Des nouvelles du Global 7500

Pour partager cette publication :

Lors de la journée des investisseurs, le président et chef de la direction de Bombardier Avions d’affaires, M. David Coleal, a mentionné qu’après la première livraison en décembre 2018, de trois à cinq livraisons sont prévues durant la première moitié de 2019 alors que la cadence passera à 12 ou 15 livraisons pour la deuxième moitié de l’année. Le total de 2019 devrait donc se situer entre 15 et 20 appareils. En 2020 la production devrait avoir atteint sa vitesse de croisière avec 35 à 40 livraisons de Global 7500.

 

Puisque nous avons l’objectif de production des trois prochaines années et que Bombardier affirme que toute la capacité de production du Global 7500 est vendue jusqu’à la fin de 2021, une simple addition nous permet de conclure qu’environ 100 Global 7500 ont trouvé preneur jusqu’à ce jour.

 

  1. Coleal a déclaré que tous les avions dont la livraison est prévue en 2019 sont déjà dans le système. La finition intérieure étant l’étape qui prend le plus de temps, c’est tout à fait normal que les avions soient sur la ligne d’assemblage aussi longtemps d’avance. D’ailleurs, selon les informations que nous possédons, au mois de novembre dernier, Stelia avait déjà livré plus de 40 fuselages à l’usine de Downsview. Stelia fabrique toutes les sections centrales du fuselage, elle fait aussi l’intégration de tous les systèmes hydrauliques et électriques dans les fuselages et y ajoute même l’isolant de sorte qu’ils ne sont plus au vert* à leur arrivée à Downsview. Cela réduit considérablement le temps passé sur la ligne d’assemblage.

 

Comme le site d’assemblage de tous les Global sera déménagé vers la fin 2021 début 2022, il ne faudrait pas se surprendre si au cours des trois prochaines années, le site de Downsview produise plus d’avions que le centre de finition de Montréal est capable d’en prendre; le but de cette surproduction étant de se donner un coussin afin de pouvoir faire une transition en douceur du site de Downsview à celui de Pearson.

 

La livraison du premier Global 7500 étant toujours prévue pour 2018, cela ne laisse plus que deux semaines avant le long congé des fêtes. Nous attendons avec impatience l’invitation pour la cérémonie de livraison qui devrait être modeste étant donné les circonstances. Si les gens de Bombardier trouvent le temps de nous faire essayer le nouveau fauteuil Nuage ainsi que le siège entièrement inclinable du même nom, ce sera apprécié.

 

 

* Dans l’aéronautique, « au vert » signifie qu’il y a seulement la peinture de protection qui recouvre la partie intérieure du fuselage et qu’aucun autre élément n’y est encore ajouté comme sur l’intérieure du fuselage sur la photo au bas.

Fuselage au vert
Fuselage au vert

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

6 thoughts on “Des nouvelles du Global 7500

  • décembre 9, 2018 at 5:11 am
    Permalink

    Je suppose qu’il suffirait maintenant de tenir les objectifs.

    Reply
  • décembre 9, 2018 at 8:13 am
    Permalink

    Je me demande s’il faut attendre la certification EASA avant de pouvoir livrer le 1er appareil. Il y aurait actuellement sept (7) Global 7500 au centre de finition de Montréal, le dernier étant arrivé, le 7 décembre dernier. Avec 6 mois et demi devant eux, les employés dudit centre ne devraient pas avoir trop de difficultés à terminer ces avions avant la fin du premier semestre.

    Reply
    • décembre 9, 2018 at 9:15 am
      Permalink

      Pas nécessairement, tant que l’avion est immatriculé au Canada il peut voler en Europe, mais les pilotes doivent obligatoirement détenir une licence canadienne. Certainement que la conversion de licence peut-être inclues dans la formation initiale.

      Reply
  • décembre 10, 2018 at 8:39 am
    Permalink

    Selon le Wichita Business Journal du 6 décembre dernier, au moins une partie de la finition des Global 5000 et 5500 se ferait à Wichita:
    « As part of a plan to make room at facilities in Canada for work on the Global 7500, Wichita gained interior completion work on the company’s Global 5000 and new Global 5500 model. »

    Reply
    • décembre 10, 2018 at 1:04 pm
      Permalink

      La finition du 5000 à Wichita avait été annoncée l’an dernier, pour le 5500 faudra voir, mais ce serait logique.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *