Chorus Aviation annonce ses résultats du troisième trimestre de 2019

Pour partager cette publication :

Le secteur de la location d’appareils régionaux croît de 76 % et représente 22 % du BAI ajusté global

Faits saillants financiers pour le troisième trimestre et accomplissements récents

  • Résultat net de 24,2 millions de dollars, soit 0,15 $ par action de base, une baisse d’une période à l’autre de 0,6 million de dollars, compte non tenu des pertes de change latentes nettes de 18,9 millions de dollars.
  • Résultat net ajusté1) de 29,2 millions de dollars, soit 0,18 $ par action de base, une baisse de 1,6 million de dollars.
  • BAIIA ajusté1) de 92,6 millions de dollars, une hausse de 5,8 millions de dollars attribuable à la croissance dans le secteur de la location d’appareils régionaux qui a été annulée par les réductions prévues à la suite des modifications apportées en 2019 au contrat d’achat de capacité (le « CAC »).
  • Hausse de 76 % du BAI ajusté1) dans le secteur de la location d’appareils régionaux, par rapport à la même période en 2018, et livraison ou acquisition de 17 appareils depuis le deuxième trimestre.
  • Ajout de Malindo Air, membre du groupe Lion Air, au portefeuille de location, ce qui intensifie la présence de Chorus sur le marché en croissance de l’Asie du Sud‑Est.
  • Conclusion de la première vente d’actifs loués : trois appareils Dash 8‑400* qui étaient en location depuis 2017, pour un produit net d’environ 25,0 millions de dollars américains après le remboursement de la dette.
  • Accroissement des engagements liés au parc aérien du secteur de la location d’appareils régionaux, qui compte désormais 55** appareils d’une valeur de 1,1 milliard de dollars américains devant dégager des produits de location contractuels d’environ 740,0 millions de dollars américains***.
  • Exécution du programme d’entretien prolongé (le « PEP ») visant deux appareils Dash 8‑300 additionnels, ce qui porte à dix le nombre total d’appareils PEP qui dégagent des produits de location aux termes du CAC.

HALIFAX, le 14 nov. 2019 /CNW/ – Chorus Aviation Inc. (« Chorus ») (TSX: CHR) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre de 2019.

« Je suis très satisfait de notre rendement au troisième trimestre », a déclaré Joe Randell, président et chef de la direction de Chorus. « Nous avons livré ou acquis 17 appareils depuis le deuxième trimestre. Il s’agit là d’un accomplissement remarquable de la part de notre équipe technique, qui témoigne vraiment de l’expertise que nous avons à Chorus. Les nouveaux contrats de location ajoutés à notre portefeuille depuis le début de l’année commencent à faire sentir leurs effets sur nos produits, comme le montre leur contribution de 22 % au BAI ajusté global. »

« La croissance de nos activités de location s’est poursuivie avec l’ajout d’un nouveau client, Malindo Air, membre du groupe Lion Air, pour la location de deux nouveaux ATR72‑600 et l’acquisition de deux ATR72‑600 existants qui étaient déjà loués auprès d’une autre entreprise de location. Grâce à ces opérations, nous pénétrons davantage le marché de l’Asie du Sud-Est qui croît rapidement. Plusieurs occasions s’offrent à nous et nous nous attendons à recevoir des nouvelles au sujet d’autres opérations de location sous peu », a poursuivi M. Randell.

« En concluant notre première vente d’actifs loués, soit trois appareils Dash 8‑400 qui étaient en location depuis juillet 2017, nous avons démontré une fois de plus les possibilités qu’offrent nos activités de location d’appareils, qui gagnent en maturité. Cette opération nous réjouit, car elle nous a non seulement procuré un rendement positif sur notre investissement, elle a aussi dégagé des capitaux qui pourront être réinvestis dans des acquisitions futures d’appareils : voilà une solide indication de notre approche disciplinée à maximiser les rendements. Comme nous l’avons communiqué dans notre rapport du dernier trimestre, nous avons également la capacité de faire croître notre division de location en y ajoutant jusqu’à 20 appareils par année grâce à de nouveaux emprunts et à des flux de trésorerie générés à l’interne aux fins du financement de la tranche capitaux propres des acquisitions futures d’appareils. »

« En terminant, j’aimerais féliciter l’équipe de Voyageur, qui a gagné le prix de l’entreprise de l’année décerné par la chambre de commerce de North Bay et l’équipe de Jazz, qui a remporté l’or dans la catégorie des transports lors de la remise des prix Sécurité au travail au Canada 2019. Il s’agit d’accomplissements remarquables. Un grand merci à l’équipe de Chorus pour un autre trimestre vigoureux », a conclu M. Randell.

*La vente de trois appareils Dash 8‑400 a été conclue le 25 octobre 2019.

**Au 13 novembre 2019, en ce qui concerne les 55 appareils visés par un engagement du secteur de la location d’appareils régionaux, il y avait une opération en voie de réalisation portant sur la location d’un ATR72-600 au groupe Lion Air. Entre le 30 septembre 2019 et le 13 novembre 2019, du nombre total d’appareils visés par les six opérations en voie de réalisation (compte non tenu des trois appareils Dash 8‑400 vendus), cinq ont été reçus avant le 13 novembre 2019. Toutes les opérations en voie de réalisation et tous les engagements de location sont assujettis à la satisfaction des conditions habituelles préalables à la clôture.  

 ***Les estimations du secteur de la location d’appareils régionaux sont fondées sur des taux de location convenus et supposent qu’il n’y a aucun défaut de la part des locataires.

Sommaire du troisième trimestre

Au troisième trimestre, Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 92,6 millions de dollars, une hausse de 5,8 millions de dollars, soit 6,7 % par rapport à celui du troisième trimestre de 2018.

Le BAIIA ajusté du secteur de la location d’appareils régionaux s’est accru de 13,2 millions de dollars par suite de la croissance du nombre d’appareils générant des produits de location.

Le BAIIA ajusté du secteur des services d’aviation régionale a fléchi de 7,4 millions de dollars, ce qui a annulé en partie la hausse décrite précédemment. Les résultats du secteur des services d’aviation régionale ont été conformes aux attentes et reflètent les modifications apportées en 2019 au CAC, qui ont eu pour effet de réduire la marge fixe et les produits tirés des incitatifs liés au rendement lorsque Chorus est passée à des tarifs de rémunération fondés sur le marché. Ces réductions ont été annulées en partie par la mise en œuvre de la mesure d’endiguement des coûts contrôlables, qui a remédié à l’insuffisance de la marge au titre du CAC prévue pour le troisième trimestre liée aux frais réduits. En plus des variations se rapportant au CAC modifié, les résultats du troisième trimestre ont été touchés par les éléments suivants :

  • la diminution de la rémunération fondée sur des actions de 2,1 millions de dollars attribuable à la variation du cours des actions;
  • l’accroissement du nombre d’appareils loués aux termes du CAC.

Le résultat net ajusté s’est élevé à 29,2 millions de dollars pour le trimestre, une baisse de 1,6 million, soit 5,2 %, par rapport à 2018, en raison des éléments suivants :

  • l’accroissement de la dotation aux amortissements de 4,6 millions de dollars découlant principalement de l’ajout d’appareils dans le secteur de la location d’appareils régionaux;
  • l’accroissement de la charge d’intérêts nette de 3,8 millions de dollars découlant principalement des titres de créance liés aux appareils additionnels dans le secteur de la location d’appareils régionaux;
  • l’augmentation des coûts hors exploitation de 0,2 million de dollars liée à une perte à la cession d’immobilisations corporelles, qui a été annulée par des pertes de change sur le fonds de roulement; ce qui a été annulé par :
  • l’augmentation du BAIIA ajusté de 5,8 millions de dollars décrite précédemment; et par :
  • la diminution de la charge d’impôt sur le résultat de 1,2 million de dollars liée à la baisse du BAI ajusté.

Le résultat net s’est établi à 24,2 millions de dollars, une diminution de 0,6 million de dollars par rapport à la période correspondante de 2018, compte non tenu de la variation, par rapport au trimestre correspondant de 2018, des pertes de change latentes nettes sur la dette à long terme de 18,9 millions de dollars. La diminution était attribuable à la baisse du résultat net ajusté de 1,6 million de dollars indiquée précédemment, annulée par la baisse des coûts liés au programme de départ des employés de 1,0 million de dollars.

Sommaire de l’exercice à ce jour

Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 253,1 millions de dollars, une augmentation de 4,6 millions de dollars par rapport à la période correspondante de 2018.

Le BAIIA ajusté du secteur de la location d’appareils régionaux s’est accru de 30,1 millions de dollars en raison de la croissance du nombre d’appareils générant des produits de location.

Le BAIIA ajusté du secteur des services d’aviation régionale a fléchi de 25,5 millions de dollars, ce qui a annulé en partie la hausse décrite précédemment. Les résultats du secteur des services d’aviation régionale ont été conformes aux attentes et reflètent les modifications apportées en 2019 au CAC, qui ont eu pour effet de réduire la marge fixe et les produits tirés des incitatifs liés au rendement lorsque Chorus est passée à des tarifs de rémunération fondés sur le marché. Ces réductions ont été annulées par la mise en œuvre de la mesure d’endiguement des coûts contrôlables, qui a remédié à l’insuffisance de la marge au titre du CAC prévue liée aux frais réduits. En plus des variations se rapportant au CAC modifié, les résultats pour l’exercice à ce jour ont été touchés par les éléments suivants :

  • l’augmentation de la rémunération fondée sur des actions de 9,0 millions de dollars attribuable à la variation du cours des actions;
  • la diminution de la capitalisation des importants travaux de maintenance et de révision à l’égard d’appareils assujettis au CAC et détenus en propriété par rapport à la période précédente; ce qui a été annulé par :
  • l’accroissement du nombre d’appareils loués aux termes du CAC.

Pour l’exercice à ce jour, le résultat net ajusté s’est établi à 72,9 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 14,1 millions de dollars, soit 16,2 %, par rapport à 2018, en raison des éléments suivants :

  • l’accroissement de la dotation aux amortissements de 11,9 millions de dollars découlant principalement de l’ajout d’appareils dans le secteur de la location d’appareils régionaux;
  • l’accroissement de la charge d’intérêts nette de 10,2 millions de dollars découlant principalement des titres de créance liés aux appareils additionnels dans le secteur de la location d’appareils régionaux;
  • l’augmentation des coûts hors exploitation de 3,1 millions de dollars liée aux pertes de change sur le fonds de roulement, qui a été annulée par un profit à la cession d’immobilisations corporelles, ce qui a été annulé en partie par :
  • l’augmentation de 4,6 millions de dollars du BAIIA ajusté indiqué précédemment; et par :
  • la diminution de la charge d’impôt sur le résultat de 6,5 millions de dollars liée à la baisse du BAI ajusté.

Pour l’exercice à ce jour, le résultat net s’est établi à 96,6 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 13,2 millions de dollars par rapport à la période correspondante de 2018, compte non tenu de la variation, d’un exercice à l’autre, des profits de change latents nets sur la dette à long terme de 44,6 millions de dollars. La diminution était attribuable à la baisse du résultat net ajusté de 14,1 millions de dollars indiquée précédemment et aux primes de signature de 2,0 millions de dollars découlant de la convention collective des pilotes de Jazz, ce qui a été annulé par la baisse des coûts liés au programme de départ des employés de 2,9 millions de dollars.

Analyse financière consolidée

Trimestres clos les 30 septembre

Périodes de neuf mois closes les 30 septembre

(non audité)

2019

$

20181)

$

Variation

$

Variation

%

2019

$

20181)

$

Variation

$

Variation

%

(en milliers de dollars canadiens)

Produits opérationnels

351 454

341 993

9 461

2,8

1 027 841

1 019 563

8 278

0,8

Charges opérationnelles

292 904

285 641

7 263

2,5

878 811

864 115

14 696

1,7

Résultat d’exploitation

58 550

56 352

2 198

3,9

149 030

155 448

(6 418)

(4,1)

Charge d’intérêts nette

(18 098)

(14 303)

(3 795)

(26,5)

(52 038)

(41 838)

(10 200)

(24,4)

Profit (perte) de change

(7 114)

11 274

(18 388)

163,1

18 712

(22 482)

41 194

183,2

Autres éléments2)

(849)

(194)

(655)

337,6

617

314

303

96,5

Bénéfice avant impôt sur le résultat

32 489

53 129

(20 640)

(38,8)

116 321

91 442

24 879

27,2

Charge d’impôt sur le résultat

(8 294)

(9 480)

1 186

12,5

(19 738)

(26 249)

6 511

24,8

Résultat net

24 195

43 649

(19 454)

(44,6)

96 583

65 193

31 390

48,1

BAIIA ajusté3)

92 639

86 851

5 788

6,7

253 083

248 504

4 579

1,8

BAI ajusté3)

37 471

40 245

(2 774)

(6,9)

92 617

113 202

(20 585)

(18,2)

Résultat net ajusté3)

29 177

30 765

(1 588)

(5,2)

72 879

86 953

(14 074)

(16,2)

1)

Le 1er janvier 2019, Chorus a adopté l’IFRS 16, Contrats de location, et a appliqué la méthode de transition rétrospective avec retraitement des périodes comparatives.

2)

Les autres éléments comprennent le profit/la perte à la cession d’immobilisations corporelles.

3)

Il s’agit d’une mesure financière non conforme aux PCGR.

PERSPECTIVES

(Se reporter à la mise en garde concernant l’information prospective ci‑après.)

Le 4 février 2019, les modifications apportées au CAC en 2019 ont pris effet rétroactivement au 1er janvier 2019. Pour plus de renseignements au sujet des modifications apportées au CAC en 2019 et de l’investissement d’Air Canada, il y a lieu de se reporter aux déclarations de changement important de Chorus datées du 24 janvier 2019 et du 13 février 2019, que l’on peut consulter sur SEDAR, à www.sedar.com. Les modifications apportées au CAC en 2019 ont pour effet de réduire à court terme les frais fixes à compter de 2019, alors que Chorus a accéléré son passage à des tarifs fondés sur le marché. La réduction a été mise en œuvre au moyen de la suppression des frais relatifs aux infrastructures par appareil visé (Infrastructure Fee per Covered Aircraft) et de la marge fixe par appareil visé (Fixed Margin per Covered Aircraft) et de leur remplacement par une marge fixe (Fixed Margin) unique. Par conséquent, les frais fixes à recevoir en 2019 et en 2020 devraient totaliser 75,3 millions de dollars par année, comparativement à 111,3 millions de dollars en 2018. En outre, les incitatifs liés au rendement offerts maximums passeront de 23,4 millions de dollars en 2019 et en 2020 à un montant offert maximum moyen de 3,4 millions de dollars par année pour toute la durée du CAC. Les réductions à court terme sont plus que compensées sur la durée du CAC grâce à l’augmentation des produits prévus au contrat qui sont garantis par la prolongation du contrat, y compris les frais fixes et les produits tirés de la location d’appareils.

Les produits tirés de la location d’appareils aux termes du CAC, qui sont inclus dans le secteur des services d’aviation régionale, devraient croître à la suite de la livraison de neuf appareils CRJ900 visés par un engagement en 2020 et de la réalisation de huit PEP d’ici 2022.

Les produits futurs tirés du secteur de la location d’appareils régionaux devraient croître à la suite de la livraison de 17 appareils depuis le deuxième trimestre de 2019, lesquels comprennent les appareils visés par les 12 opérations conclues et les cinq appareils livrés avant le 13 novembre 2019.

En ajoutant les produits tirés du secteur de la location d’appareils régionaux aux produits tirés de la location d’appareils aux termes du CAC, les produits de location contractuels futurs de Chorus sont estimés à environ 1,9 milliard de dollars américains. Si l’on inclut les produits tirés de la marge fixe du CAC de 0,6 million de dollars américains dans le total des produits de location contractuels futurs, les produits futurs de Chorus avoisinent les 2,5 milliards de dollars américains**. (Se reporter à la note de bas de page 4 du tableau qui suit.)

Nous prévoyons qu’en 2019, les dépenses en immobilisations, compte tenu des importants travaux de maintenance et de révision capitalisés mais compte non tenu des dépenses affectées à l’acquisition d’appareils et au PEP, se situeront entre 41,0 millions de dollars et 47,0 millions de dollars. En 2019, les acquisitions touchant des appareils et les dépenses en immobilisations relatives au PEP devraient s’élever entre 660,0 millions de dollars et 670,0 millions de dollars. Par suite de changements apportés au parc aérien en raison des modifications apportées au CAC en 2019 et de la perte d’un appareil Dash 8‑300 au deuxième trimestre en raison de dommages au sol, les huit PEP qui étaient prévus pour 2019 ont été ramenés à quatre et les six PEP restants seront réalisés d’ici 2022. Par conséquent, le nombre total de PEP est passé de 19 à 18 appareils Dash 8‑300.

Chorus est exposée au risque actions découlant des actions qu’elle émet aux termes de ses divers programmes de rémunération fondés sur des actions. Cela signifie que la réévaluation, à chaque période de présentation de l’information financière, des unités en circulation aux termes de ces programmes a une incidence sur les bénéfices de Chorus. Afin d’atténuer la volatilité économique, Chorus a conclu un dérivé sur actions appelé swap sur rendement total (« SRT »). Chorus prévoit que le SRT sera intégralement mis à exécution d’ici le 31 décembre 2019, après quoi Chorus aura recours à la comptabilité de couverture pour annuler la variabilité de sa charge liée à la rémunération fondée sur des titres de capitaux propres qui résulte des fluctuations du cours de son action.

Les termes clés qui sont utilisés dans la rubrique « Perspectives » sans y être définis ont le sens qui leur est donné dans le rapport de gestion daté du 13 novembre 2019, que l’on peut consulter sur le site Web de Chorus (www.chorusaviation.com) et sur SEDAR (www.sedar.com).

Le tableau qui suit indique le nombre d’opérations conclues et en voie de réalisation annoncées à ce jour :

(non audité)

Opérations conclues

Opérations en voie de
réalisation1)2)

Opérations visées par un engagement

(en millions de dollars américains,

sauf nombre d’appareils)

Client

2016 –
T2 2019

T3 2019

Total

T4 2019

T1 2020 et par
la suite

2016 –
T2 2019

Augmen-
tation
(dimi-
nution)

Total 
2016 – 20193)

Aeromexico

3

3

3

3

Air Nostrum

4

4

4

4

Azul Airlines

5

5

5

5

CityJet

2

2

2

2

Ethiopian Airlines

5

5

5

5

Falcon

3

3

(3)

3

(3)

Flybe

3

5

8

8

8

Indigo

1

3

4

2

6

6

Jambojet

2

1

3

1

4

4

KLM Cityhopper

1

1

1

1

Malindo Air4)

2

2

2

2

2

4

Philippine Airlines

3

3

3

3

SpiceJet

4

1

5

5

5

Virgin Australia

3

3

3

3

Wings Air4)

1

1

1

2

2

Nombre total d’appareils
régionaux de location

40

12

52

2

1

56

(1)

55

Valeur de l’opération en dollars américains

1 030,0 $

50,0 $

1 080,0 $

Produits de location futurs en dollars américains5)

705,0 $

35,0 $

740,0 $

Total des services d’aviation régionale

47

2

49

2

20

71

71

Produits de location futurs en dollars américains5)

740,0 $

465,0 $

1 205,0 $

Nombre total d’appareils de Chorus

87

14

101

4

21

127

(1)

126

Produits de location futurs en dollars américains5)

1 445,0 $

500,0 $

1 945,0 $

1)

Au 13 novembre 2019, en ce qui concerne les 55 appareils visés par un engagement du secteur de la location d’appareils régionaux, il y avait une opération en voie de réalisation portant sur la location d’un ATR72-600 au groupe Lion Air. Entre le 30 septembre 2019 et le 13 novembre 2019, du nombre total d’appareils visés par les six opérations en voie de réalisation (compte non tenu des trois appareils Dash 8‑400 vendus), cinq ont été reçus avant le 13 novembre 2019. Toutes les opérations en voie de réalisation et tous les engagements de location sont assujettis à la satisfaction des conditions habituelles préalables à la clôture.

2)

Le 25 octobre 2019, Chorus a vendu trois appareils Dash 8‑400.

3)

Nombre total d’opérations annoncées en date du 13 novembre 2019.

4)

Un membre du groupe Lion Air.

5)

Les estimations sont fondées sur des taux de location convenus dans le CAC ainsi que sur certaines hypothèses et estimations relatives aux taux de location futurs sur le marché liés aux contrats de location nouveaux et prolongés aux termes du CAC au 1er janvier 2019. Le calcul des estimations est fondé sur un taux de change de 1,2600 $ (établi en fonction du taux historique moyen à long terme). Les estimations du secteur de la location d’appareils régionaux sont fondées sur des taux de location convenus et supposent qu’il n’y a aucun défaut de la part des locataires.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *