Pratt & Whitney travaille sur une propulsion hybride

Pour partager cette publication :

UTC a confirmé hier que ses filiales Collins Aerospace, Pratt & Whitney ainsi que United Technologies Advance Projects travaillaient actuellement à la mise au point d’un système de propulsion hybride qui sera mis à l’essai sur le Dash8-100 actuellement à Mirabel.

 

Le projet qui porte la désignation P804 est un moteur optimisé pour le vol en croisière et il sera assisté durant la montée et pour une période de 20 minutes par un moteur auxiliaire électrique alimenté par des accumulateurs.

 

UTC espère être en mesure d’effectuer un premier vol avec la propulsion hybride dans trois ans; UTC anticipe des économies de 30% de carburant.

 

Pour lire la présentation complète, cliquez ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

12 thoughts on “Pratt & Whitney travaille sur une propulsion hybride

  • mars 27, 2019 at 9:59 am
    Permalink

    30% sur une mission d’une heure (200-250 nm), ça semble très prometteur. Le genre de technologie, si elle s’avère efficace, qui pourrait attirer ATR pour la prochaine génération de TP.

    Reply
    • mars 27, 2019 at 10:13 am
      Permalink

      Tout à fait d’accord, mais pour l’instant le P804 se concentre sur les rétrofits, ce qui veut dire que Viking Air va pouvoir travailler sur le STC avec UTAP et encaisser quelques revenus.

      Si j’ai bien compris le document de présentation, il s’agit d’adapter un moteur existant comme le PW100 afin de l’optimiser pour le régime de croisière alors que le moteurs électriques donne le surplus de puissance durant la monté. Dans ce cas, le développement d’un FADEC pour le PW100 n’est une contradiction et peut-être même une obligation, car c’est un système électronicien qui va gérer la distribution de puissance entre les deux moteurs.

      L’autre aspect intéressant, est de savoir qu’elle pourcentage de l’énergie peut être récupérée lors de la descente afin de recharger les batteries.

      Reply
      • mars 27, 2019 at 10:20 am
        Permalink

        Moi je comprends que pour obtenir le 30% il faut jumeler le système d’alimentation électrique à un moteur conventionnelle de nouvelle génération. Donc, selon moi, 30-50% du 30% de gains provient de l’amélioration du moteur TP, pas seulement de l’électrification.

        « This approach could be suitable for a clean-sheet regional design as well as a retrofitted option for existing airframes. »

        « The demonstrator’s novel architecture is expected to provide an industry-leading total fuel savings of at least 30% during an hour-long mission, with some of the fuel savings attributable to the latest in engine technology, not just the added electrification. »

        Reply
        • mars 27, 2019 at 10:37 am
          Permalink

          Il y a deux ans environs, Pratt disait qu’elle était prête pour le développement d’une version NG de la gamme PW100, j’imagine que c’est cette nouvelle version qui sera installée sur le Dash8-100 à Mirabel.

          Reply
      • mars 29, 2019 at 8:01 pm
        Permalink

        Je crois qu’il vous manque beaucoup d’informations sur le
        moteur qui sera utilisé dans ce projet…

        Reply
        • mars 29, 2019 at 8:14 pm
          Permalink

          Oui et je suis en contact avec Pratt & Whitney et UTC afin d’avoir plus d’information. Par contre cela prend du temps alors je devrais être en mesure de publier quelques part entre la mi avril et la fin du mois.

          Reply
  • mars 27, 2019 at 10:46 am
    Permalink

    J’imagine que le poids épargner par l’économie de carburant sera pris par le moteur électrique et les batteries. Je ne sait pas mais quand le fuel est brulé c’est du poids de moins sur l’avion pendant le vol tandis que des accu vide pèsent pareil que des pleins durant tout le vol. L’efficacité de l’électrique est de loin supérieur aux moteurs d’avion cependant.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *