Mot de l’éditeur – 2016

26 décembre 2016 –  À quoi ressemblera le prochain avion de Bombardier ?

Cela fait maintenant des mois que le Président et Chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare, répète que l’aide du fédéral est nécessaire afin de mettre au point le prochain avion du constructeur aéronautique. Dans ses déclarations, M. Bellemare prend toujours soin d’éviter de se compromettre en faveur d’un projet en particulier et répète que les évaluations sont en cours afin de déterminer quel sera le prochain avion que construira Bombardier.

Nous nous sommes donc pliés au jeu afin d’imaginer à quoi ressemblerait le prochain avion de Bombardier. Nous vous invitons à lire et commenter notre série de textes cette semaine.

19 décembre 2016 – Place aux festivités

La période des Fêtes s’annonce tranquille côté nouvelles en aéronautique et transport aérien à moins qu’Ethiopian Airlines ne se décide à passer une commande de C Series durant cette période.

La compagnie indienne Spice Jet pourrait faire l’acquisition de quelques Q400 supplémentaires. Cette compagnie envisage également l’achat de plus de 100 appareils monocouloirs mais l’annonce de la commande retarde depuis plus de huit mois.

N’oubliez pas que nous publierons une série de textes entre Noël et le Jour de l’An à propos du prochain avion que développera Bombardier.

Joyeuses Fêtes à tous !

12 décembre 2016 – Une grosse semaine s’annonce

Jeudi le 15 décembre sera une journée bien remplie avec des nouvelles d’Air Transat et de Bombardier. Air Transat publiera ses résultats annuels et on sait déjà que les nouvelles ne seront pas très bonnes; comme le transporteur montréalais a toujours été favorable à ce que la limite de propriété étrangère pour les compagnies aériennes canadiennes soit augmentée à 49%, il ne faudrait pas se surprendre qu’elle nous annonce qu’elle a trouvé un ou des partenaires étrangers pour la soutenir face à la vive compétition que lui livre Air Canada en ce moment. Le plan de renouvellement de la flotte pourrait bien être au menu lui aussi avec une annonce d’achat d’avions d’Airbus.

C’est cette même journée que Bombardier tiendra sa rencontre annuelle avec les investisseurs. Cet événement annuel est fort utile, car c’est là que les dirigeants y dévoilent les prévisions plus détaillées pour l’année à venir. L’an dernier les gens qui ont assisté à la présentation y ont appris entre autres que dans le cadre du plan de redressement de cinq ans de l’entreprise, l’année 2016 serait la plus difficile pour ses finances. Les informations obtenues au cours de la présentation servent de référence par la suite afin de savoir si Bombardier atteint ou non ses objectifs.

Pour ma part je serai en classe pendant deux jours, les 16 et 17 décembre, avec un examen en prime samedi après-midi. Ne soyez donc pas surpris si vos commentaires prennent du temps avant d’être affichés.

1er décembre 2016 Le premier mois de notre nouveau site

Déjà un mois s’est écoulé depuis la mise en ligne de notre nouveau site Les Ailes Du Québec. Une bonne partie de notre auditoire a suivi; il ne reste plus qu’à récupérer les quelques brebis égarées en cours de route.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, il y maintenant de la publicité qui s’affiche sur notre site ce qui nous permet de financer celui-ci. Nous ne vous demandons pas la charité mais simplement de cliquer généreusement sur les pubs afin de nous soutenir.

Il n’y a pas si longtemps encore, j’étais de ceux qui doutaient que Pratt & Whitney soit en mesure de fournir suffisamment de moteurs à Bombardier pour atteindre l’objectif de 30 à 35 livraisons de C Series en 2017. Or, de plus en plus d’indices laissent croire que la situation s’améliore du côté de Pratt & Whitney ce qui me force à revoir ma position car l’objectif me semble maintenant tout à fait atteignable.

En marge de la cérémonie de livraison du premier CS300 à Air Baltic lundi dernier, j’ai eu quelques conversations fort intéressantes au sujet du prochain avion que construira Bombardier. Une série de textes à ce sujet sera publiée durant la période des fêtes afin de vous offrir une option aux traditionnels films de Noël que l’on revoit à chaque année.