Jazz et le programme d’entretien prolongé des Q-300

Pour partager cette publication :

En février 2015, Chorus Aviation qui est propriétaire de Jazz, avait annoncé la conclusion d’une entente d’entretien avec Bombardier afin d’augmenter de 50% la durée de vie utile de 19 Q-300. Un premier appareil est entré dans les hangars de Chorus à Halifax en janvier 2017 et un septième est présentement en train d’être mis à niveau.

 

Ce programme d’entretien prolongé fait appel à plusieurs analyses structurelles et techniques appliquant les données de fatigue et d’essais accumulées pour le Q-300. Les appareils doivent donc subir une inspection structurale exhaustive afin de pouvoir prolonger leur durée de vie utile. Le fait que six avions aient subi cette mise à niveau en 18 mois nous indique que ce programme se déroule rondement et que peu de réparations sont effectuées avant de remettre les appareils en service. La fiabilité et l’endurance du Q-300 permettent donc à Jazz de prolonger leur durée de vie sans avoir à débourser des sommes importantes.

 

Afin de contrôler le coût d’entretien de sa flotte de 26 Q-300, Jazz parcourt la planète pour acheter à faible coût de vieux avions qui ne sont plus en service, puis elle les démantèle pour récupérer les pièces qui peuvent être réutilisées. Notez que Jazz a démantelé 10 Q-300 jusqu’à maintenant.

 

Les statistiques de la flotte mondiale de Q-300 tendent à justifier le choix de Jazz de conserver et mettre à niveau ses plus vieux appareils puisque sur un total de 267 unités fabriquées de 1989 à 2009, 252 ont survécu jusqu’à maintenant. Seulement 38 Q-300 sont remisés alors que la moyenne d’âge de la flotte est de 19,8 ans et le plus vieil appareil en service a maintenant 31 ans.

 

Le programme d’entretien prolongé des Q-300 permet à Jazz d’avoir une flotte d’avions de 50 passagers à un prix très raisonnable et qui dureront encore au moins 15 ans. Le Q-300 est un avion qui vieillit très bien et ceux que Jazz met à niveau pourraient bien rester en service jusqu’à l’âge de 40 ans et même plus.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 thoughts on “Jazz et le programme d’entretien prolongé des Q-300

  • août 9, 2018 at 5:09 pm
    Permalink

    Je suis surpris que les turcs n’ont pas acheté les restes du programme Q200-300. Ça aurait été plus judicieux que le truc qu’ils ont acheté de dornier: le TRJ328.

    Reply
  • août 9, 2018 at 7:07 pm
    Permalink

    Espérant que bombardier va sonder les transporteurs pour voir si leurs besoins pourrait valoir la peine de ré-activer une ligne d’assemblage pour les Q100/200/300 du moins pour certain d’entre eux . Il me semble qu’avec le Q400 en plus sa serait un bon moyens pour concurrencer ATR. J’ai l’impression que bombardier dans le passé a jeter l’éponge un peu trop vite pour ne plus fabriqué ces trois Dash 8 Q. Le chemin était libre pour les ATR qui c’est pas gêner pour passer a l’offensive.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *