Incident à l’usine d’Airbus à Mobile

Pour partager cette publication :

Exclusif Les Ailes du Québec

 

Selon ce qu’a appris Les Ailes du Québec, un incident est survenu à l’usine d’Airbus à Mobile en Alabama.

 

L’incident

Voici la déclaration officielle d’Airbus à ce sujet : « Le vendredi 13 septembre, en dehors des heures de production, le système d’extinction d’incendie s’est déclenché dans l’un des hangars de soutien à la production de l’usine de fabrication Airbus de Mobile, en Alabama, aux États-Unis. Il n’y avait aucune indication d’incendie et aucun employé ou entrepreneur n’a été blessé.

 

Le hangar a été fermé alors que les équipes d’évaluation sur le site cherchent à déterminer la cause de l’activation du système. Deux avions qui se trouvaient dans le hangar au moment où le système s’est activé, sont en cours d’évaluation. Nous sommes en contact direct avec les clients pour les tenir informés. Ces conversations sont confidentielles et nous ne pouvons pas commenter sur de possibles modifications au calendrier de production ou de livraison pour le moment. »

 

Le problème

Selon nos informations, le premier A220-300 qui est actuellement à la station 2 de jonction des ailes a été recouvert de mousse ignifuge. De la mousse aurait pénétré dans le fuselage. Airbus évalue si des dommages ont été causés aux systèmes avioniques qui étaient déjà installés.

 

Les conséquences

Airbus à Mobile avait une très bonne marge de manœuvre pour livrer son premier A220 à temps. La livraison de cet appareil est prévue pour le troisième trimestre de 2020. Il faudra voir si le client, Delta Airlines, accepte de prendre cet appareil ou préfère passer au suivant.

 

 

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

7 réflexions sur “Incident à l’usine d’Airbus à Mobile

  • septembre 16, 2019 à 4:56 pm
    Permalink

    Contrairement a ce qui est écrit, les hublots sont déjà installés a ce stade de fabrication, le fwd, mid et rear fuse sont livrés a Mobile avec les hublots déjà installés.

    Répondre
    • septembre 16, 2019 à 5:14 pm
      Permalink

      Ouais, je viens juste de revoir les photos que j’ai de la FAL à Mirabel et effectivement ils sont en place. dans mon souvenir, ils n’étaient pas en place: Je vieillis LOL.
      Merci pour l’information j’ai modifié

      Répondre
  • septembre 16, 2019 à 6:39 pm
    Permalink

    La mousse ignifuge est habituellement très corrosive et particulièrement difficile à nettoyer. Il faudra évidemment faire une inspection approfondie des appareil touchés par le déversement.

    Le fait que le système se soit déclenché ne veut pas nécessairement dire qu’il y a eu un début d’incendie car la cause du déclenchement peut être de nature accidentelle. Ce peut être un individu qui l’a déclenché accidentellement, ou même volontairement; et ce peut aussi être un déclenchement automatique accidentel qui aurait par exemple pour cause une accumulation de chaleur dans l’entretoit, ou tout autre problème lié à un dysfonctionnement.

    Mais comme il s’agit d’une nouvelle usine je pencherais plutôt en faveur d’une cause accidentelle.

    Répondre
  • septembre 16, 2019 à 7:37 pm
    Permalink

    Me semble que le troisième trimestre de 2020 ne fitte pas avec ce qu’on avait lu auparavant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *