Lancement réussi de la première mission spatiale de l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques

Pour partager cette publication :

Il devient ainsi le neuvième astronaute de l’Agence spatiale canadienne à aller dans l’espace.

 

LONGUEUIL, QC, le 3 déc. 2018 /CNW Telbec/ – L’astronaute de l’Agence spatiale canadienne (ASC) David Saint-Jacques s’est envolé aujourd’hui vers la Station spatiale internationale (SSI) avec ses coéquipiers, l’astronaute de la NASA Anne McClain et le cosmonaute de Roscosmos Oleg Kononenko.

L’équipage de la mission Expedition 58 est à bord d’un vaisseau Soyouz, qui a décollé du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à 6 h 31 (HE) (17 h 31, heure du Kazakhstan). David Saint-Jacques passera plus de six mois à bord du laboratoire orbital pour mener des expériences scientifiques de calibre mondial et aider à assurer les opérations de maintenance. Le retour est prévu pour juin 2019 : ce sera la plus longue mission spatiale pour un astronaute canadien.

 

En orbite, David Saint-Jacques manœuvrera le Canadarm2 et exécutera des tâches de maintenance. Il effectuera des expériences scientifiques et des démonstrations de technologie, notamment des expériences scientifiques canadiennes en santé visant à rendre les vols spatiaux plus sûrs pour les humains. Ce travail aidera aussi à mieux comprendre le corps humain sur Terre. Il est possible qu’il fasse une sortie dans l’espace.

 

Cette mission commence au moment où on souligne le 20e anniversaire de la SSI : 20 ans de collaboration internationale pacifique et d’expériences scientifiques révolutionnaires au service de la vie sur Terre, dans le projet d’ingénierie le plus grand et le plus complexe de l’histoire de l’humanité.

 

Citations

« L’espace inspire l’humanité et lui fait atteindre de nouveaux sommets. Relever les défis que présente l’espace permet de repousser les limites du possible. Les astronautes canadiens comme David sont les explorateurs des temps modernes et des modèles. J’ai hâte de suivre la mission de David, où il manœuvrera les robots canadiens, réalisera des expériences scientifiques de pointe, testera de nouvelles technologies et, surtout, inspirera les jeunes Canadiens et les incitera à viser les étoiles. »

L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

« C’est un jour historique pour le Canada : un de nos scientifiques s’en va dans l’espace. Je ne pourrais pas être plus fière! Je suis surtout très contente pour les jeunes Canadiens qui, inspirés par David aujourd’hui, se verraient poursuivre une carrière dans le domaine de la science et de la recherche. »

L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Plus que jamais, je réalise que l’espace, c’est plus que des astronautes et qu’une mission. Je suis reconnaissant aux milliers d’hommes et de femmes qui travaillent en coulisses, au Canada et dans le monde entier. C’est leur talent qui rend les missions spatiales possibles. Après des années de préparation, je suis prêt à jouer mon rôle et à représenter le Canada à la Station spatiale internationale, où nous apprenons à vivre et à travailler dans l’espace pour repousser les limites, explorer plus loin encore et élargir notre perspective. J’espère que, grâce à cette mission, l’Agence spatiale canadienne et moi-même saurons piquer la curiosité des jeunes Canadiens et les inciter à faire partie de la prochaine génération d’explorateurs. »

David Saint-Jacques, astronaute de l’Agence spatiale canadienne

 

En bref

  • Huit astronautes canadiens sont allés dans l’espace et ont accompli un total de 16 missions spatiales.
  • Une somme de 379 millions de dollars a été prévue dans le budget de 2016 pour que le Canada poursuive sa participation au programme de la SSI. Le partenariat de la SSI remonte à 1986 et le Canada s’y est engagé jusqu’en 2024.
  • Le ministre Bains a annoncé le 16 mai 2016 que David Saint-Jacques serait le prochain Canadien à aller dans l’espace.
  • Ingénieur, astrophysicien et médecin, David Saint-Jacques mettra ses nombreuses compétences à profit à bord de la Station. Il est le copilote de la fusée Soyouz et il est qualifié pour réaliser des sorties dans l’espace et manœuvrer les robots spatiaux. Il est prêt pour assurer la poursuite d’expériences scientifiques de calibre mondial et d’opérations critiques à la Station spatiale.
  • David Saint-Jacques se prépare depuis des années pour être prêt à aller dans l’espace. Depuis son affectation à la mission Expedition 58 il suit un entraînement spécialisé et une formation sur mesure sur la Station spatiale internationale et ses différents modules, le vaisseau spatial Soyouz, les expériences scientifiques du Canada et d’autres pays, et diverses tâches spécifiques à la mission. Pour ce faire, il s’est rendu au Canada, en Europe, au Japon, en Russie et aux États-Unis.
  • Pour susciter l’intérêt des jeunes Canadiens pour les sciences et les disciplines connexes, l’Agence spatiale canadienne organise une série d’activités pendant la mission de David Saint-Jacques, plusieurs en collaboration avec des partenaires.
    • Espace vivant : Nouveau projet de recherche scientifique où les élèves explorent les effets des conditions environnementales sur la santé mentale et physique tout en apprenant à avoir une pensée analytique et à coder.
    • Little Inventors – Inventions pour l’espace : Les enfants de partout au Canada doivent trouver des idées ingénieuses qui permettront de rendre la vie dans l’espace plus facile et agréable. Les meilleures inventions seront transformées en prototypes par des fabricants et des artisans. Deux d’entre elles seront présentées (dessins) dans l’espace.
    • Défi « Astro Pi » : Dans ce concours européen axé sur la science et le codage, les élèves ont l’occasion de développer du code qui pourrait être utilisé dans les ordinateurs Raspberry Pi uniques de la Station spatiale. Deux niveaux de complexité rendent le défi « Astro Pi » accessible aux élèves avec ou sans expérience de codage.
    • Auteurs créatifs recherchés : Les Canadiens de neuf ans et plus sont invités à écrire une histoire pour enfants de trois à huit ans sur le thème de l’espace. Toutes les histoires doivent être originales et ne doivent pas avoir été publiées auparavant.
  • Pendant cette mission, les premiers vaisseaux spatiaux habités commerciaux feront l’objet de tests et seront envoyés et amarrés à la Station pour la première fois. Cet événement historique marquera le début d’une nouvelle ère dans le domaine des vols spatiaux habités.
  • Pour ce qui est de l’avenir après la SSI, les pays du monde entier se préparent à retourner sur la Lune, initiative qui servira de tremplin à l’exploration de l’espace lointain. Le Canada se prépare aux rôles qu’il pourrait jouer dans le projet de station spatiale lunaire et fait progresser les technologies dans les domaines où il est chef de file, comme la robotique.

Liens

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *