ONEX voudrait-elle fusionner Transat et WestJet?

Pour partager cette publication :

Étant donné que qu’ONEX est en discussion avec WestJet depuis mars dernier, on peut maintenant éliminer le nom de WestJet de la liste des acheteurs potentiels du groupe Transat A.T.

 

Par contre, on peut se demander si ONEX ne serait pas en train de vouloir tenter un coup semblable à celui de 1999 lorsque le fond d’investissement avait fait une offre afin d’acquérir à la fois Air Canada et Canadian Airlines dans le but de les fusionner.

 

Le but d’ONEX pourrait bien être de fusionner WestJet et Transat A.T. afin de former un deuxième transporteur canadien ayant une forte présence dans toutes les régions du Canada. Cette nouvelle compagnie aérienne serait alors en mesure de livrer une concurrence accrue à Air Canada surtout à l’est de Toronto où WestJet a une présence limitée.

 

WestJet a une base d’opération dans le premier aéroport du Canada qui est Toronto, une base dans le deuxième aéroport du Canada qui est Vancouver et une base dans le quatrième aéroport du Canada qui Calgary, mais elle n’a pas de base d’opération dans le troisième aéroport du pays qui est Montréal; cela réduit fortement sa capacité à concurrencer Air Canada dans l’est du Canada où se trouve près de 30% de la population. Une éventuelle fusion avec Transat A.T. permettrait à WestJet d’avoir une base d’opération à Montréal et d’avoir une forte présence dans l’est du pays.

 

ONEX est un fond d’investissement dont le but est de faire des profits à court terme et le prix de 31$ l’action est très élevé par rapport à la situation financière de WestJet. À la première occasion (après l’obtention des approbations règlementaires), le nouveau propriétaire voudra sans doute revoir la structure de coûts de WestJet afin d’augmenter sa rentabilité. Des changements drastiques sont à prévoir chez WestJet au cours des prochaines années.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

6 thoughts on “ONEX voudrait-elle fusionner Transat et WestJet?

  • mai 14, 2019 at 10:22 am
    Permalink

    Ce scénario de fusion entre Westjet et Air Transat me paraît crédible et je ne serais donc pas surpris d’apprendre que tel était la volonté d’Onex au départ car ce serait certainement l’une des meilleures façons de concurrencer Air Canada. Mais c’aurait été sans compter la résolution du gouvernement du Québec de préserver les sièges sociaux dans la foulée de ce qui est arrivé à RONA. Surtout que François Legault est un ancien dirigeant et membre fondateur d’Air Transat.

    Par ailleurs le prix payé me paraît élevé. Et comme Westjet est déjà une compagnie low-cost je ne vois pas comment les nouveaux propriétaires pourront rentabiliser leur investissement. Surtout que dans les prochaines années il pourrait y avoir un certain ralentissement dans le transport aérien car nous arrivons en fin de cycle économique. De plus les syndicats de Westjet se font de plus en plus exigeants. Et comme si tout cela n’était pas suffisant Air Canada prendra prochainement livraison de ses premiers CSeries et Westjet ne sera alors pas en mesure de répondre.

    Les seuls gagnants dans cette aventure sont les dirigeants actuels (comme ce fut le cas pour RONA) ainsi que les employés de Westjet qui recevront en moyenne quelques chose comme 21 000$ en vertu de leur participation dans la compagnie.

    Reply
    • mai 14, 2019 at 4:10 pm
      Permalink

      « Mais c’aurait été sans compter la résolution du gouvernement du Québec de préserver les sièges sociaux dans la foulée de ce qui est arrivé à RONA. »

      Évidemment, qui ne rêve pas d’avoir PKP comme patron…

      Reply
      • mai 14, 2019 at 4:44 pm
        Permalink

        LOL, tant qu’à y être, moi je propose Jean-Pierre Robin franchiseur de la marque des restaurants Valentine. 😉

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *