Parlons de l’Airbus A220

Pour partager cette publication :

Pour l’A220 Airbus en a livré 24 appareils en 2019. La commande de Républic étant retirée, le programme compte également un total de 531 commandes fermes depuis son lancement.

 

Remarquez que seules les commandes fermes et en bonne et due formes figure sur le tableau. Les protocoles d’ententes et lettres d’intention n’y figurent pas ainsi que les options et droits d’acquisitions. Il faudra donc attendre que les clients récents complètent leur processus de commande avant de les voir sur le tableau. Mais on peut affirmer que les dernières annonces ont redonné du momentum au programme A220. Il a d’ailleurs beaucoup fait parler de lui au cours du mois de juillet.

 

En juillet 2018, nous avions publié un texte sur la nécessité de nettoyer le carnet de commande du C Series. Un an plus tard, ce texte nous semble toujours pertinent malgré le retrait de la commande de Republic.

 

La production

Avec 24 livraisons depuis le début de l’année, Airbus est en bonne position pour rencontrer son objectif de 45. Delta a reçu à elle seule 16 A220-100 durant cette période. La livraison du vingtième appareil de Delta, numéro de série 50040, a eu lieu le 25 juillet dernier. Au meilleur de nos connaissances, Airbus serait rendu à l’assemblage du numéro de série 55047 lui aussi destiné à Delta.

 

Du côté de l’A220-300, l’assemblage du premier appareil d’Air Canada, numéro de série 55067 a débuté en juillet. La jonction des ailes avec le fuselage serait en cour. La livraison est prévue pour décembre prochain. Le premier A220-300 d’Egypt Air est à l’étape de la finition intérieure et n’a toujours pas effectué son premier vol.

 

Il y a donc un inventaire de 25 à 30 A220 à divers stades d’assemblage.

Airbus est à compéter le premier A220-300 d'Egypt Air
Le premier A220-300 d’Egypt Air

Les installations

La construction d’un troisième dôme a débuté à Mirabel : questionné à ce sujet, Airbus nous a répondu ce qui suit : « Le rôle du 3e dôme est essentiellement le même que pour les deux premiers : soutenir notre présente accélération de cadence. Celui-là comportera des positions de travail flexibles pour les étapes d’essais FTP et les activités de prévol et pré-livraison. »

 

 

 

Mobile

Airbus USA a débuté l’assemblage du premier A220-300 à son usine de Mobile en Alabama. Ce premier appareil est assemblé à côté de la chaîne d’assemblage de l’A320. La construction du bâtiment destiné à la ligne d’assemblage de l’A220 n’est toujours pas terminée. Des employés d’Airbus à Mirabel se rendront bientôt à Mobile afin de prêter main forte à leurs collègues.

 

Nous vous recommandons la vidéo suivante produite par Airbus USA :

 

 

SWISS

Avec 29 appareils en service, SWISS est le plus gros opérateur de l’A220 et également le plus ancien. La directrice des relations média de SWISS, Mme Karin Müller, n’était pas en mesure de nous dire quand sera livré le dernier A220-100. Nous lui avons également demandé de nous parler des performances et de la fiabilité de l’A220. Voici une traduction libre de sa réponse : « En ce qui concerne les performances de l’avion, nous sommes très satisfaits de l’efficacité de la flotte C Series / A220. La fiabilité n’est pas encore comparable à celle des avions de la flotte A320. Elle se situe dans le haut des 90% mais n’a pas encore atteint la valeur contractuelle convenue. »

 

Il faut être prudent dans l’interprétation du commentaire sur la fiabilité de l’A220. D’une compagnie à l’autre, il peut y avoir beaucoup de variations. Pour sa part, Airbus souligne que la flotte entière d’A220 a une moyenne de fiabilité de 99%.

 

C’est sans doute une question d’ajustement entre Airbus et SWISS pour que la fiabilité de l’A220 atteigne les valeurs contractuelles.

 

Delta

À elle seule, Delta a reçu 16 des 24 A220 qui ont été livrés cette année pour un total de 20. À ce rythme, elle va dépasser SWISS avant la fin de l’année comme plus gros opérateur du type. Au mois d’août, elle débutera l’exploitation de l’A220-100 sur la route JFK-Dallas-Forth Worth. Sur son site web, Delta a une page dédiée à l’A220.

A200-500

La commande d’Air France a relancé les spéculations et rumeurs à propos de l’A220-500. Il faut dire que j’ai moi-même contribué maladroitement avec des réponses à certains commentaires de lecteurs. Il est vrai que les clients de l’A220 contribuent généreusement à alimenter les spéculations. La dernière déclaration vient du PDG du groupe Air France KLM, M. Benjamin Smith. Ce dernier s’est dit « intéressé » à une version allongée de l’A220. Si vous leur posez la question, probablement que tous les clients de l’A220 vous répondront la même chose.

 

Il faut être très prudent dans l’interprétation de ce genre de déclaration qui n’engage à rien. La deuxième question qu’il faut poser c’est : accepteriez-vous de payer un extra pour un A220-500 par rapport à l’A220NEO ? Si vous pensez que la réponse est oui, vous avez tort. En ce moment, Airbus a toute la misère du monde à obtenir une surprime pour l’A320NEO par rapport au CEO. La différence de consommation entre l’A220-500 et l’A320NEO serait trop mince pour justifier un prix plus élevé.

Méfiez-vous des fausses rumeur à propos de l'A220-500
Les déclinaisons possibles du C Series maintenant A220

55056 et 55057

La compagnie russe de Crédit-Bail STLC avait loué six A220-300 à sa compatriote Redwing. Puis le 21 mars, on apprenait que Redwing avait mis un terme à son contrat de location avec STLC. La livraison des deux premiers appareils au numéro de série 55056 et 55057 était prévue en mai. Airbus a remisé à l’extérieur les deux appareils jusqu’au premier Août. Jeudi dernier, Airbus a effectué des essais moteurs sur le numéro de série 55056. Puis l’appareil a effectué son premier vol le 4 août. Airbus nous a confirmé que cet appareil était vendu à un client et qu’il serait livré dans les prochaines semaines. (Prochaines semaines veut dire dans 2 à 10 semaines). Par contre le client désire demeurer discret pour le moment. Le 5 août, Airbus a également rentré le numéro de série 55057 afin de compléter sa finition intérieure.

 

Une déduction logique

Quelle compagnie aérienne prendra possession de ces deux avions ? Nous pouvons exclure les compagnies soviétiques puisque l’A220 n’a toujours pas son certificat de type de la Russie. Il faut également exclure toutes les compagnies aériennes qui n’ont pas commandé L’A220 Airbus. Intégrer un type d’avion dans une flotte est un processus long et rigoureux ; il faut entrainer les pilotes, les mécaniciens, les agents de bord, les répartiteurs et les employés de la rampe. Il faut également commander tout l’outillage nécessaire aux opérations et à l’entretien.

 

La liste des acquéreurs potentiels des avions de Redwing est donc la suivante : Air Baltic, Air Canada, Air Tanzania, Delta, Egypt-Air, Korean Air et SWISS. Depuis le début de la crise du MAX, la valeur des appareils monocouloirs disponibles est à la hausse. La compagnie qui fera l’acquisition des appareils de Redwing payera sans doute une surprime pour les avoir. Puisqu’elles ont déjà commencé ou complété la réception d’A220 nous éliminons, Air Baltic, Air Tanzania, Delta, Korean Air et SWISS. Ce qui nous laisse avec Air Canada et Egypt Air.

 

Air Canada

Très affectée par l’interdiction de vol du MAX, Air Canada les a retirés de sa planification jusqu’en janvier 2020. Air Canada est également la seule compagnie cliente de l’A220 à avoir des MAX. S’il y a un client de l’A220 qui a un besoin urgent d’avions en ce moment, c’est bien Air Canada. Puisque la première livraison était prévue pour le mois de décembre, il est possible d’accélérer pour le mois d’octobre. La planification originale était de cinq livraison d’A220-300 à Redwing en 2019. Livrés juste avant la période de pointe des Fêtes, ces appareils seraient d’une grande utilité à Air Canada.

 

Notez que nous n’avons obtenu aucune information permettant de vérifier notre hypothèse. Mais elle nous semble tout à fait valable.

 

Aéromexico

Le seul transporteur traditionnel mexicain, Aéromexico, est à la recherche d’une soixantaine d’avions de la taille de l’A220. Le PDG d’Aeromexico, M. Andeas Conesa, a accordé plusieurs entrevues à ce sujet. L’objectif de la commande à venir est de remplacer la flotte de 47 Embraer 190 de la compagnie. Ces appareils sont devenus trop petits pour les besoins grandissant du transporteur mexicain.

M.Conesa exclut l’achat d’E2-190 car leur capacité est similaire à celle de l’E-190. C’est donc une compétition entre l’A220-300 et l’E2-195. La capacité maximale de l’A220-300 est de 145 à 160 passagers contre 132 à 146 passagers.

 

Aeromexico est client de Boeing et d’Embraer et n’a pas d’avions Airbus dans sa flotte. Voilà donc une campagne qui s’annonce intéressante pour Airbus. Soulignons également que Delta Airlines détient 49 % des actions d’Aeromexico. Grâce à la capacité supérieur de l’A220 Airbus est en mesure de faire une offre très compétitive.

Aeromexico vas commander 60 avions de la taille de l'A220
Le président et chef de la direction d’Aeromexico

Southwest Airlines

Au cours des derniers mois, plusieurs indices ont circulé concernant la possibilité d’un deuxième type d’avion chez Southwest Airlines. Le site PAXEX.AERO a publié un excellent article à ce sujet. Ce qu’il faut retenir, c’est que Southwest a débuté l’étude d’intégration d’un deuxième type d’appareil avant la crise du MAX. C’est un processus qui s’inscrit dans une démarche à long terme et aucune décision n’est imminente.

 

Si jamais Southwest décidait d’intégrer un deuxième type dans sa flotte, il y aurait appel de proposition. Ce processus est loin d’être un billet gratuit pour Airbus et l’A220. C’est évident que Boeing proposera également une super aubaine afin de bloquer Airbus. Malgré les excellentes qualités de l’A220 Airbus devra filer son crayons. Méfiez-vous des fausses rumeurs concernant une commande d’A220 par Southwest.

 

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

33 réflexions sur “Parlons de l’Airbus A220

  • août 8, 2019 à 9:02 am
    Permalink

    Très bon résumé. J’avais entendu dire Airbus ne ferait pas affaire avec Swiss car c’était un client trop exigeant. Ils ont compléter les livraisons obtenu par Bombardier mais ne prendront pas de nouvelles commandes. Ce qui expliquerait pourquoi ils ont remis à neufs 50018 et 50019 qui avait couché dehors plus d’un an. La déclaration ci-haut me laisse croire que les rumeurs seraient vrais. Est-ce que quelqu’un pourrait confirmer ça?

    Répondre
    • août 8, 2019 à 9:53 am
      Permalink

      C’est surtout un long résumé, j’ai été obligé de réduire car j’en avais trop. À suivre…

      Répondre
    • août 8, 2019 à 9:54 am
      Permalink

      Pas vraiment, Swiss a également des A32Xneo en commande. SWISS fait partie du groupe Lufthansa, ce sont eux qui passent les commandes.

      Répondre
  • août 8, 2019 à 10:08 am
    Permalink

    1 – « exclure les compagnies soviétiques… » Pour rappel, l’Union Soviétique a cessé d’exister en 1991. Il faudrait simplement parler de compagnies russes.
    2 – Je serais étonné qu’AeroMexico commande l’A220 plutôt que l’E2-195. Il existe une réelle solidarité latine (qui tend à nous échapper ici, en Amérique du Nord) et le Mexique et le Brésil, ont intérêt à entretenir de bonnes relations. Une commande de l’A220 par AeroMexico créerait, vraisemblablement, un incident diplomatique entre ces deux géants de l’Amérique latine.

    Répondre
    • août 8, 2019 à 10:41 am
      Permalink

      facile, on fermera des usine à mexique… on a des investissement majeurs à mexique, quand Embraer et Boeing n’ont rien. ce que je craint c’est la pression des americans, plutot que la « solidarité » latine.

      Répondre
      • août 8, 2019 à 11:14 am
        Permalink

        Mais là c’est Airbus qui vend des A220. Si les américains fond du tordage de bras c’est plutôt Airbus devra réagir en premier je crois. Peut-être un peu le Canada parce que les avions sont fabriquer à Mirabel mais j’en doute fort. Société en commandite Airbus Canada c’est 50,01% Airbus et 33,55% Bombardier aussi 16.44% Investissement Québec.

        Répondre
    • août 8, 2019 à 10:52 am
      Permalink

      Dans l’accord du BRIC,
      Brésil, Russie, Inde et chine, il n’y a aucun entente avec le Mexique à moins qu’il y a en un spécifiquement entre le Brésil et le Mexique que je ne serait pas au courant.

      Répondre
  • août 8, 2019 à 11:19 am
    Permalink

    Tout ça est vraiment ultra intéressant! Le film sur le travail en Alabama est vraiment intéressant aussi.

    Est-ce qu’on sait comment se passe la fabrication du dernier avion destiné à Suiss (500019) ? Quand va-t-il quitter Mirabel?

    J’ai très hâte de savoir si Air Canada va hériter des avions de RedWings.

    Répondre
  • août 8, 2019 à 11:24 am
    Permalink

    Une petite correction: Delta a déjà reçu son vingtième Cseries. Du numéro 50020 au 50039 (livré le 25 juillet), cela donne bien 20 appareils

    Répondre
    • août 8, 2019 à 11:27 am
      Permalink

      Merci, je fait le correction immédiatement

      Répondre
  • août 8, 2019 à 11:28 am
    Permalink

    En passant, la distance entre JFK et DFW est 1200 mn. Donc plus que les 1000 mn attaché au contrat. Delta semble-t-il paie déjà pour les options.

    Répondre
  • août 8, 2019 à 11:36 am
    Permalink

    Pour Southwest, ils se préparent pour le remplaçant du 737 tout simplement. Tout le monde sait que le Max est la dernière itération. Et le jour où Southwest décidera d’éventuellement d’opérer autre chose que des Boeing, il y aura une grosse opération de communication pour préparer le terrain et ça prendra des années.

    Répondre
    • août 8, 2019 à 11:49 am
      Permalink

      D’accord avec toi et le principe de saine gestion veut que toutes les options soient évaluées. Mais c’est certain que pour Boeing Southwest serait le client de lancement idéal du remplaçant du B737.

      Répondre
  • août 8, 2019 à 11:39 am
    Permalink

    Très bonne mise à jour André. Pour les installations, il était prévu un hangar pour la livraison situé les roulottes pour la certification du CSeries. Ils ont aménagés le terrain mais la construction n’est pas commencée. Le 3e dôme est peut être l’explication.
    Pour Delta, merci pour le site.
    La commande d’Air France a donné beaucoup de momentum. Le communiqué de presse d’Airbus est superbe. On sent qu’ils sont fières de l’A220 et cela se reflétera dans les ventes.
    Pour Southwest, la grande question est qu’est ce que Boeing peut proposer. La saga du Max est loin d’être terminé car les soucis avec les commandes de vols s’accumulent et il ne semble pas y avoir de solution acceptable à l’horizon. Le temps joue contre Boeing car les passagers sont en train de perdre confiance dans l’avion à force d’entendre des commentaires d’ingénieurs de Boeing sur la situation du Max. Les avocats croient que le Max est fiable mais pas les ingénieurs. Le A220-300 est l’avion idéal pour remplacer les 500 737-700.
    Le problème pour l’A220 est sa capacité de production. Si le Max ne revient pas, des sous traitants du Max comme Spirit pourraient avoir des disponibilités.
    Ethiopian n’a toujours pas commandé de A220 alors qu’elle a annulé les commandes du MAX.
    Nous aurons un automne plein de bons moments pour l’A220.

    Répondre
    • août 8, 2019 à 12:12 pm
      Permalink

      Oui je suis à lire et je vais modifier le texte

      Répondre
  • août 8, 2019 à 12:13 pm
    Permalink

    Air Baltic toujours en amour pour ces A220, on pourrait presque dire amour fou/fou. Belle publicité gratuite en particuler en Europe de l’Est….http://simpleflying.com/airbaltic-
    new-a220-route/

    Répondre
  • août 8, 2019 à 8:12 pm
    Permalink

    Petite correction dans un lien: ”…Sur son site web, Delta a une page dédiée à l’A200.” !

    Répondre
    • août 8, 2019 à 8:22 pm
      Permalink

      Merci Claude c’est corrigé

      Répondre
  • août 10, 2019 à 2:00 pm
    Permalink

    Depuis les commandes d’AirLease et Nordic Capital, je me questionne à quand sont prévues les premières livraisons d’A220 aux clients Lease Corporation International (20) et Macquarie AirFinance (40). De plus, à quels clients ces appareils pourraient-ils loués? Il me semble avoir lu quelque part que Qantas pourrait louer des A220 dans le cas où elle porterait son choix sur ce modèle pour remplacer ses 717 vieillissants.

    Répondre
    • août 10, 2019 à 2:48 pm
      Permalink

      La rumeur veux qu’Air Baltic prenne une trentaine des appareils d’Air Lease pour démarrer un LCC.

      Répondre
    • août 10, 2019 à 5:10 pm
      Permalink

      La commande de Lease Corp International (LCI) fait partie des commandes à « nettoyer ». Elle n’est plus dans le planning de production depuis un certains temps. LCI est principalement un loueur d’hélicoptères et d’avions cargo et louer des avions commerciaux ne feraient plus partie de ses plans.

      Répondre
      • août 10, 2019 à 5:20 pm
        Permalink

        Pour Macquarie c’est un peu plus nébuleux, lors de la commande en 2014, les livraisons étaient prévu entre 2017 et 2019 mais plus rien depuis.

        Répondre
          • août 11, 2019 à 10:18 am
            Permalink

            Tant que le fédéral n’autorisera pas le prolongement de la piste à Toronto Bishop, il n’y aura pas de commande. Il avait été évoqué que Porter pourrait quand-même prendre les A220 et prendre pied à Pearson mais je ne vois pas comment Porter pourrait se distinguer de ses compétiteurs, surtout qu’Air Canada mettra sous peu en service ses A220.

          • août 11, 2019 à 10:29 am
            Permalink

            Pour Porter la commande était conditionnelle à l’allongement de la pistr de Billy Bishop et n’a jamais été dans le carnet de commande.

          • août 11, 2019 à 6:20 pm
            Permalink

            Précisons aussi que cette commande ne figure pas dans le carnet de commandes de l’A220

  • août 13, 2019 à 9:10 pm
    Permalink

    Aujourd’hui encore, Dominic Gate du Seattle Times nous parle de Southwest et du A220. D’après moi, il y a quelques choses qui se préparent. La dernière phrase de l’article est très révélatrice. ‘ Cette année, il y avait des rumeurs selon lesquelles Southwest pourrait acheter le nouvel Airbus A220, un tout nouvel avion à réaction anciennement connu sous le nom de CSeries que le fabricant européen de jets a acquis de Bombardier of Canada. Delta utilise désormais cet avion très économe en carburant, petit mais offrant le confort de la cabine de gros jets, pour relier les villes à la forte demande, y compris Seattle-San Jose.’

    Dans l’article, on évoque clairement la concurrence de Delta. 10% de la flotte clouée au sol pour une période indéterminée. AW se doit de commander avant American et United qui sont également prit avec des MAX.

    Voici d’autres extraits qui préparent le terrain.

    ‘La direction de Southwest a déclaré au syndicat, TWU Local 556, dans une proposition présentée ce mois-ci, que la capacité d’utiliser un avion autre que le 737 «nous donnerait la flexibilité… de mieux faire face à la concurrence et de croître».

    «Nous desservons davantage de destinations dont la distance, la taille et la saisonnalité varient», indique la proposition de la société. « Ce changement nous permettrait de piloter des types d’avions mieux adaptés à certains des marchés que nous desservons. »‘

    Voici l’article.
    Southwest, un fidèle client du Boeing 737 MAX, regarde d’autres jets
    https://www.seattletimes.com/business/boeing-aerospace/southwest-a-stalwart-boeing-737-max-customer-eyes-other-jets/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=article_inset_1.1

    Répondre
  • août 14, 2019 à 5:41 pm
    Permalink

    L’A220 un avion de facture mondial dit-on à Mobile……. al.com/news/mobile/2019/08/top-airbus-exec-mobile-built-a220-to-be-a-global-airplane.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *