La démonstration de force bien calculée du Global 7500

Pour partager cette publication :

La démonstration de force bien calculée du Global 7500

 

Prendre l’initiative

C’est le 15 avril 2018, que Bombardier Avions d’affaires a annoncé que l’autonomie du Global 7500 était augmentée de 300 miles nautiques et qu’elle serait maintenant de 7 700 miles nautiques. Cette autonomie accrue a permis au Global 7500 de ravir la première position pour l’avion d’affaires ayant la plus grande distance franchissable à son concurrent le G650ER fabriqué par Gulf Stream.

 

Puis durant le salon européen de l’aviation d’affaires (EBACE) à Genève au mois de mai 2018, Bombardier a frappé un autre grand coup en annonçant deux nouvelles versions du Global, le 5500 et le 6500. En moins de deux mois, Bombardier avait réussi à surprendre son concurrent à deux reprises et reprendre les commandes dans le marché des avions d’affaires de grande taille. Depuis ce temps, tous s’attendent à ce que le Gulfstream réplique à Bombardier.

 

Garder l’adversaire sur la défensive

À l’été 2018, la rumeur a circulé à l’effet que Gulfstream planchait sur une version remotorisée du G650ER afin d’augmenter sa distance franchissable à plus de 7 700 miles nautiques et de reprendre la première position au Global 7500. Si Gulfstream travaill effectivement à la remotorisation du G650ER, c’est probablement durant le salon EBACE à Genève au mois de mai prochain que le dévoilement aura lieu.

 

En annonçant que le Global 7500 a effectué un vol record de 8 152 miles nautiques, Bombardier a bien pris soin de divulguer qu’il y avait trois pilotes et trois passagers à bord et qu’il restait près d’une heure trente de carburant dans les réservoirs. Les informations transmises par Bombardier, nous permettent de dire que le Global 7500 n’a pas encore donné tout ce qu’il peut afin de parcourir la plus grande distance possible et qu’il en a encore dans le ventre.

 

En faisant l’annonce au début du mois de mars, Bombardier s’assure que toute la communauté de l’aviation d’affaires aura pris connaissance de ce vol et surtout du fait que le Global 7500 en a encore dans le ventre. De cette manière, Bombardier s’assure de diminuer l’impact de l’annonce de la remotorisation du G650ER lors du salon EBACE en mai prochain à Genève. Gulstream doit déjà penser à une autre amélioration à apporter au G650ER avant même d’avoir annoncé la prochaine.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 thoughts on “La démonstration de force bien calculée du Global 7500

  • mars 8, 2019 at 8:48 pm
    Permalink

    Bombardier a très bien joué ses cartes.

    Le G650ER revendique une portée de 7,500 miles nautiques /13,890 kilomètres @ Mach 0.85
    et seulement 6,400 miles nautiques/11,853 kilomètres @ Mach 0.90

    Reply
    • mars 9, 2019 at 2:43 pm
      Permalink

      Sauf que l’appareil était léger, le précédent record était justement détenu par le G650ER et étaient autour de 8050 nm si ma mémoire est bonne.

      À l’époque du lancement du Global 7000, Bombardier annonçait une autonomie 7300 nm à Mach 0,85 et 5100 nm à Mach 0,90. Donc une baisse de 29% pour le Global mais seulement 15% pour le G650ER.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *