Panne moteur d’un A220-300 de Korean Air

Pour partager cette publication :

Le 27 décembre dernier, le vol KE753 a interrompu sa montée alors qu’il était à environ 29 000 pieds à cause d’un problème moteur. L’avion a rebroussé chemin vers Busan en Corée d’où il était parti; l’équipage a ramené l’avion au sol sans autre difficulté environ une heure après le décollage.

 

Une photographie montre des dommages importants à la dernière turbine basse pression. Pour l’instant il est impossible d’établir quelle est la cause des dommages; le moteur PW1521G sera analysé par Pratt & Whitney au Connecticut dans les prochains jours. Il est donc impossible de savoir si cette défaillance a un lien avec celles qui ont affecté les moteurs PW1100JM-G de l’A320NEO. Aucune interdiction de vol avec les moteurs PWG n’a été émise par les autorités aériennes de Corée.

Dommages moteurs A220-300 Korean Air
Dommages moteur PW1521G A220-300 Korean Air

 

 

 

Les vacances des fêtes n’étant pas terminées, il est difficile d’obtenir des précisions, cependant, via un téléphone personnel, Mme Annabelle Duchesne des relations médias d’Airbus, nous a confirmé être au courant. Pour l’instant Airbus travaille en collaboration avec les autorités ainsi qu’avec Pratt & Whitney et Korean Air afin de fournir le soutien nécessaire.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 thoughts on “Panne moteur d’un A220-300 de Korean Air

  • janvier 2, 2019 at 8:56 pm
    Permalink

    Compte tenu que toutes les ailettes semblent presque déchiquetées, se pourrait-il que ce moteur ait aspiré quelque chose?

    Reply
    • janvier 2, 2019 at 9:25 pm
      Permalink

      Pas impossible, mais comme l’avion avait monté à plus de 20 000 pieds avant que la panne ne survienne, il est plus probable qu’une pièce comme un ailette ce soit détachée plus à l’avant car la photo montre la dernière turbine basse pression à l’arrière complètement du moteur. Mais je spécule là.

      Reply
    • janvier 3, 2019 at 12:24 pm
      Permalink

      À voir le niveau de dégât, c’est fort probablement un bris interne.

      Reply
  • janvier 6, 2019 at 5:53 pm
    Permalink

    Peut etre une ailette de la turbine haute pression sest detache et est entre en contact avec la turbine basse pression. Dans ce cas, les detecteurs de vibrations de la section chaude du moteur on certainement detecter une vibration anormale. Une analyse des donnees du FDR pourrais en dire plus sur la cause…

    Reply
    • janvier 7, 2019 at 8:58 am
      Permalink

      Plausible mais je crois que c’est un vieux problème qui est revenu, soit un arbre ou un roulement qui a cédé.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *