Bombardier coupera 5 000 postes de plus

Pour partager cette publication :

Bombardier a annoncé ce matin un nouveau programme de rationalisation de sa structure qui comporte deux volets.

 

La première partie consiste à ajuster la taille de l’équipe ingénierie aéronautique à un nouveau cycle de développement moins important que celui des dernières années. L’équipe réduite sera transférée en presque totalité dans la division Avions d’Affaires afin de soutenir le développement de nouveaux programmes d’avions d’affaires.

 

La deuxième partie du programme de rationalisation vise à réorganiser et rationaliser les processus de gestion de la production et à optimisé les structures de gestions. Bombardier cherche à réduire ses couts de production indirects.

 

Au total, les deux mesures devraient entraîner la perte de 5 000 postes à la grandeur de l’entreprise.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

10 thoughts on “Bombardier coupera 5 000 postes de plus

  • novembre 8, 2018 at 7:35 am
    Permalink

    dont 2500 dans la région de Montréal, ce qui signifie un ralentissement de production sur tous les programmes ou presque.

    Reply
    • novembre 8, 2018 at 7:36 am
      Permalink

      Il ne s’agit pas de postes de production, mais l’ingénierie et la gestion seront les deux secteurs touchés.

      Reply
      • novembre 8, 2018 at 7:42 am
        Permalink

        impossible qu’il n’y ait pas de postes de production avec des coupures de cette ampleur.

        Reply
  • novembre 8, 2018 at 7:38 am
    Permalink

    Bonne chance à ceux qui suivent une formation en aéronautique pour se trouver un emploi dans la région pour les prochaines années… je ne regrette tellement pas d’avoir quitté l’aéro.

    Reply
    • novembre 9, 2018 at 6:29 am
      Permalink

      Vous dites nimporte quoi.
      Ce n’est pas bien de decourager les jeunes quebecois comme cela.
      C est presque impossible de trouver un concepteur sur catiav5 sur montreal. Les postes restent ouvert sans candidats et Ils vont les chercher en europe.
      Au contraire vous avez besoin de former des gens sinon les entreprises ne peuvent pas trouver le vivier necessaires a leur bon developpement. Mais si vous preferez faire venir des expats… C est votre choix.

      Reply
      • novembre 9, 2018 at 6:31 pm
        Permalink

        J’ai travaillé 15 ans en aéro dont 8 chez Bombardier (en 4 séjours parce que j’ai été mis à pied 3 fois….). A part chez les grands comme BBD, PRATT, CAE, etc les salaires sont très ordinaires, particulièrement pour les concepteurs dont vous parlez. C’est ça qui créer la prétendue pénurie de main d’oeuvre, ceux qui arrivent reste rarement plus de 5 ou 6 ans.

        Reply
  • novembre 8, 2018 at 10:19 am
    Permalink

    5000 postes … ça va sortir par les chassis.

    Reply
  • novembre 8, 2018 at 10:33 am
    Permalink

    Pour ce qui est de la vente du Q400 à Viking, ça pourrait avoir des répercussions positives…

    (Texte que j’ai écrit sur a.net)

    By selling the Q400 program, BBD won’t be competing with ATR (Airbus) anymore.

    That opens up more cooperation opportunities with Airbus. Like integrating the Business Jets / CRJs supply chain into the Airbus’s ecosystem maybe? (Similar to what the CSeries obtained).

    As Embraer will obtain the same benefit from Boeing for all of its production line; BBD may as well act accordingly…

    Reply
  • novembre 8, 2018 at 11:13 am
    Permalink

    Ça m’écoeure une annonce pareil le jour du 40ème anniversaire du premier vol du Challenger 600… Ça m’aurait écoeuré quand même n’importe quel autre jour, mais aujourd’hui, je trouve ça ironique.

    Reply
    • novembre 8, 2018 at 11:33 am
      Permalink

      Je comprend, j’ai écrit un petit mot à ce sujet que je n’ai pas partagé sur les réseaux sociaux ce matin à cause des autres nouvelles. En fin de semaine j’espère pouvoir dire bonne fête Challenger 600.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *