Bombardier offrira plus de 1 000 postes de stagiaire rémunérés

Pour partager cette publication :

Bombardier offrira plus de 1 000 postes de stagiaire rémunérés au Canada pour l’année universitaire 2019-2020

12 septembre 2019MontréalBombardier Inc.,  Communiqué de presse

  • Des stages seront offerts aux étudiants de niveau postsecondaire et universitaire qui désirent faire carrière dans les domaines de l’ingénierie, des sciences, de la finance, du droit, des communications, ainsi que dans d’autres fonctions.
  • L’éventail des possibilités ira des stages classiques de quatre mois aux stages plus longs de 12 à 16 mois, qui permettront aux étudiants d’acquérir une expérience plus approfondie dans le cadre de projets très complexes.
  • L’entreprise prévoit investir environ 17 millions de dollars canadiens pour financer son programme de stages en 2019-2020.
  • Un nouveau site Web facilitera le processus de candidature, en collaboration avec un nombre de plus en plus important d’universités partenaires.

 

Bombardier a annoncé aujourd’hui la création de plus de 1 000 postes de stagiaire rémunérés au Canada pour l’année scolaire 2019-2020. L’annonce a été faite lors d’un événement animé par des membres de la haute direction, auquel ont participé plusieurs dizaines de représentants d’universités et d’entreprises et plus de 100 stagiaires, au centre de livraison des avions d’affaires Challenger à Dorval, au Québec.

 

Même si cela fait plus de deux décennies que Bombardier offre des stages rémunérés au Canada, c’est la première fois que l’entreprise s’engage publiquement à proposer plus de 1 000 stages pour une seule année universitaire. Bombardier prévoit investir environ 17 millions de dollars canadiens dans son programme de stages, en grande partie pour payer les salaires des stagiaires.

 

« Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir nous engager à offrir plus de 1 000 postes de stagiaire pour cette année universitaire, a déclaré Mike Nadolski, vice-président, Communications et Affaires publiques, Bombardier Inc. Cette annonce traduit la volonté inébranlable de Bombardier de jouer un rôle de premier plan dans l’éducation et le développement de la prochaine génération d’innovateurs et de leaders de l’industrie. »

 

Les stages offerts par Bombardier sont conçus pour offrir aux étudiants une expérience pratique et concrète qui complète leur formation académique et les prépare à leur carrière dans le domaine de leur choix. Chaque stagiaire peut compter sur un mentor et se voit offrir des possibilités d’enrichissement et de formation supplémentaires, par exemple des séances de réseautage et des rapports directs avec des membres de la haute direction.

 

En plus de porter le programme d’environ 550 postes en 2016 à plus de 1 000 l’an prochain, Bombardier s’est donné comme priorité de recruter et d’embaucher des stagiaires qui reflètent la diversité à laquelle l’entreprise aspire dans son personnel. Il y a déjà eu des progrès notables, puisque le pourcentage d’étudiantes recrutées dans des programmes de sciences et d’ingénierie est passé de 16 % en 2016 à plus de 25 % cette année. Les étudiantes devraient occuper 40 % de l’ensemble des postes de stagiaire d’ici la fin de l’année scolaire 2019-2020.

 

Au cours de la prochaine année, Bombardier prévoit recruter des stagiaires dans 23 collèges et universités du Canada, comparativement à huit en 2016. Par ailleurs, Bombardier a lancé récemment un nouveau site Web pour simplifier le processus de candidature pour les étudiants intéressés et pour ses partenaires universitaires.

 

Au cours de la prochaine année universitaire, l’entreprise prévoit offrir environ 600 postes de stagiaire à des étudiants en génie ou en sciences, et notamment en génie mécanique, électrique, aéronautique, chimique et industriel, ainsi qu’en informatique et en intelligence artificielle. Quelque 400 autres postes de stagiaire seront offerts pour d’autres fonctions, notamment en finances, en comptabilité, en informatique, en ressources humaines, en relations publiques et en droit. Les étudiants intéressés peuvent soumettre leur candidature à l’adresse www.stagesbombardier.com.

 

« Des centaines de stagiaires sont passés à des postes à temps plein chez Bombardier au cours des dernières années. Notre programme de stages nous permet donc de constituer un précieux bassin de talents, qui facilitera notre croissance future, a ajouté Mike Nadolski. Grâce au programme qui nous aide à trouver et à embaucher les éléments les plus brillants de la prochaine génération, nous allons continuer à pousser l’innovation dans les secteurs de l’aéronautique et du transport sur rail. »

Universités partenaires

Bombardier collabore actuellement avec les universités suivantes pour offrir des stages : Université Concordia, École de technologie supérieure (ÉTS), Polytechnique Montréal, Faculté de gestion Desautels, École de gestion John Molson, HEC, Université de Sherbrooke, Université de Montréal, Université Laval, Université McGill, UQAM, UQTR, ÉNA, Université Ryerson, Université de Toronto, Université McMaster, Université de Waterloo, Université d’Ottawa, Centennial College, Université Carleton, Université Queen’s, Université York et École des sciences de la gestion.

Ce que l’on dit sur le programme de stages de Bombardier

« L’annonce d’aujourd’hui est une autre illustration éloquente de l’apport d’une grande entreprise comme Bombardier à l’économie et aux citoyens au Québec, en lien avec l’étude dévoilée la semaine passée par le CPQ : les grandes entreprises au cœur de la prospérité du Québec. Dans ce cas, c’est dans l’offre d’une expérience enrichissante pour les jeunes en complémentarité avec leur éducation, leur permettant de trouver leur vocation professionnelle et contribuant à répondre aux besoins du marché du travail, » – Louis Senécal, Vice-président et chef des opérations, CPQ (Conseil du patronat du Québec).
« Cela fait plus de 20 ans que Bombardier est un partenaire de choix pour l’Université Concordia et propose des centaines de stages dans un secteur de pointe, dynamique et en mutation. L’équipe de superviseurs de Bombardier propose de nombreuses expériences enrichissantes aux étudiants. Elle s’efforce de les guider et de les conseiller afin qu’ils acquièrent une expertise unique en aéronautique » – Claude Martel, Ph.D., directeur de l’Institut d’enseignement coopératif de l’Université Concordia.
« Depuis 1992, Bombardier a embauché plus de 1 500 stagiaires de l’ÉTS. Les stages de Bombardier procurent une expérience des plus enrichissantes à nos étudiants. D’ailleurs, 85 % d’entre eux recommandent leur expérience de stage » – Brigitte Watier, directrice de l’enseignement coopératif du Service de l’éducation coopérative à l’École de technologie supérieure.
 « Chaque année, plus de 130 étudiants de Polytechnique font un stage chez Bombardier. Ils y mettent en pratique ce qu’ils ont appris en classe et s’y confrontent à la réalité de l’industrie. Partenaire majeur de la première heure, Bombardier offre un complément inestimable à la formation des futurs ingénieurs » – François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche à Polytechnique Montréal.
« L’embauche d’étudiants est une bonne façon pour les entreprises canadiennes d’accéder à de nouveaux talents, mais aussi à de nouveaux points de vue. À la table ronde des affaires et de l’enseignement supérieur (BHER), nous comprenons bien que le fait d’intégrer des stages à la culture d’une entreprise rend l’expérience plus intéressante pour les étudiants, et plus durable pour les employeurs. L’investissement de Bombardier va bien au-delà des chiffres. En effet, la formation des mentors ainsi que les stages multidisciplinaires destinés à des étudiants de tous horizons académiques assurent la réussite du programme » – Valerie Walker, directrice générale de la table ronde des affaires et de l’enseignement supérieur (BHER).
« Bombardier a été l’un des fondateurs de Robotique FIRST Québec et fournissait déjà chaque année une centaine de mentors et de bénévoles pour encourager nos jeunes du secondaire à développer leur passion pour la science, la technologie et l’ingénierie et à se diriger vers une carrière dans ces domaines. L’annonce d’aujourd’hui de la bonification du programme de stages au niveau universitaire s’inscrit dans la continuité de l’engagement soutenu de Bombardier en faveur du développement des compétences de la prochaine génération d’innovatrices et d’innovateurs québécois et canadiens » –Gabriel Bran Lopez, président fondateur de Fusion Jeunesse et Robotique FIRST Québec.
« Ce stage a été une expérience enrichissante. Très différent des autres stages qui m’ont été offerts, il m’a permis d’acquérir une expérience pratique de travail avec de nouveaux systèmes, par exemple la technologie des avions électriques. Cela a toujours été important pour moi, je suis donc heureuse d’avoir un rôle à jouer dans ce projet » – Adriana Orta Bracho, étudiante de quatrième année en génie aérospatial et stagiaire dans le domaine des systèmes avancés chez Bombardier Aviation.
« Le nombre de stagiaires embauchés chez Bombardier a augmenté régulièrement au cours des dernières années : 9 stagiaires de McGill ont été embauchés en 2016-2017, puis 21 en 2017-2018, et enfin 25 en 2018-2019. Bombardier demeure une entreprise qui attire de nombreux étudiants intéressés par l’essor de l’industrie aéronautique dans la région de Montréal » – Julie Godin, Centre des carrières en génie de l’Université McGill.
« Avec près de 37 000 postes qui devront être comblés d’ici 10 ans, notre secteur fait face à une rareté de main-d’œuvre préoccupante. L’imposant programme de stages que Bombardier annonce aujourd’hui va grandement contribuer au renouvellement de talents dont notre industrie a besoin pour assurer sa croissance. Il vient aussi s’ajouter aux initiatives d’Aéro Montréal visant à assurer le développement de la main-d’œuvre en aérospatiale au Québec, comme le déploiement de la campagne de recrutement Ose l’Aéro ou la création du Regroupement relève Aéro Montréal (RRAM). C’est une excellente nouvelle pour le Québec » – Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal.
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 réflexions sur “Bombardier offrira plus de 1 000 postes de stagiaire rémunérés

  • septembre 13, 2019 à 8:41 am
    Permalink

    Je souhaite à tous ces jeunes du succès avec leurs mentors (conseiller expérimenté, attentif et sage auquel on fait entièrement confiance).

    Répondre
  • septembre 13, 2019 à 10:14 am
    Permalink

    Je retiens cette phrase :
    « … nous allons continuer à pousser l’innovation dans les secteurs de l’aéronautique et du transport sur rail. »

    Voilà bien, il me semble, la force de BBD et pourquoi il peut être stimulant pour un jeune de s’y engager.

    Offrir un nombre de postes aussi élevé à l’échelle nationale est un positionnement clé pour l’avenir. Félicitations à BBD!

    Répondre
  • septembre 13, 2019 à 11:43 am
    Permalink

    Bombardier improvise, il y a 24 mois l’entreprise dit avoir plus de 1000 emplois dans la région de Montréal à combler. 12 mois plus tard l’entreprise annonce la coupure de 2500 emplois au Canada et la ont dit manquer de travailleurs.

    Wow un vrai plan en controle…. sûrement une opération de séduction et financer par des crédits d’impôts…

    Répondre
    • septembre 13, 2019 à 11:59 am
      Permalink

      c’est ce qui arrive quand une multinationale a plusieurs divisions, on embauche d’un côté et on fait des mise à pied de l’autre selon les performances de celles-ci…

      Répondre
    • septembre 13, 2019 à 12:00 pm
      Permalink

      Les 1 000 emplois annoncés il y a 24 mois était des métiers liés à la finition intérieure des Global 7500 et 6500 (rembourreur, ébéniste pour la finition de meubles d’intérieur…) . Pour les 2 500 emplois retranchés, il s’agit d’emplois administratifs pour la plupart dont les métiers ne sont pas directement liés à la fabrication. La rationalisation visait non seulement l’aéronautique, mais également le ferroviaire et le siège social. Une bonne partie de des employés visés ont été replacés à l’interne chez Bombardier.

      Si vous comparez le nombre d’employés syndiqués affectés à la production en 2015 et en 2019, vous constaterez que les effectifs ont augmenté. Les postes syndiqués qui ont été coupés ou qui seront coupés prochainement son des métiers de supports comme électricien en bâtiment, concierge etc. Il y a des centaines de type d’emplois différents dans une entreprises de la taille de BBD. Il est tout à fait possible et normal qu’il y ait une rationalisation pour certains métiers alors que dans d’autres on embauche.

      Malgré les rationalisations des dernières années chez BBD. L’age moyen des employés est élevée et il y aura plusieurs départs à la retraite au cours des prochaines années. Cela explique le programme de stagiaire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *