interdiction des lasers une bonne chose

Pour partager cette publication :

Le ministre des Transports Marc Garneau a décrété hier ce qui suit :

« une nouvelle mesure qui interdit la possession de lasers portatifs à pile dont la puissance de sortie dépasse 1 milliwatt (mW) en dehors d’une résidence privée à moins d’avoir une raison légitime pour ce faire, comme à des fins professionnelles, scolaires, ou éducatives.

L’Arrêté d’urgence entre en vigueur immédiatement et s’applique :

  • aux municipalités dans les régions du Grand Montréal, du Grand Toronto et du Grand Vancouver;
  • à un rayon de 10 kilomètres autour de tout aéroport ou héliport certifié au Canada.

La nouvelle mesure autorise Transports Canada et les représentants de la loi désignés à imposer des amendes immédiates à toute personne qui se trouve, sans raison légitime, en possession d’un laser portatif dans une zone interdite. Les amendes maximales peuvent s’élever à 5 000 $ pour un particulier et à 25 000 $ pour une entreprise.

En plus de l’Arrêté d’urgence, Transports Canada déclare aussi que les frappes laser contre les aéronefs sont des actes criminels pouvant faire l’objet d’une amende immédiate en vertu du Règlement de l’aviation canadien. »

 

 

L’interdiction de posséder un laser près des aéroports est une bonne chose surtout que le laser de couleur verte dont la puissance est nettement supérieure à 1 milliwatt n’a pas d’application pratique autre que de servir de pointeur.

 

L’interdiction de possession permet aux représentants de l’ordre de saisir les lasers et de remettre des constats d’infraction sans avoir la preuve que les lasers ont été pointés vers des avions. Il leur sera donc beaucoup plus facile d’intervenir près des aéroports.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *