Chorus Aviation annonce des résultats solides pour le deuxième trimestre

Pour partager cette publication :
  • Résultat net de 16,2 millions de dollars, soit 0,12 $ par action de base, comprenant une perte de change latente de 12,6 millions de dollars.
  • Résultat net ajusté1) de 29,4 millions de dollars, soit 0,21 $ par action de base.
  • BAIIA ajusté1) de 84,6 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 18,8 millions de dollars, soit 28,6 %, principalement attribuable à l’augmentation des produits tirés des activités de location d’appareils.
  • Exécution du sixième programme d’entretien prolongé (« PEP ») visant un appareil Dash 8‑300.
  • Attribution de deux nouvelles missions de vol à contrat pour un client international assurées au moyen de quatre appareils CRJ‑200.
  • Acquisition de deux appareils Dash 8‑300 aux fins de la constitution d’un stock de pièces destinées à la vente.

HALIFAX, le 9 août 2018 /CNW/ – Chorus Aviation Inc. (« Chorus ») (TSX: CHR) a annoncé aujourd’hui des résultats financiers solides pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2018.

« Notre entreprise a obtenu de solides résultats au deuxième trimestre de l’exercice », a déclaré Joe Randell, président et chef de la direction de Chorus. « Au cours du trimestre, nos résultats financiers se sont traduits par un BAIIA ajusté de plus de 84,0 millions de dollars, en hausse de 18,8 millions de dollars, soit 28,6 %, par rapport au deuxième trimestre de 2017, hausse qui est principalement attribuable à la croissance des activités de location d’appareils. Le résultat ajusté par action de base s’est élevé à 0,21 $.

« Nous continuons de bâtir notre entreprise de location d’appareils régionaux et avons signé de nouveaux sommaires des modalités avec différents clients à l’égard de l’acquisition de plusieurs appareils régionaux qui sont en location à l’heure actuelle ou qui seront loués en vertu d’opérations de cession-bail. Ces sommaires des modalités demeurent assujettis à la négociation et à la signature des conventions définitives ; des précisions suivront lorsque les opérations auront été conclues », a poursuivi M. Randell. « Les occasions qui s’offrent à nous sont nombreuses et j’ai confiance dans le potentiel de croissance de notre entreprise de location.

« Au cours du trimestre, nous avons exécuté notre sixième programme d’entretien prolongé visant un appareil Dash 8‑300, qui engendre actuellement des produits de location aux termes du CAC, et le septième appareil est en cours de production. Nous avons remporté de nouveaux contrats de vol recourant à un appareil CRJ 200 au Soudan et en République démocratique du Congo. La demande des clients auprès de notre division de pièces, Avparts, est encourageante. Nous avons acquis récemment deux appareils Dash 8‑300 afin de constituer un stock de pièces disponibles et avons désassemblé dix appareils à ce jour. Nous obtenons des marges saines au moyen de ces activités et entrevoyons des possibilités de croissance.

« L’équipe de Chorus demeure résolue à accroître la valeur pour les actionnaires et je les remercie de partager notre vision, soit d’offrir l’aviation régionale au monde entier », a conclu M. Randell.

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2018

Comparaison des résultats financiers du deuxième trimestre de 2018 par rapport à ceux du deuxième trimestre de 2017

Au deuxième trimestre de 2018, Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 84,6 millions de dollars, comparativement aux 65,8 millions de dollars inscrits en 2017, ce qui représente une hausse de 18,8 millions de dollars, soit 28,6 %.

La hausse de 18,8 millions de dollars du BAIIA ajusté était principalement attribuable à ce qui suit :

  • une hausse de 14,9 millions de dollars attribuable à la croissance des activités de location d’appareils régionaux à des tiers;
  • une augmentation de 1,4 million de dollars des produits tirés des activités de location d’appareils aux termes du CAC;
  • une diminution de 1,8 million de dollars de la rémunération fondée sur des actions;
  • une diminution de 0,7 million de dollars des autres frais.

Le résultat net ajusté s’est établi à 29,4 millions de dollars pour le trimestre, ce qui représente une hausse de 2,5 millions de dollars, soit 9,3 %, par rapport à 2017. Cette variation résulte de la hausse de 18,8 millions de dollars du BAIIA ajusté auparavant décrite et de la hausse de 0,3 million de dollars des autres éléments du résultat, qui ont été annulées par ce qui suit :

  • une dépréciation additionnelle de 7,4 millions de dollars liée principalement aux nouveaux appareils;
  • une augmentation de 6,1 millions de dollars des impôts sur le résultat;
  • une charge d’intérêts de 3,1 millions de dollars sur les titres de créance liés aux appareils additionnels et les unités convertibles.

Le résultat net s’est établi à 16,2 millions de dollars pour le trimestre, ce qui représente une baisse de 24,9 millions de dollars, soit 60,6 %, par rapport au trimestre correspondant de 2017. Cette baisse était principalement attribuable à la variation de 31,3 millions de dollars des cours du change sur un an, qui a été annulée par l’augmentation indiquée ci-dessus de 2,5 millions de dollars du résultat net ajusté et la diminution de 3,9 millions de dollars des coûts liés au programme de départ des employés.

Comparaison des résultats financiers de l’exercice 2018 par rapport à ceux de l’exercice 2017 à ce jour

Pour le semestre clos le 30 juin 2018, Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 162,6 millions de dollars, comparativement aux 120,3 millions de dollars inscrits en 2017, ce qui représente une hausse de 42,3 millions de dollars, soit 35,2 %.

La hausse de 42,3 millions de dollars du BAIIA ajusté était principalement attribuable à ce qui suit :

  • une hausse de 28,7 millions de dollars principalement attribuable à la croissance des activités de location d’appareils régionaux à des tiers;
  • une augmentation de 3,6 millions de dollars des produits tirés des activités de location d’appareils aux termes du CAC;
  • une diminution de 4,0 millions de dollars de la rémunération fondée sur des actions;
  • une réduction de 6,0 millions de dollars des autres frais, ce qui comprend une baisse des coûts liés à la formation et aux cycles de vol des équipages, et d’autres frais généraux.

Le résultat net ajusté s’est établi à 55,9 millions de dollars pour la période, ce qui représente une hausse de 12,9 millions de dollars, soit 29,9 %, par rapport à la période correspondante de 2017. Cette variation résultait de l’augmentation de 42,3 millions de dollars du BAIIA ajusté auparavant décrite et de la hausse de 0,3 million de dollars des autres éléments du résultat, qui ont été annulées par ce qui suit :

  • une dépréciation additionnelle de 15,0 millions de dollars liée principalement aux nouveaux appareils;
  • une augmentation de 5,8 millions de dollars des impôts sur le résultat;
  • une charge d’intérêts de 8,9 millions de dollars sur les titres de créance liés aux appareils additionnels et les unités convertibles.

Le résultat net s’est établi à 21,2 millions de dollars pour la période, ce qui représente une diminution de 46,8 millions de dollars, soit 68,8 %, par rapport à la période correspondante de 2017. Cette diminution était principalement attribuable à la variation de 64,4 millions de dollars des cours du change sur un an, qui a été annulée par la hausse auparavant indiquée de 12,9 millions de dollars du résultat net ajusté et la baisse de 4,7 millions de dollars des coûts liés au programme de départ des employés.

PERSPECTIVES POUR 2018

(Se reporter à la mise en garde concernant l’information prospective ci‑après.)

Depuis le début du dernier exercice, Chorus a réuni un produit net de 303,0 millions de dollars au moyen de l’émission d’unités d’emprunt convertibles en mars 2017 et de l’émission d’actions ordinaires 1) en mars 2018.

Jumelé au financement par emprunt prévu suivant des ratios habituels pouvant atteindre trois fois les capitaux propres, grâce à ces capitaux, Chorus est en mesure d’investir jusqu’à 1,2 milliard de dollars dans l’acquisition d’appareils pour son entreprise de location.

Chorus a investi environ 50 % de ces capitaux à ce jour et prévoit engager le reste d’ici le milieu de 2019 dans des appareils neufs ou en milieu de vie assortis de baux à long terme à un groupe diversifié de clients de grande qualité situé dans diverses régions géographiques partout dans le monde.

Nous prévoyons qu’en 2018, les dépenses en immobilisations, à l’exclusion des dépenses affectées à l’acquisition d’appareils et au PEP, mais y compris les importants travaux de maintenance et de révision capitalisés, se situeront entre 44,0 millions de dollars et 50,0 millions de dollars.

Selon l’horaire de l’hiver 2017-2018, celui de l’été 2018 et les hypothèses de planification mises à jour d’Air Canada, on prévoit que le nombre d’heures cale à cale facturables aux termes du CAC pour 2018 se situera entre 360 000 et 375 000, sur la base de 116 appareils visés au 31 décembre 2018. Le nombre réel d’heures cale à cale facturables pour 2018 pourrait varier de la fourchette prévue en raison de nombreux facteurs.

___________________________

1)

Le terme « actions ordinaires » désigne les actions à droit de vote variable de catégorie A et les actions à droit de vote de catégorie B de Chorus.

Conférence téléphonique et diffusion Web audio à l’intention des investisseurs

Chorus tiendra une conférence téléphonique à 8 h, heure de l’Est, le jeudi 9 août 2018, afin d’analyser les résultats financiers du deuxième trimestre. On peut participer à la conférence en composant le 1 888 231‑8191. La conférence sera diffusée simultanément sur le Web, en mode audio à l’adresse : https://event.on24.com/wcc/r/1776355/1E7741A1311B29D71834B77DCBAC3B93

Il s’agit d’une diffusion Web en mode audio seulement. Le lecteur Media Player ou Real Player est nécessaire pour écouter la diffusion audio; veuillez donc le télécharger bien avant la conférence.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site Web de Chorus, à l’adresse www.chorusaviation.ca, sous Rapports > Présentations de la haute direction. On pourra également l’écouter en différé jusqu’à minuit, heure de l’Est, le 16 août 2018, en composant le 1 855 859‑2056 (sans frais), et en entrant le code d’accès 7499366#.

1)MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Le présent communiqué présente plusieurs mesures non conformes aux PCGR qui complètent l’analyse des résultats de Chorus. Ces mesures sont fournies pour permettre au lecteur d’approfondir sa compréhension de nos résultats financiers courants. Elles sont fournies également pour permettre aux investisseurs et à la direction d’évaluer autrement nos résultats d’exploitation, soit d’une manière qui met en lumière le rendement de nos activités poursuivies, et pour leur donner une base de comparaison cohérente entre les diverses périodes. Les mesures financières non conformes aux PCGR ne sont pas des mesures reconnues aux termes des PCGR et, par conséquent, elles ne sont probablement pas comparables à des mesures similaires présentées par d’autres sociétés. Un rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR et des mesures conformes aux PCGR qui s’y rapprochent le plus est présenté dans le rapport de gestion daté du 8 août 2018 (le « rapport de gestion »).

Le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action sont utilisés par Chorus pour évaluer le rendement sans les effets des gains ou des pertes de change latents sur la dette à long terme et les contrats de location‑financement liés aux appareils, des gains ou pertes de change sur les liquidités déposées aux fins d’investissement dans les activités de location d’appareils régionaux, des primes de signature, des coûts liés au programme de départ des employés et des frais de consultation stratégique. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes prévus par le CAC dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) au titre de créance lié aux appareils. Ces éléments sont exclus puisqu’ils ont une incidence sur la comparaison possible entre nos résultats financiers, d’une période à l’autre, et pourraient déformer l’analyse des tendances dans le rendement de l’entreprise. L’exclusion de ces éléments ne suppose pas qu’ils ne soient pas récurrents en raison de la fluctuation permanente du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain. Durant le premier trimestre de 2017, Chorus a modifié sa définition de résultat net ajusté afin d’en exclure les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés et les frais de consultation stratégique afin de faciliter la transparence et la comparabilité étant donné que ces éléments peuvent fluctuer d’une période à l’autre. En outre, Chorus a modifié sa définition de résultat net ajusté afin d’en exclure les gains ou les pertes de change sur les liquidités en dollars américains déposées aux fins d’investissement dans les activités de location d’appareils régionaux. Cet élément est exclu puisqu’il a trait à un gain de change réalisé ou à une perte de change subie sur le produit tiré des unités convertibles qui ont été converties en dollars américains et qu’il sera affecté aux investissements à long terme et principalement aux actifs libellés en dollars américains, qui devraient produire un résultat au fil du temps. (Se reporter à la rubrique 20 – Information prospective.)

Le BAIIA se définit comme le bénéfice avant intérêt net, dépenses, impôts et amortissement et est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est couramment utilisée par des sociétés du secteur de l’aviation en guise de mesure du rendement. Le BAIIA ajusté (le BAIIA avant les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés, les frais de consultation stratégique et les autres éléments comme les gains ou pertes de change) est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est utilisée par Chorus en guise de mesure financière supplémentaire du rendement d’exploitation. La direction est d’avis que le BAIIA ajusté aide les investisseurs à comparer les résultats de Chorus, car il exclut des éléments qui, d’après la direction, ne sont pas récurrents à long terme (comme les primes de signature, les coûts liés aux programmes de départ des employés et les frais de consultation stratégique), ainsi que des éléments hors caisse comme les gains et les pertes de change.

Le BAIIA ajusté ne devrait pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, car il ne tient pas compte de l’incidence de la croissance du fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, du remboursement de la dette et d’autres entrées et sorties de fonds, qui figurent dans l’état des flux de trésorerie faisant partie des états financiers de Chorus.

Mesures financières variées

Sommaire du deuxième trimestre

(non audité)
(en milliers de dollars canadiens)

Trimestres clos les 30 juin

2018

$

2017

$

Variation

$

Variation

%

Produits d’exploitation

378 285

332 721

45 564

13,7

Charges d’exploitation

324 236

293 943

30 293

10,3

Résultat d’exploitation

54 049

38 778

15 271

39,4

(Charges) produits non liés à l’exploitation

(27 265)

6 793

(34 058)

(501,4)

Résultat avant impôt sur le résultat

26 784

45 571

(18 787)

(41,2)

Charge d’impôt sur le résultat

(10 589)

(4 519)

(6 070)

134,3

Résultat net

16 195

41 052

(24 857)

(60,6)

Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le résultat net ajusté1)

Perte (profit) de change latent

12 621

(21 723)

34 344

(158,1)

Perte de change réalisé sur les liquidités détenues aux fins de dépôt

3 066

(3 066)

(100,0)

Programme de départ des employés

590

4 519

(3 929)

(86,9)

13 211

(14 138)

27 349

(193,4)

Résultat net ajusté2)

29 406

26 914

2 492

9,3

Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le BAIIA ajusté1)

Charge d’intérêts nette

13 657

10 524

3 133

29,8

Charge d’impôt sur le résultat

10 589

4 519

6 070

134,3

Dotation aux amortissements

29 952

22 549

7 403

32,8

Perte de change

1 487

2 027

(540)

(26,6)

Autres

(500)

(687)

187

(27,2)

55 185

38 932

16 253

41,7

BAIIA ajusté2)

84 591

65 846

18 745

28,5

1)

Ces éléments sont exclus, car ils nuisent à la comparabilité de nos résultats financiers d’une période à l’autre et pourraient fausser l’analyse des tendances dans les résultats.

2)

Il s’agit d’une mesure non conforme aux PCGR.

Sommaire de l’exercice à ce jour

(non audité)

(en milliers de dollars canadiens)

Semestres clos les 30 juin

2018

$

2017

$

Variation

$

Variation

%

Produits d’exploitation

725 835

652 482

73 353

11,2

Charges d’exploitation

626 871

585 609

41 262

7,0

Résultat d’exploitation

98 964

66 873

32 091

48,0

(Charges) produits non liés à l’exploitation

(61 062)

11 969

(73 031)

(610,2)

Résultat avant impôt sur le résultat

37 902

78 842

(40 940)

(51,9)

Charge d’impôt sur le résultat

(16 655)

(10 827)

(5 828)

53,8

Résultat net

21 247

68 015

(46 768)

(68,8)

Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le résultat net ajusté1)

Perte (profit) de change latent

30 595

(32 138)

62 733

(195,2)

Profit de change réalisé sur les liquidités détenues aux fins de dépôt

(1 646)

1 646

100,0

Programme de départ des employés

4 049

8 782

(4 733)

(53,9)

34 644

(25 002)

59 646

(238,6)

Résultat net ajusté2)

55 891

43 013

12 878

29,9

Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le BAIIA ajusté1)

Charge d’intérêts nette

27 462

18 538

8 924

48,1

Charge d’impôt sur le résultat

16 655

10 827

5 828

53,8

Dotation aux amortissements

59 607

44 598

15 009

33,7

Perte de change

3 513

3 777

(264)

(7,0)

(Profit) perte à la cession d’immobilisations corporelles

(8)

187

(195)

(104,3)

Autres

(500)

(687)

187

(27,2)

106 729

77 240

29 489

38,2

BAIIA ajusté2)

162 620

120 253

42 367

35,2

1)

Ces éléments sont exclus, car ils nuisent à la comparabilité de nos résultats financiers d’une période à l’autre et pourraient fausser l’analyse des tendances dans les résultats.

2)

Il s’agit d’une mesure non conforme aux PCGR.

Information prospective

Le présent communiqué doit être lu parallèlement aux états financiers consolidés intermédiaires condensés non audités de Chorus pour le trimestre clos le 30 juin 2018 ainsi qu’au rapport de gestion daté du 8 août 2018, qu’on peut consulter sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et sur le site Web de Chorus à l’adresse www.chorusaviation.ca.

Le présent communiqué renferme de l’« information prospective » au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières applicable. On repérera l’information prospective à l’emploi de termes ou d’expressions comme « prévoit », « croit », « pourrait », « estime », « s’attend à », « a l’intention de », « peut », « planifie », « prédit », « projette », « devrait » et « suppose » ou de termes ou expressions similaires, y compris d’hypothèses. Cette information peut, entre autres, porter sur des observations concernant des stratégies, des attentes, des activités planifiées ou des mesures futures. Vous trouverez des exemples d’information prospective dans le présent communiqué, notamment l’exposé des sommaires des modalités relatifs aux opérations qui demeurent assujettis à la signature de conventions définitives, à la rubrique « Perspectives pour 2018 » ainsi que l’exposé des attentes de Chorus à l’égard des possibilités commerciales de Chorus Aviation Capital.

L’information prospective concerne des analyses et d’autres informations qui sont fondées sur des prévisions de résultats futurs, des estimations de montants ne pouvant être établis dans l’immédiat et d’autres événements incertains. Par nature, l’information prospective repose sur des hypothèses, dont celles qui sont décrites ci‑dessous, et elle comporte des risques et incertitudes importants. Aucune prévision ou projection n’est donc entièrement fiable en raison, notamment, des circonstances externes, de l’évolution des conditions du marché et de l’incertitude générale qui caractérise le secteur. Cette information met en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont exprimés dans l’information prospective. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus indiqués dans l’information prospective pour un certain nombre de raisons, y compris le défaut de négocier avec succès et de signer les conventions définitives relatives aux opérations prévues dans les sommaires des modalités, l’apparition de circonstances différentes des hypothèses énoncées à la rubrique « Perspectives pour 2018 » ou la modification du paysage concurrentiel dans lequel Chorus Aviation Capital exerce ses activités. Parmi les autres risques qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats indiqués dans l’information prospective, mentionnons les suivants : les risques liés à la dépendance économique de Chorus envers Air Canada et à sa relation avec celle‑ci, les risques liés au secteur du transport aérien (y compris les activités aériennes internationales dans les marchés émergents et les zones d’agitation politique), à la location d’appareils (y compris la situation financière des preneurs à bail, la disponibilité des appareils, l’accès aux capitaux, la fluctuation de la valeur du marché des appareils et les risques afférents à la concurrence et à la situation politique), au non‑respect par Chorus ou toute autre partie des conditions suspensives à la clôture des opérations prévues, aux prix de l’énergie, aux conditions du secteur, au marché, au crédit et à l’économie en général (y compris un repli économique sévère et prolongé qui pourrait entraîner une réduction des paiements aux termes du CAC), à la concurrence accrue touchant Chorus et/ou Air Canada, aux questions et aux coûts d’assurances, aux questions et aux coûts d’approvisionnement, aux conflits armés, aux attentats terroristes, aux incidents avec les appareils et aux accidents d’appareils, à la fraude, aux attaques à la cybersécurité et à d’autres actes criminels par des parties internes ou externes, aux épidémies, aux facteurs environnementaux ou aux catastrophes naturelles, aux fluctuations de la demande attribuables au caractère saisonnier des activités de Chorus ou à la conjoncture économique, à la capacité de réduire les charges opérationnelles et les effectifs, à la capacité de Chorus d’obtenir du financement, à la capacité de Chorus d’embaucher et de maintenir en poste les employés talentueux dont elle a besoin pour ses activités actuelles et sa croissance future; à la capacité de Chorus de demeurer en règle aux termes du CAC et de renouveler ou de remplacer le CAC ou d’autres contrats importants, aux relations de travail, aux négociations collectives ou aux conflits de travail, aux enjeux en matière de retraite et à la charge de retraite, aux taux de change et d’intérêt, à l’effet de levier de la dette, aux clauses liées aux engagements de ne pas faire dans les facilités de prêt, à l’incertitude entourant les paiements de dividendes, à la gestion de la croissance, aux modifications législatives, aux faits nouveaux ou aux procédures réglementaires défavorables dans les pays où Chorus et ses filiales exercent ou exerceront des activités, de même qu’aux litiges ou aux poursuites en instance ou futurs engagés par des tiers. Pour un exposé détaillé des risques, se reporter à la notice annuelle de Chorus datée du 14 février 2018. Les énoncés contenant de l’information prospective et figurant dans le présent document représentent les attentes de Chorus en date du 9 août 2018 et pourraient changer après cette date. Chorus décline toutefois toute intention ou obligation d’actualiser ou de modifier cette information prospective à la lumière de nouveaux éléments d’information, d’événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent.

À propos de Chorus

Chorus, dont le siège social est établi à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a été constituée en société le 27 septembre 2010. Sa vision est d’offrir l’aviation régionale au monde entier. Depuis 2009, Chorus loue ses avions régionaux en vue de leur exploitation par Jazz sous la marque Air Canada Express. Elle a constitué Chorus Aviation Capital Corp., entreprise destinée à devenir l’un des fournisseurs de contrats de location d’appareils régionaux et de services de soutien les plus importants du monde entier. Chorus est aussi propriétaire de Jazz Aviation et de Voyageur Aviation, sociétés qui exercent leurs activités de manière sûre et dynamique depuis longtemps et qui sont reconnues pour l’excellence de leur service à la clientèle dans le domaine des vols à contrat, de l’ingénierie, de la gestion des parcs aériens et des activités de maintenance, de réparation et de révision d’appareils. Les actions à droit de vote variable de catégorie A et de catégorie B de Chorus sont négociées à la Bourse de Toronto sous le symbole « CHR ». www.chorusaviation.ca

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *