Bilan de l’A220

Pour partager cette publication :

C’est le premier juillet 2018 qu’Airbus a officiellement pris le contrôle du programme d’avions A220; voici le bilan de cette première année.

L’organisation de la production

En janvier 2019, Airbus a annoncé la construction de deux abris temporaires dans la section pré-vol afin de libérer de l’espace pour la finition intérieure. Au cours des négociations avec la section locale 712 de l’AIMTA, Airbus a négocié une clause concernant la pré-FAL qui sera mis en place au cours des deux prochaines années.

Ces deux décisions indiquent que le nouvel actionnaire de contrôle de l’A220 a rapidement identifié des failles dans l’organisation de la production et qu’il prend les moyens pour les corriger. Il faudra deux ans avant que la pré-FAL soit complètement fonctionnelle.

L’usine de Mobile en Alabama

La construction de la deuxième ligne d’assemblage de Mobile en Alabama suit son cours normal et un groupe d’employés s’apprêtent à quitter Mirabel au mois d’août afin de superviser la mise en place de la ligne d’assemblage.

Le lancement de la production en Alabama en 2020 devrait permettre d’accélérer la cadence en attendant que les changements à Mirabel soient complétés.

La chaîne d’approvisionnement

Pour l’instant, Airbus refuse de pointer du doigt les fournisseurs qui éprouvent encore des difficultés à rencontrer la cadence de production ou les standards de qualité. Le trop grand nombre de non-conformités de la part de certains fournisseurs demeure un obstacle à la productivité de la ligne d’assemblage. Mais comme le disait le vice-président au programme A220, M. Florant Massou, lors d’une entrevue que nous avons diffusée le 18 juin dernier : Airbus travaille de très près avec les fournisseurs qui ont besoin d’un meilleur suivi afin de les amener au niveau d’excellence désiré.

Par contre vous pouvez rayer Pratt & Whitney des fournisseurs qui retardent la production. Bien qu’un problème de corrosion sur le moyeu des compresseurs haute pression des moteurs raccourcit l’intervalle entre les inspections, Pratt & Whitney dispose d’un nombre suffisant de moteurs de rechange afin de faire les permutations et maintenir les appareils en vol. C’est une question de temps avant que le correctif permanent soit mis au point.

Pour ce qui est des négociations avec les fournisseurs afin de faire baisser les prix qu’ils chargent à Airbus, ça semble être le calme plat, comme si aucune discussion était en cours en ce moment.

Ventes et marketing

Airbus n’a pas perdu de temps avec le marketing de l’A220 alors que le 10 juillet 2018 elle dévoilait son nouveau nom ainsi qu’une commande de 60 A220-300 de la compagnie américaine JetBlue. Deux semaine plus tard, c’était au tour de la compagnie en démarrage Moxy de passer une commande de 60 A220-300. L’hiver a été plus tranquille avec seulement deux appareils vendus à Air Vanuatu.

Au printemps, plusieurs s’inquiétaient de l’absence de nouvelles commandes significatives, mais fidèle à elle-même, Airbus attendait la tenue du Bourget pour annoncer 95 commandes et intentions d’achat, portant le total de commande d’A220 à 234 en un an. Ce nombre représe près de 85% des ventes dans le marché des avions de 100 à 150 passagers pour cette période. L’A220 a maintenant décroché un total de 631 commandes ferme et de ce nombre 82 ont été livrés dont 41 au cours des 12 derniers mois.

En mai dernier, Airbus a également annoncé qu’une nouvelle option permettant d’augmenter la masse maximale au décollage ainsi que la distance franchissable était maintenant disponible. Il s’agit là d’une manière habile d’augmenter les revenus par appareil vendu puisque cette option n’a demandé aucune modification structurale.

L’A220-500

Pour ceux qui n’ont pas écouté l’entrevue avec M. Massou, ce dernier a été catégorique : au cours des 12 prochains mois, Airbus ne lancera pas l’A220-500. Avant de se lancer dans des projets d’expansion de la gamme A220, Airbus doit d’abord régler ses problèmes de productivité.

Conclusion

Pour ce qui est des ventes, Airbus est parvenue à relancer le programme A220 qui a gagné beaucoup de momentum depuis un an et plus personne ne remet en cause sa survie. La commande de la compagnie de la compagnie de crédit-bail Air Lease est venue renforcer encore plus la solidité du carnet de commande de son carnet de commandes

Pour ce qui est de la cadence de production, il faudra se montrer patient car il devient de plus en plus évident que la chaîne d’assemblage de Mirabel a des carences qui demanderont des investissements supplémentaires et du temps.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 réflexions sur “Bilan de l’A220

  • juillet 1, 2019 à 4:49 pm
    Permalink

    Actuellement Airbus voit à la certification des A220 en Russie, un fabuleux marché và s’ouvrir.

    Répondre
  • juillet 2, 2019 à 7:15 pm
    Permalink

    La certification de l’A220 en Russie était le problème de Red Wings qui a repoussé la livraison de 6 A220-300.
    Pour les commandes, au Bourget 80 des 95 nouvelles commandes ou intentions n’étaient pas vraiment attendu. On s’attendait à des commandes de Spirit, du groupe de British Airways, de Korean Air, d’Éthiopian et d’Air France.
    Pour les livraisons, C’est bien partis, 6 livraisons depuis le 6 juin dernier. Pour Delta moins de 7 jours entre le premier vol et la livraison.
    En plus des 2 Dômes il était prévu la construction d’un hangar pour la livraison des A220 situé à l’endroit ou il y avait des roulottes pour les tests du CSeries. La construction de ce nouveau hangar est elle commencé car ils ont travailler sur le terrain plusieurs semaines.
    André, j’ai lu un article qui disait que c’était officiel, il n’y aurait pas d’autres ventes de CRJ. Donc on assemble les derniers puis les 400 employés assembleront probablement des A220 dans 1 an.

    Répondre
    • juillet 2, 2019 à 7:31 pm
      Permalink

      Alain Bellemare a confirmé lors de la conférence de presse que BBD ne vendait plus de CRJ. On s’en reparles pour les employés du CRJ, j’attends des réponses.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *