American Airlines prochain client du C Series ?

Pour partager cette publication :

American Airlines est la plus grande compagnie aérienne au monde et sa flotte totalise plus de 950 appareils en service sans compter les avions régionaux qui font partie de son vaste réseau.

 

Pour un transporteur de la taille d’American Airlines il est important de pouvoir compter sur une flotte diversifiée afin de pouvoir déployer le bon type d’avion sur la bonne route pour maximiser les rendements. Pour ce faire, le géant compte sur 11 modèles d’avions différents dont l’âge moyen est de 10,3 ans. L’analyse des performances de chacun des types d’avions ainsi que des besoins de remplacement se fait sur une base permanente afin de maintenir la flotte à son niveau optimum en tout temps. C’est dans le but de maintenir cette efficacité que la compagnie a choisi de retirer ses 25 E-190 d’ici la fin de 2019 malgré leur moyenne d’âge de moins de 10 ans.

 

Le prochain type d’avion que les gestionnaires de la flotte d’American Airlines décideront de retirer est probablement les MD-82 et MD-83. Si ces vénérables avions sont encore profitables, leur moyenne d’âge de près de 25 ans commence à peser et leur coût d’entretien qui croît avec l’âge pourrait exploser d’ici quelques années. Le choix de leur remplaçant devra sans doute se faire d’ici la fin de 2018 au plus tard afin de pouvoir faire une transition en douceur vers le prochain type d’avion.

 

Comme le E190 d’American Airlines est configuré à 99 passagers et que les MD82-MD83 à 140, la mise au rancart de ses deux modèles créera des trous importants dans le segment des avions de 100 à 150 passagers, laissant tout le travail à l’A319 avec une capacité de 124 à 128 sièges. Il lui manquerait alors un avion de 100 à 120 passagers ainsi qu’un autre de 130 à 150 passagers. Pour combler les trous, American Airlines peut donc regarder l’E190-195 E2 ainsi que le CS100 et CS300.

 

Afin de pouvoir mettre à l’essai les deux nouveaux avions, American peut se permettre de choisir l’E190-E2 pour boucher le trou dans la catégorie 100 à 120 passagers et choisir le CS300 dans la catégorie de 130 à 150 passagers. À plus long terme, cette stratégie lui donnerait de bien meilleures options quand viendra le temps de remplacer les A319 dont la moyenne d’âge est de 12,3 ans en ce moment.

 

En fait il ne s’agit pas tellement de savoir si American Airlines va passer une commande de C Series, mais plutôt si elle va se décider avant la fin de 2018.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

19 thoughts on “American Airlines prochain client du C Series ?

  • juillet 27, 2017 at 1:49 pm
    Permalink

    L’A319neo, pourrait aussi être la solution pour eux.

    Reply
    • juillet 27, 2017 at 3:39 pm
      Permalink

      Oui mais American va vouloir mettre le C Séries et l’E2 à l’essai.

      Reply
    • juillet 29, 2017 at 6:04 am
      Permalink

      Pourquoi acheté deus vieux modèles re-motorisés quand il y a tellement mieux de disponible? En plus, étant donné le carnet de commande de Airbus et Embraer, avec le Cseries, AA n’attendra pas 15 ans avant d’avoir tous les avions commandés. Selon les commentaires émis par Swiss et Air Baltic, le Cseries est l’avion de l’heure.

      Reply
  • juillet 27, 2017 at 2:29 pm
    Permalink

    Une analyse tout a fait pertinente je crois, d’autant plus que Delta và avoir des cseries en services. Si je me fit aux commentaires très positifs que fait Air Baltic et Swiss Air,tant qu’a leurs passagers qui sembles très appréciés ces cseries, American Airlines ne voudra pas risquer de perdres des passagers au profit de Delta je crois. On le verra bien assez tôt. A SUIVRE……

    Reply
  • juillet 27, 2017 at 3:46 pm
    Permalink

    American a pris la décision de larguer ses MD pour des 737-800. Vu la grosseur de la cie, ils vont sûrement acheter des CS probablement pour suivre Delta dans sa stratégie de remplacement des RJ.

    Reply
  • juillet 27, 2017 at 8:34 pm
    Permalink

    Très bonne analyse. American se doit d’acheter des CSeries car Delta a clairement indiqué depuis quelques semaines et dans plusieurs médias qu’elle ne retarderait pas les livraisons de ses CSeries. La semaine dernière, elle a installé un premier simulateur CAE du CS100. Les pilotes de Delta commenceront à s’entrainer et seront ravis de piloter un avion aussi intuitif. Si ses concurrents avaient des doutes sur l’effet de la plainte, et bien maintenant ils doivent considérer qu’en avril prochain, les habitants de la plus grande ville au pays New York auront le privilège de voler en CSeries. Ils réagiront comme les passagers de Swiss et d’Air Baltic. Il ne faut pas oublier United qui a largué les 65 737-700 suite à l’achat par Delta de 75 CS100. Une des qualités des CSeries est que les passagers se sentent comme dans un gros porteur au niveau du confort, de la luminosité et de l’espace. Les E2 sont désavantagés à ce niveau.

    Reply
  • juillet 27, 2017 at 10:10 pm
    Permalink

    Selon moi ça va être E2 et A319NEO

    Reply
  • juillet 28, 2017 at 7:51 pm
    Permalink

    Moi j’y crois que ça va être de CSeries, puisque Delta va prendre de l’avance au niveau de commandes et AA ne veulent pas laisser trop de d’avance au niveau de la livraison juste à Delta.
    Les rumeurs ce serais de CS300 environ 80.

    Reply
  • juillet 28, 2017 at 9:14 pm
    Permalink

    Je sincerment considaire , que American Airlines ont aventage a choisir la c-series . Tous comme ils l ont fait avec le crj . Un bon coup de main , afin de garder American Airlines sur le chemin de la profitabilité. L’évolution fait du chemin!

    Reply
  • juillet 28, 2017 at 10:05 pm
    Permalink

    À défaut de véritable rumeur de commande à se mettre sous la dent, il s’agit là d’une très bonne analyse spéculative.

    Il serait surprenant qu’American décide en faveur du E2, puisqu’elle se départit avant terme de ses E-190 actuels. Pourquoi mettre à l’essai le E2? Ils ont un bon aperçu du produit avec leurs E-190. Si une combinaison CS100 et CS300 est bonne pour Delta (qui n’a pas voulu des E-190), pourquoi ne serait-elle pas aussi bonne pour American.

    Attendons à l’automne pour la suite dans le contentieux Boeing vs Bombardier. Je n’exclus pas une entente à l’amiable, entente qui pourrait surprendre. Boeing et Bombardier doivent se parler…De grandes discussions entre grandes personnes, de gros enjeux…

    Reply
    • juillet 29, 2017 at 12:13 pm
      Permalink

      Il faut que BBD fasse encore un effort dans le prix du CS100 ou 300. Sans ça c’est Embraer qui va ramasser le contrat. Moi je pense que la stratégie de BBD c’est de marginaliser Embraer aux USA et en Europe.

      Reply
  • juillet 29, 2017 at 12:55 am
    Permalink

    Si AA choisi de faire affaire avec BBD, il serait temps que les bigs boss chez BBD se décident à y aller de l’avant avec le CS500 au plus vite. Cest le temps pour BBD de voler le show avant que les rideaux se ferment. …
    Quand une compagnie choisi un constructeur, elle aime avoir du Lousse dans son engineering et comme le CS500 n’est qu’une version allongée du CS100, les pièces sont presque toutes identiques.

    Reply
    • juillet 29, 2017 at 8:28 am
      Permalink

      Petite précision, c’est le CS300 qui est le modèle de bas du C Series et non le CS100. Donc le CS500 serait une version allongée du CS300. 😉

      Reply
  • juillet 29, 2017 at 2:50 pm
    Permalink

    BBD pourrait dans un premier temps lancer notre CS500 « light », a rayon d’action limité (s’il y a suffisamment d’intérêt pour une telle version). Avec un minimum de modifications au CS300, ça permettrait de faire un lancement (et une mise en service) plus rapide, et à coût moindre.

    Ça pourrait permettre aussi à BBD de remporter des commandes supplémentaires à court terme. Par exemple AA, qui pourrait remplacer ses vieux Mad Dog par la même occasion. AA va se décider très bientôt.

    Une bonne partie de cet investissement serait utile plus tard pour notre CS500 « long range »…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *