Et Porter dans tout cela?

Pour partager cette publication :

À l’annonce des discussions du groupe Transat A.T. avec des acheteurs potentiels, tous les yeux se sont tournés vers Air Canada, Westjet et TUI, puis vers Onex lundi dernier lorsque cette dernière a annoncé son intention de faire l’acquisition de WestJet.

 

Pendant ce temps, personne ne parle de Porter Airlines et la compagnie demeure discrète. Porter Airlines est basée à l’aéroport de Billy-Bishop, elle possède une flotte de 29 Q400 entièrement payée et elle n’a aucune dette. De toutes les compagnies aériennes canadiennes, Porter est celle dont la santé financière est la meilleure.

 

Porter Airlines a toujours une commande ferme pour 12 A220-100 avec des options pour de 18 de plus. Il ne faudra pas se surprendre si dans les mois à venir, des intervenants suggèrent de permettre à Porter Airlines d’opérer des avions à réaction à l’aéroport de Billy-Bishop afin de contrecarrer la trop grande concentration dans l’Est du Canada.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

12 réflexions sur “Et Porter dans tout cela?

  • mai 17, 2019 à 6:26 am
    Permalink

    Faut pas oublier que c’est AC qui a payer les libéraux pour empêcher Porter d’exploiter des CSERIES à Billy-Bishop. Je n’ai pas entendu les conservateurs annoncés quelque chose dans cette situation.

    Répondre
    • mai 17, 2019 à 8:03 am
      Permalink

      Mais il y a aucune preuve formelle qui a mentionné « … c’est AC qui a payé les libéraux… » , mais il y a un doute. De plus il faudrait qu’ils rallonge la piste.

      Répondre
      • mai 17, 2019 à 8:47 am
        Permalink

        Il y un blocage triple dans cette situation. Il y en a deux qui était en voie d’être résolue facilement dont le rallongement de la piste. Ce que AC a fait c’est de payer les libéraux fédéraux et un groupe anti-bruit pour s’assurer que l’interdiction des jets à Billy-Bishop soit maintenue.

        Si Porter peut faire voler des CSERIES à partir de Billy-Bishop, ils vont faire de gros trous dans les taux de remplissage des avions de AC et WestJet à Pearson. C’est des centaines de millions qui pourraient sortir des poches d’AC. Après ça, ils vous racontent qu’on vit dans un système libéral où tout le monde a sa chance alors qu’en fait ce sont ceux qui ont le plus d’argent qui font ce qu’ils veulent et contrôle tout.

        Répondre
        • mai 17, 2019 à 9:40 am
          Permalink

          Les groupes écolos et anti-bruits n’ont certainement pas besoin de l’aide d’AC, ils sont capables de se financer eux même et de mener leur propre batailles. Le fait qu’AC ce soit prononcée contre les jets à Billy-Bishop ne prouve en rien qu’il y ait eu collusion avec les écolos.

          Répondre
          • mai 17, 2019 à 9:55 am
            Permalink

            Ils existaient déjà. Sauf ils ont reçu une augmentation dans leur financement et ont été plus visible dans les médias contrôlés et donc les politicailleux ont reçu le message de ne pas touché à ce dossier. Il faut comprendre comment le système fonctionne pour prédire son comportement.

            Ce sont des écologistes de marché. Ils vont là où est l’argent. Ce ne sont pas des écologistes mais des entrepreneurs qui reçoivent des commandes et les exécutent.

      • mai 17, 2019 à 8:50 am
        Permalink

        Je pourrait rajouter que le plombier de l’espace Marc Garneau avait annoncé catégoriquement que l’interdiction des jets allait être maintenu sans donner une quelconque explication. C’est un signe qu’il reçu l’ordre de bloquer le dossier. À qui profite le crime ???

        Répondre
  • mai 17, 2019 à 8:39 am
    Permalink

    Tant que les Libéraux de M. Justin Trudeau, le Preux Chevalier Vert, seront au pouvoir, ils vont demeurer rangés derrière les écolos anti-développement. Quant aux Conservateurs de M. Andrew Scheer, ils n’ont pas osé rouvrir l’entente de gestion de Billy Bishop à l’époque ou M. Harper était Premier Ministre. Est-ce que M. Scheer va le faire? Il apparait pour l’instant bien timide et déterminé à éviter toute controverse.

    Le culte de l’Environnement est une nouvelle religion. Les politiciens ont peur des lobbies écolos et des médias diffusant un incessant harcèlement écologique à l’endroit des pécheurs que nous sommes.

    Répondre
  • mai 17, 2019 à 12:24 pm
    Permalink

    Les partis fédéraux Libéral et Conservateur et NPD ne peuvent se permettre de perdre des votes dans la région de Toronto. C’est par opportuniste politique qu’ils ne feront rien pour Porter. Mais le parti conservateur provincial du premier ministre D.Ford qui est très et très pro-business pourrait bien changer la donne en faisant pression sur un éventuel premier ministre Conservateur au fédéral s’il est élu au élection d’octobre 2019. D.Ford à les écolos en horreur et tous les autres groupes de pressions et à même fait inscrire un slogan sur les plaques d’immatriculations soit A Place to Grow dont la traduction officielle du gouvernement est En Plein Essor. L’opposition de Air Canada c’est bien secondaire la décision n’est que politique.

    Répondre
    • mai 17, 2019 à 2:32 pm
      Permalink

      Nous revoilà partie avec Porter….. ma réflexion est-ce possible que la commande que Porter a fait il y déjà de nombreuses années n’est qu’en fait qu’une pure tromperie dans le seul but de faire augmenter le carnet de commande de l’époque.

      Lorsque la commande de Porter a été annoncée, plusieurs investisseurs incluant moi-même salivaient aux gains qui seraient réalisés à très court terme.

      Hélas…..Porter, encore un autre pétard mouillé.

      Répondre
      • mai 17, 2019 à 2:40 pm
        Permalink

        Porter a versé une acompte qui doit approcher le million de dollars et elle ne l’a toujours pas repris au dernières nouvelles, si c’est une fumisterie elle coûte chères à Porter.

        Répondre
        • mai 17, 2019 à 5:03 pm
          Permalink

          Pourquoi, s’il y a eu une entente commune elle ne coûtera rien à Porter. Bombardier aura profité de l’annonce d’une autre compagnie aérienne qui croit au programme. Par contre, comme écrit ci-bas il y avait pourtant des sceptiques.

          La Presse canadienne
          10 avril 2013
          Économie
          Le transporteur Porter annoncera mercredi une « expansion » qui pourrait passer par une commande de 30 avions CSeries de Bombardier. La nouvelle, pour le moins étonnante, a beaucoup fait jaser dans l’industrie

          Répondre
          • mai 17, 2019 à 8:46 pm
            Permalink

            Quand Rob Deluce a décidé d’établir Porter à Billy-Bishop, tout le monde étaient sceptique. Si je retiens la théorie; il aurait fallu que Rob deluce et les actionnaires de Porter, (tous des financiers de la régions de Toronto) fassent une entente secrète avec Pierre Beaudoin afin de faire une fausse commande. Pis après les financiers de Toronto sont partis en guerre contre les actions à droit de vote multiple et Bombardier n’a jamais cédé.

            Moi je vois pas où et comment il pourrait y avoir une alliance là.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *