Des nouvelles de l’Airbus A220

Pour partager cette publication :

La production

Au moment d’écrire ces lignes, Airbus avait livré 38 A220 en 2019. Trois appareils de plus sont à l’étape des vols de conformité; l’objectif de 45 livraisons en 2019 sera dépassé. La cadence de production actuelle se situe à près de 4,5 livraisons par mois.

 

Le président d’Airbus Canada, M. Philippe Balducchi, a déclaré cette semaine que l’objectif est toujours de produire 10 A220 par mois à Mirabel. Il s’est dit confiant d’y arriver en 2025 et cela nous semble très conservateur comme objectif. Surtout que les fournisseurs de l’A220 sont en forte augmentation de cadence pour 2020.

 

À Mobile en Alabama, le premier appareil est toujours hors production à cause des dommages causés par la mousse ignifuge. Le deuxième A220-300 est maintenant à la position 3 où le train d’atterrissage est installé entre autres.

 

PW1524G

Une première hypothèse crédible circule pour expliquer la désintégration en vol des compresseurs basse pression : selon cette hypothèse, le moteur entrerait en résonance* à certains régimes bien précis.

 

Les trois incidents impliquant des A220 de SWISS sont survenus après une modification au logiciel qui contrôle le moteur. Cette modification avait été apportée par Pratt & Whitney à la demande de SWISS. Les moteurs PW1500G font maintenant l’objet d’une restriction opérationnelle ; au-delà de 29 000 pieds, le régime moteur ne peut excéder 94% de N1**.

 

Nous avons questionné Airbus sur les impacts de cette restriction pour les opérateurs et la réponse est la suivante :

 

« 94% de N1 en régime de croisière se situe dans la partie supérieure des conditions normales d’exploitation. Il n’y a pas d’impact sur la performance jusqu’à 29000 pieds, en condition d’exploitation normale. Après 29000 pieds, la capacité de montée peut être réduite, dépendamment des conditions ou de la planification de vol des compagnies aériennes. L’impact sur les opérations des lignes aériennes varie d’une à l’autre, dépendamment des routes opérées »

 

Les impacts pour les clients devraient donc être mineurs.

 

La semaine dernière, le BEA a organisé une battue afin de retrouver les débris tombé au sol du premier moteur affecté. Des fragments ont été retrouvé et cela devrait permettre de faire avancer l’enquête

 

 

 

Le carnet de commandes

Au 31 octobre dernier, le programme A220 comptait 530 commandes, 94 appareils avaient été livrés et il en restait 436 à produire. Les commandes d’Air Lease Corp et de Nordic Aviation Capital ne sont pas sur le tableau. Par contre celles de Braathens, Oddyssey et Marquarie y sont toujours.

 

Selon Airinsight, EgyptAir devrait convertir ses 12 options en commandes fermes lors du Dubaï Air show qui débutera dimanche prochain. Air Arabia est également en discussion avec Airbus et la commande d’A220 pourrait être substantielle.

 

 

A220 contre E2

Le carnet de commande de l’E2 s’élève à 168 et Embraer n’a réussi à livrer que 8 avions en 18 mois. En comparaison, Bombardier avait livré 14 C series en 18 mois et tous s’inquiétaient du faible niveau de livraisons. Pourtant en 2016-17 Pratt & Whitney était la cause première des retards de l’A220. À tous les six mois, la direction d’Embraer change d’explication afin d’expliquer la faible cadence de production de l’E2.

 

Maintenant que le carnet de commande de l’A220 est bien garni, le long délai de livraison pourrait lui faire perdre des clients. C’est donc un avantage stratégique qu’Embraer, bientôt Boeing Brésil, aurait intérêt à exploiter. Mais c’est plutôt le contraire qui se produit et Embraer n’a pas donné de prévisions de livraisons pour 2020.

 

En fait, depuis la fin de 2016, l’E2 n’a toujours pas remporté une commande de plus de 25 appareils. Le long délai entre l’annonce d’une entente avec Boeing et sa mise en application nuit considérablement à l’E2. Le programme A220 est parvenu à arracher des gros clients d’Embraer comme Air Canada et Jetblue. Aeromexico pourrait bien être la prochaine compagnie aérienne à passer de L’E-jet à l’A220.

Définitions

*. Wikipédia défini la résonance comme suit :

« La résonance est un phénomène selon lequel certains systèmes physiques (électriques, mécaniques…) sont sensibles à certaines fréquences. Un système résonant peut accumuler une énergie, si celle-ci est appliquée sous forme périodique, et proche d’une fréquence dite « fréquence de résonance ». Soumis à une telle excitation, le système va être le siège d’oscillations de plus en plus importantes, jusqu’à atteindre un régime d’équilibre qui dépend des éléments dissipatifs du système, ou bien jusqu’à une rupture d’un composant du système. »

 

**94% de N1 correspond à 94% de la vitesse de rotation maximale de l’arbre N1 tel qu’illustré sur le croquis si dessous. C’est une mesure qui permet d’évaluer la performance du moteur.

Des nouvelles de l'Airbus A220
Croquis PW1524G
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

25 réflexions sur “Des nouvelles de l’Airbus A220

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *