Des nouvelles de Bombardier Avions d’affaires

Pour partager cette publication :

Une légère réorganisation

Nous avons reçu confirmation qu’une réorganisation temporaire de la production allait avoir lieu au cours des prochains mois. Le but est de réaffecter la main d’œuvre dans les secteurs où il y a des besoins plus urgents que sur la production des Challenger 350 et 650. L’impact sur la cadence de production des deux Challenger sera minime et c’est plutôt une question de bonne gestion de l’inventaire et des séquences de production. Cette réorganisation ne change rien aux prévisions de livraisons de 2019 qui devraient se situer entre 55 et 60 pour le Challenger 350 et entre 20 et 25 pour le Challenger 650.

 

Les employés visés par cette réorganisation recevront une lettre pour les aviser de leur réaffectation; cela permet de déclencher le processus interne de réaffectation et de mise en place les programmes de formation. On nous précise qu’aucune mise à pied ne sera faite et que tous les employés touchés seront affectés à d’autres tâches.

 

Lorsque nous avons discuté de la possible réduction de cadence des deux Challenger avec des fournisseurs de Bombardier, ces derniers se sont dits surpris, car de leur côté le rythme de production est maintenu.

 

Des ventes d’avions spécialisés

Selon ce que rapporte le site Jane’s 360, les Émirats Arabes Unis ont fait l’acquisition d’un Challenger 650 de la division Avions spécialisés dans le but de le configurer en appareil multimission. L’appareil sera livré en juin à l’entreprise Aquila Aerospace d’Abu Dhabi qui sera responsable des modifications.

 

L’autre nouvelle de commandes provient du site livefisdefence.com qui mentionne qu’après une longue saga, le gouvernement indien ferait finalement l’acquisition de cinq avions-surveillance Sentinel de la compagnie américaine Raytheon. Le Sentinel est un avion de surveillance et de détection avancé qui utilise le Global 6000 comme plateforme. La première livraison serait en attente des autorisations de transfert de la part des autorités du gouvernement américain.

 

La popularité du Global 7500

Le Global 7500 est très en demande en ce moment et Bombardier doit prendre des bouchées double afin remplir toutes les demandes de vol de démonstration de la part d’acheteurs potentiels.

 

L’aménagement de la cabine qui permet à l’utilisateur d’avoir deux espaces distincts, une pour les membres d’équipage et l’autre pour les passagers serait très apprécié des acheteurs. La cuisine qui permet de véritablement cuisiner des plats en vol plutôt que de seulement les réchauffer serait un autre attrait.

 

Rappelons que seulement trois livraisons de Global 7500 sont prévues pour la première moitié de 2019 avec une accélération marquée au cours des six derniers mois pour atteindre 15 à 20 livraisons en 2019.

 

Enfin, la certification et l’entrée en service du premier Global 6500 est toujours prévue avant la fin de 2019.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *