Le Canada conclut un accord de ciel ouvert avec Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Pour partager cette publication :

Le communiqué de presse de Transports Canada qui a été publié jeudi dernier est passé complètement inaperçu ; il parle du renouvellement et de l’extension des accords de transport aérien avec quatre pays ainsi que de la signature d’accord avec deux nouveaux pays.

 

« Les accords de transport aérien élargis avec l’Algérie, le Qatar et la Jordanie permettent aux compagnies aériennes désignées d’effectuer un plus grand nombre de vols par semaine à destination et en provenance du Canada. L’accord élargi entre le Canada et la Jordanie autorise aussi les compagnies aériennes désignées à desservir toutes les villes des deux pays.

 

L’accord modernisé avec la Côte d’Ivoire a été élargi pour inclure un régime de partage de codes complètement ouvert et flexible. Le tout premier accord conclu avec la Mongolie offre quant à lui un régime de partage de codes ouvert et flexible, et permettra de renforcer les relations bilatérales florissantes en matière de transport aérien. Par l’entremise du partage de codes, un transporteur aérien peut vendre des sièges sur un vol assuré par un autre transporteur, et ce faisant, élargir son réseau ainsi que la gamme des produits offerts. »

 

Mais la grande surprise de ce communiqué est l’annonce du nouvel accord de type ciel ouvert avec Saint-Vincent-et-les-Grenadines qui permettra aux compagnies aériennes de transporter un nombre illimité de passagers et de cargo entre les deux pays.

 

Saint-Vincent-et-les-Grenadines est un pays membre du Commonwealth qui a obtenu son indépendance en 1979. Cet archipel des Caraïbes a une superficie totale de 389 km2 dont 344 km2 pour l’ile principale de Saint-Vincent ; sa capitale est Kingston et la population du pays est d’environ 102 000 habitants soit l’équivalent de la population de Saint-Jean-sur-Richelieu.

 

Depuis 2018, Air Canada Rouge et Sunwing offrent des vols directs vers Saint-Vincent-et-les-Grenadines à partir de Toronto. La conclusion de cette nouvelle entente permettra donc à toutes les compagnies canadiennes d’offrir autant de vols qu’elles le désirent à partir de la ville canadienne de leur choix.

 

Ses plages étant beaucoup moins achalandées, Saint-Vincent-et-les-Grenadines est une destination appréciée des voyageurs qui veulent éviter les endroits où il y a du tourisme de masse. On devrait donc entendre parler de Saint-Vincent-et-les-Grenadines d’ici l’automne prochain.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *