Bombardier investira 22 millions $ dans deux importants projets de recherche aéronautique au Québec

Pour partager cette publication :

Bombardier a annoncé aujourd’hui qu’elle investira un total d’environ 22 millions $ CAN sur trois ans dans deux importants projets de recherche en aéronautique: Aéro21 et la troisième phase du projet SA²GE. Les deux projets réuniront de grandes entreprises et des PME aéronautiques ainsi que des universités et des centres de recherche locaux.

 

« Par cette solide alliance entre l’industrie, le gouvernement et les partenaires de recherche, nous sommes fiers non seulement de repousser les limites de la technologie et de construire des avions plus respectueux de l’environnement et plus efficaces, mais aussi d’accroître la compétitivité de l’industrie aéronautique québécoise », a déclaré François Caza, chef de la direction de la technologie, Bombardier Inc.

 

Aéro21 vise à faciliter l’implantation de technologies du 21e siècle dans le secteur aéronautique du Québec et devrait générer 65 millions $ CAN d’investissements sur trois ans. 24 entreprises fourniront 75 % des fonds pour Aéro21, y compris Bombardier qui fournira 18,75 millions $ CAN, et le gouvernement du Québec investira les 25 % restants. La participation de Bombardier sera axée sur l’expansion de l’utilisation de modèles informatisés pour tester les différents systèmes et composants des avions, de la phase de conception à leur certification, dans un effort de mettre sur le marché plus rapidement de nouveaux produits aéronautiques et de réduire les coûts de développement.

 

Le projet SA²GE (Systèmes aéronautiques d’avant-garde pour l’environnement) a été lancé en 2010 pour développer des technologies plus intelligentes et plus efficaces tout en réduisant l’empreinte environnementale de l’industrie aéronautique. Quatre sous-projets ont été choisis pour la troisième phase de SA²GE, y compris un appelé AILE (Aile intelligente et légère pour l’environnement), proposé par Bombardier avec quatre autres partenaires industriels. L’objectif de ce sous-projet est de développer des ailes multifonctionnelles pour les avions commerciaux et les avions d’affaires afin d’optimiser l’aérodynamique et le poids, tout en réduisant les coûts et la consommation de carburant. Bombardier planifie investir 3,6 millions $ CAN dans AILE, montant qui sera complété par un montant équivalent du gouvernement du Québec.

 

Par ces investissements, Bombardier continue d’affirmer son rôle de leader dans le développement de technologies aéronautiques innovantes. D’ailleurs, Bombardier a été reconnue par Research Infosource comme étant l’entreprise canadienne ayant investi le plus en recherche et développement, soit environ 12 milliards $ CAN, au cours des six dernières années.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 thoughts on “Bombardier investira 22 millions $ dans deux importants projets de recherche aéronautique au Québec

  • février 25, 2019 at 9:58 pm
    Permalink

    22 millions ??
    Je présume qu’il manque un zéro.

    Reply
    • février 26, 2019 at 6:37 am
      Permalink

      Non, c’est bien 22 millions

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *