Comment Air Canada peut réduire les coûts d’entretien d’Air Transat

Pour partager cette publication :

Depuis l’acceptation de l’offre d’Air Canada pour l’achat de Transat, toutes sortes de scénarios catastrophe circulent. Le commentaire qui revient le plus souvent est qu’Air Canada va couper massivement dans le personnel affecté à l’entretien des avions d’Air Transat. Ce genre de commentaires repose sur une mauvaise connaissance de la situation chez Air Transat. Voici comment Air Canada peut réduire les coûts d’entretien d’Air Transat

 

L’entretien chez Air Transat

Air Transat exécute à l’interne les intervalles de révisons de niveau A seulement. Elle fait exécuter tous les gros intervalles de niveau C en sous-traitance. Air Transat utilise la sous-traitance depuis longtemps puisqu’en 2011 elle avait accordé un contrat d’entretien à Aveos. Pour les révisions C de ses monocouloirs, Air Transat procède par des appels de proposition à la pièce étant donné le faible volume.

 

Pour l’entretien lourd de sa flotte d’une vingtaine d’A330, Air Transat la confi à une compagnie basée en Amérique du Sud.

 

L’entretien chez Air Canada

Pour l’entretien de ses avions, Air Canada procède exactement de la même manière qu’Air Transat. La différence se situe plutôt dans le volume d’appareils monocouloirs à entretenir. Selon ses prévisions, Air Canada comptera 47 appareils de la famille A320 dans sa flotte à la fin de 2020. À cela il faut ajouter 41 autres provenant de la flotte de Rouge pour un total de 88 Airbus A319-320 et 321. C’est la compagnie américaine AAR qui a obtenu le contrat en septembre 2017 qui est évalué à 500 M$. Le contrat d’une durée de 10 ans est exécuté aux installations de Trois-Rivières au Québec et de Windsor en Ontario.

 

Air Canada compte actuellement 10 A330 dans sa flotte et elle em ajoutera 5 de plus à la fin de 2020. Elle les fait entretenir en Amérique du Sud.

L’économie

À compter de 2022, Air Transat exploitera une vingtaine d’avions de la famille A320. Air Canada pourra alors les ajouter à son contrat avec AAR afin de profiter de l’escompte de volume.

 

Pour les A330, le total des deux compagnies aériennes s’élèvera à 35 à partir de 2021. L’acquisition de Transat devrait permettre à Air Canada de faire également des économies sur l’entretien de ses A330.

 

Si des réductions de personnel sont envisageables à court terme, il ne devrait pas y avoir de mises à pied. Il faut s’attendre tout au plus à des attritions. Il ne fait pas de doute qu’Air Canada peut réduire les coûts d’entretien d’Air Transat. Mais pas besoin de mettre à pied les techniciens d’entretien pour cela.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 réflexions sur “Comment Air Canada peut réduire les coûts d’entretien d’Air Transat

  • septembre 2, 2019 à 11:58 am
    Permalink

    Intéressant de voir l’augmentation discrète du nombre de A330 chez Air Canada, via des usagés, non des neo. C’est un appareil que j’apprécie pour sa configuration 2-4-2, mais pas pour son système audio-video désuet.

    Répondre
    • septembre 2, 2019 à 12:24 pm
      Permalink

      L’A330CEO est probablement le plus gros obstacle pour les commandes d’A330NEO. C’est un excellent avion et plusieurs appareils usagés seront disponibles au cours des trois prochaines années. Les compagnies aériennes peuvent donc les achetés à un bon prix et les remettre en service après une mise à jour de la cabine. Dans trois ou quatre ans le surplus d’A330CEO sera résorbé et les vente de NEO vont reprendre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *