Air Canada exploitera l’A220-300 sur Montréal-Seattle

Pour partager cette publication :

Dans un communiqué de presse publié ce matin, Air Canada annonce qu’elle ouvrira la liaison Montréal-Seattle à compter du mois de mai 2020. Les vols seront assurés par des A220-300 tout neufs fabriqués à l’usine de Mirabel. Air Canada a également ouvert une page web destiné à l’A220-300

Il s’agit d’un changement important dans la stratégie de déploiement de l’A220-300 qui devait d’abord servir à remplacer les 17 derniers E-190 encore en exploitation dans la flotte d’Aie Canada.

Voici le communiqué d’Air Canada:


  • Il s’agira du seul service sans escale entre les deux villes
  • Les clients profiteront d’un nouvel aménagement intérieur moderne et spacieux
  • La technologie de l’A220 réduira la consommation de carburant de 20 % par siège

(Note de la rédaction : Les premières photos de la cabine du nouvel A220 d’Air Canada peuvent être vues à aircanada.com/ca/fr/aco/home/about/media/photos-logos/our-cabins.html.)

MONTRÉAL, le 14 août 2019 /CNW Telbec/ – Air Canada a annoncé aujourd’hui qu’elle assurera un service sans escale toute l’année entre Montréal et Seattle par A220-300 d’Airbus, son tout nouvel appareil monocouloir. Cette nouvelle desserte à l’horaire dès le printemps 2020 permettra aux clients de choisir entre la classe économique et la Classe affaires d’Air Canada, de profiter du nouveau système de divertissements à bord et d’une connexion Wi-Fi pendant le vol, et bien plus.

Pour la liaison Montréal-Seattle, des prix spéciaux de lancement sont proposés à partir de seulement 315 $ CA l’aller, tout compris. Les billets sont offerts à la vente à aircanada.com, ou par l’intermédiaire des agents de voyages, jusqu’au 28 août, pour des voyages effectués entre le 4 mai et le 31 juillet 2020.

« Par cette desserte, la seule sans escale entre les deux villes, Air Canada consolide sa position dans le marché de Seattleet propose une autre liaison importante, tant pour les voyageurs d’affaires que pour les voyageurs d’agrément. De plus, cette nouvelle ligne renforce et élargit notre offre de services au départ de notre plaque tournante de Montréal, a souligné Mark Galardo, vice-président – Planification du réseau, d’Air Canada. Nos clients jouiront de caractéristiques de conception de pointe dans une cabine spacieuse et confortable. Dorénavant, les clients qui transiteront par Montréal ou par une autre plaque tournante au Canada pour se rendre à une destination internationale vivront, tout au long de leur voyage dans l’A220, une expérience cabine de haut niveau tant à bord de ce monocouloir que d’un gros-porteur.

« Grâce à l’A220, nous serons en mesure d’étendre davantage notre réseau nord-américain en proposant aux clients de nouvelles liaisons, et de meilleurs services assurés toute l’année. »

« Conçus et assemblés au Québec, les avions Airbus A220-300 d’Air Canada conjuguent performance et haute technologie, en plus de présenter une fiche environnementale inégalée. Le confort et la qualité exceptionnelle de cet appareil, qui reflètent bien le génie créatif québécois, changent la donne pour les compagnies aériennes. C’est donc avec enthousiasme et fierté que je salue la nouvelle liaison Montréal-Seattle d’Air Canada, qui sera assurée par l’un des avions les plus innovants et les plus performants du monde. Ce nouveau service confirme le renforcement du rôle de Montréal comme plaque tournante du transport aérien en Amérique du Nord et s’avère important pour le développement économique de tout le Québec », a fait savoir Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

« Nous sommes très heureux d’accueillir cette nouvelle route vers Seattle offerte par Air Canada qui permettra aux voyageurs d’agrément et à la communauté d’affaires de profiter des charmes de cette ville moderne, reconnue pour ses espaces verts et surtout comme pôle aéronautique et technologique mondial. Nous sommes d’autant plus fiers de savoir que cette 153e destination directe offerte au départ de YUL sera la première nouvelle liaison exploitée avec un appareil A220, qui est construit sur notre site de YMX, aérocité internationale de Mirabel. Il s’agit d’un grand moment de fierté pour tous les employés travaillant sur le site et un témoignage éloquent du savoir-faire québécois! », a mentionné Philippe Rainville, président-directeur général de Aéroports de Montréal.

« Au nom de tous les partenaires de Tourisme Montréal, je salue les efforts d’Air Canada pour améliorer l’accessibilité de notre métropole. L’ajout de départs vers Seattle est primordial pour notre marché affaires et apporte également un rayonnement touristique non négligeable. Ce vol offrira d’excellentes occasions pour Montréal, confirmant ainsi son statut de porte d’entrée sur l’Amérique », a affirmé Yves Lalumière président-directeur général de Tourisme Montréal.

« Le Canada est notre deuxième marché de transport aérien, après le Mexique. Montréal était un maillon manquant », a déclaré Stephanie Bowman, présidente de la Port of Seattle Commission. « Les voyageurs d’agrément et les voyageurs d’affaires de Seattle avaient hâte de profiter d’un service sans escale à destination de Montréal. Nous sommes enchantés qu’Air Canada augmente sa présence dans notre marché en lançant cette liaison. »

À compter du 4 mai 2020, Air Canada inscrira à l’horaire une desserte quotidienne Montréal-Seattle exploitée toute l’année, en complément de ses services actuels pour cette ville au départ de Toronto et de Vancouver.

L’horaire des vols est prévu de façon à permettre les correspondances au départ et à destination de l’Europe et de l’Afrique du Nord dans le vaste réseau mondial d’Air Canada. Les villes desservies depuis Montréal comprennent Casablanca, Paris, Nice, Lyon, Alger, Londres, Francfort, Genève, Rome, Dublin et bien d’autres.

Vol

Départ

Arrivée

Fréquence

AC565

Montréal 17:55

Seattle 20:45

quotidienne

AC564

Seattle 8:35

Montréal 16:34

quotidienne

Lorsqu’ils voyagent avec Air Canada, les clients peuvent également accumuler et échanger des milles Aéroplan dans le cadre du programme de fidélisation qui occupe le premier rang au Canada. En outre, les clients admissibles peuvent profiter de l’enregistrement prioritaire, de l’accès aux salons Feuille d’érable, de l’embarquement prioritaire et d’autres avantages.

À compter du même jour, Air Canada commencera à exploiter un service par A220 entre Toronto et San Jose, en Californie.

À propos de l’A220-300 d’Air Canada

Le premier A220-300 d’Air Canada, construit aux installations d’Airbus Canada à Mirabel employant 2 500 personnes, devrait être livré d’ici la fin de l’année. Chaque A220 comporte des pièces venant de 30 fournisseurs canadiens.

Air Canada sera le premier transporteur nord-américain à exploiter l’A220-300, la version longue de l’A220, qui peut franchir une distance de 3 200 milles marins.

D’abord affecté aux liaisons intérieures et transfrontalières reliant Montréal et Toronto à, notamment, Ottawa, Winnipeg, Calgary, Edmonton et New York LaGuardia, l’A220-300 ouvrira de nouveaux marchés, dont les liaisons Montréal-Seattleet Toronto-San Jose annoncées aujourd’hui.

La cabine biclasse comprendra 137 places, soit 12 en configuration 2-2 en Classe affaires et 125 en configuration 3-2 en classe économique. Les passagers profiteront d’un espace personnel augmenté grâce aux sièges de la classe économique les plus larges du parc aérien, et des coffres supérieurs les plus spacieux pour un appareil de cette taille.

Ils aimeront également les hublots plus grands et l’éclairage d’ambiance réglable contribuant à réduire la fatigue pendant le voyage. Avec ses plafonds élevés, son dégagement accru pour les épaules et son espace de rangement supplémentaire, l’aménagement cabine de l’A220 est inégalé pour un monocouloir.

Le système de divertissements à bord eX1 de Panasonic, installé à chaque siège, proposera plus de 1 000 heures de contenu de grande qualité en 15 langues, dont l’accès à Crave, service de divertissements haut de gamme de Bell Media, ainsi que Stingray, service audio multiplateforme canadien.

L’A220 sera doté d’une connexion satellite haute vitesse pour l’accès Wi-Fi avec prises USB A et USB C ainsi que prise d’alimentation c.a., à la disposition de tous les passagers.

En outre, l’appareil fera progresser l’engagement environnemental d’Air Canada, étant prévu que ses turbosoufflantes à réducteur diminuent la consommation en carburant par siège de 20 %, et les émissions d’oxydes d’azote (NOx), de 50 % en deçà des normes du CAEP/6. L’A220 est également l’appareil le plus silencieux de sa catégorie grâce à ses nouvelles technologies.

Pour en apprendre davantage sur l’A220-300, visitez notre page web spéciale.

Air Canada au Québec

Air Canada, dont le siège social est établi à Montréal depuis 1949, fait partie des 20 transporteurs les plus importants à l’échelle mondiale et est le plus important transporteur aérien du Canada.

La commande de 45 appareils A220 par Air Canada contribue à maintenir 2 500 emplois à l’usine d’Airbus Canada à Mirabel. L’assemblage final des réacteurs PurePowerMD série PW1500G de Pratt & Whitney qui propulsent l’A220 a aussi été effectué à Mirabel, et le simulateur de vol utilisé pour l’entraînement des pilotes a été fabriqué par CAE. À l’occasion de l’arrivée de l’A220, Air Canada s’est engagée à faire en sorte que l’entretien lourd de la cellule de l’appareil soit réalisé au Québec.

Air Canada contribue à hauteur de 5 milliards de dollars au PIB du Québec et soutient 45 000 emplois. De plus, les passagers étrangers d’Air Canada ont dépensé environ 0,8 milliard en 2017, ce qui a ajouté 0,5 milliard au PIB du Québec et soutenu plus de 6 000 emplois.

Air Canada dessert 11 aéroports au Québec. La portée internationale du réseau d’Air Canada ouvre le Québec sur le monde et constitue un important outil de développement économique dans le contexte de la mondialisation.

L’aéroport Montréal-Trudeau (YUL) est pour Air Canada une plaque tournante internationale stratégique reliant son réseau intérieur du Québec et du Canada atlantique à ses vols à destination des États-Unis, des Antilles, de l’Europe, de l’Afrique du Nord, de l’Asie et de l’Amérique du Sud.

Air Canada, Air Canada Rouge et leurs partenaires commerciaux régionaux assurant des vols sous la marque Air Canada Express exploitent en moyenne 2 400 vols par semaine entre Montréal et 99 destinations : 27 au Canadadont 9 au Québec, 25 aux États-Unis, 22 dans les Antilles, en Amérique centrale et au Mexique, 17 en Europe, 2 en Asie, 2 en Afrique du Nord, 1 au Moyen-Orient et 2 en Amérique du Sud.

En comptant nos partenaires d’Air Canada Express, ce sont près de 10 000 personnes au Québec qui sont au service de la société aérienne. Air Canada a d’ailleurs été nommée en 2018, pour une cinquième année de suite, parmi les meilleurs employeurs de Montréal, en plus d’être récompensée pour son engagement dans la collectivité, notamment grâce à la Fondation Air Canada.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

8 réflexions sur “Air Canada exploitera l’A220-300 sur Montréal-Seattle

  • août 14, 2019 à 8:11 am
    Permalink

    Heureux de voir un aménagement comme ça! 👏🏼👏🏼👏🏼👏🏼👏🏼👏🏼. 👌🏼👍🏼Enfin de la classe en classe économique! 😊

    Répondre
  • août 14, 2019 à 9:18 am
    Permalink

    AC utilise l’avion exactement comme il a été pensé à son plus efficace. Liaison entre deux villes de bonne taille qui n’ont pas de gros traffic entre elles et distance trop grande pour être utiliser par un RJ.

    Répondre
  • août 14, 2019 à 9:32 am
    Permalink

    Donc 1950 nm pour YYZ-SJC et 1985 nm pour YUL-SEA. Plus longues que la liaison ATL-SEA (1895 nm) annoncé par Delta il y a quelques semaines.

    Répondre
    • août 14, 2019 à 1:57 pm
      Permalink

      Serait-il capable d’atteindre Vegas depuis Montréal?

      Répondre
  • août 14, 2019 à 11:20 am
    Permalink

    L’Ironie dans tout ça, c’est que les installation de Boeing y sont là à Seattle, où sont aussi fabriqué les B767! Boeing coupable de la tentative de l’assassinat des C Series!

    Répondre
  • août 14, 2019 à 12:13 pm
    Permalink

    Au mois de mai 2020, les premiers vols vers Seattle vont permettre de survoler les vastes stationnements de Boeing 737MAX attendant toujours la remise en service.

    Répondre
    • août 14, 2019 à 4:35 pm
      Permalink

      Ou bien…

      Dans le courant 2020-21, peut-être apercevrons-nous un 737 MAX exposé dans une salle du Museum of Flight. Devant lui, pourrait être disposé un petit module interactif pour les enfants afin de leur expliquer les principes de base de l’aérodynamique des ailes et des moteurs; avec des petites animations et des manettes.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *