La hausse du prix du pétrole relancera-t-elle les ventes du CRJ?

Pour partager cette publication :

Depuis que le prix du baril de pétrole s’est écrasé en 2014, Bombardier Avions commerciaux a vendu 79 CRJ alors qu’Embraer a réussi à vendre 168 E-170 et E-175 pour la même période.

 

Même si le CRJ est plus économe en carburant que son compétiteur brésilien, son prix de vente plus élevé le défavorise lorsque que le prix du baril de pétrole traîne dans les bas-fonds comme cela a été le cas depuis près de trois ans maintenant. On entend souvent dire que le manque de confort du CRJ par rapport à l’E-Jet est un autre élément qui joue contre lui, mais je suis convaincu que cela est vrai seulement lorsque les coûts d’opération sont très près l’un de l’autre. Ce qui a été le cas avec le faible prix du carburant des dernières années.

 

Mais au cours de la deuxième moitié de 2017, le prix du pétrole brut a entamé une remontée qui l’a amené à un niveau que l’on n’avait pas vu depuis le mois de juin 2015 et la tendance à la hausse semble vouloir se prolonger. Tout indique que le prix du baril de pétrole américain va terminer l’année 2017 à un peu plus de 60 $ et qu’il pourrait bien atteindre les 70 $ au cours de 2018. Ce relèvement du prix du carburant devrait être suffisant pour permettre au CRJ de se distancer de nouveau face à l’E-Jet.

 

Puis en 2018, le transporteur régional Skywest devra décider s’il garde sa commande de 100 MRJ-90 ou s’il passe à autre chose. À l’heure actuelle Skywest opère une flotte de 439 avions régionaux dont 317 CRJ pour le compte des transporteurs Alaska Airlines, American Airlines, Delta Airlines et United Airlines. Le problème avec le MRJ-90 est qu’il trop gros et trop pesant pour rencontrer la clause de limitation aux États-Unis et tout indique que cette dernière demeurera inchangée jusqu’en 2021. La rumeur que Skywest opterait pour le CRJ afin de pallier l’absence des MRJ-90 coure depuis plus d’un an maintenant, mais à ce jour rien de concret n’est parvenu à nos oreilles.

 

Depuis quelques semaines, plusieurs rumeurs et informations circulent à propos du CRJ et cela est une indication d’un regain d’intérêt pour ce programme d’avion que certains ont enterré trop vite.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 thoughts on “La hausse du prix du pétrole relancera-t-elle les ventes du CRJ?

  • novembre 27, 2017 at 8:15 am
    Permalink

    Excellente nouvelle pour les travailleurs de la AIMTA 712.

    Reply
  • novembre 27, 2017 at 3:42 pm
    Permalink

    La CRJ est meilleur vendeur et avec Q400 ! La CSerie est moins vendeur !

    Reply
    • novembre 27, 2017 at 5:01 pm
      Permalink

      Voilà une vérité d’une évidence déconcertante.
      Seriez-vous parent avec Jacques de Chabannes, marquis de La Palice. 😉

      L’avenir, par contre, nous promet des surprises.

      Reply
  • novembre 27, 2017 at 7:33 pm
    Permalink

    Il devrai le remplacer la Cserie par A300 comme autrefois après tout c’est Airbus qui devient mettre de Bombardier

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *