Global 7500, la fierté retrouvée

Pour partager cette publication :

Les employés de Bombardier sont des gens fiers de ce qu’ils font et souvent ils ont le nom de leur employeur tatoué sur le cœur. Les dernières années ont été difficiles et la fierté a été mise à rude épreuve, mais hier on sentait qu’une étape importante était franchie avec l’entrée en service du premier Global 7500.

 

La cérémonie avait pour but de remercier les employés qui ont travaillé sur le Global 7500. Le président de Bombardier, Alain Bellemare, a exprimé aux 1300 employés présents ainsi qu’à l’équipe de direction, sa fierté, sa satisfaction et ses félicitations pour le travail accompli. À l’image de leur patron, les employés de Bombardier étaient eux aussi de très bonne humeur et leur fierté de voir le Global 7500 entrer en service était sur leur visage.

 

Les gens présents avaient raison d’être fiers, car le Global 7500 redéfinit la norme en matière d’avions d’affaires. Il offre la plus grande cabine et la plus grande distance franchissable de sa catégorie; cela permet d’avoir une chambre à coucher dans la version de base alors qu’une douche est disponible en option. Pour un avion qui vole 15 heures, ce sont des détails importants. Lorsqu’il est à son altitude de croisière, la pression à l’intérieur de la cabine du Global 7500 équivaut à une altitude de 4 500 pieds seulement en comparaison à 8 000 pieds pour un avion de ligne. Pour les longs vols, la pressurisation du Global 7500 permet de réduire considérablement la fatigue ressentie.

 

Le Global 7500 est aussi le premier avion d’affaires équipé d’une véritable cuisine pour préparer des plats en vol plutôt que d’avoir recours aux plats préparé d’avance puis réchauffé au micro-onde. Le confort du nouveau fauteuil Nuage est un autre élément important qui améliore l’expérience en vol. Le Global 7500 est le premier avion civil à ne pas avoir de hublot, car selon nous il est doté de véritables fenêtres dont la dimension permet d’avoir une vue sur l’extérieur sans être obligé de se coller le nez dessus.

 

La cabine du Global 7500 est vraiment vaste et tranche nettement avec celle des autres avions d’affaires que j’ai déjà vus. Hélas, les photos ne lui rendent pas justice. Après ma visite, j’ai demandé de hausser la limite de ma carte de crédit à 72 M$ afin de m’offrir un Global 7500 comme cadeau de Noël; j’attends la réponse.

Intérieur Global 7500
Intérieur Global 7500
Intérieur Global 7500
Intérieur Global 7500
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

9 thoughts on “Global 7500, la fierté retrouvée

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *