Québec débloque 173 M$ pour le transport aérien régional

Pour partager cette publication :

Le dernier budget du gouvernement Couillard présenté hier comportait une enveloppe de 173 M$ pour l’amélioration du transport aérien régional; cette enveloppe financera trois mesures de développement.

 

La première mesure au coût de 100 M$ aura pour but de subventionner la mise à jour des installations aéroportuaires régionales. La plupart de ces aéroports sont la propriété de municipalités qui n’ont pas les moyens financiers de les rénover. Selon ce qui avait été discuté au Sommet sur le transport aérien régional, la réfection des pistes, des bâtiments et l’achat de certains équipements électroniques comme les stations d’observation météo automatisées devraient être admissibles.

 

La deuxième mesure aura un budget de 22 M$ qui servira à soutenir le développement de transporteurs déjà présents sur territoire québécois. Il faudra voir quels seront les critères d’admissibilité à cette aide financière afin de mieux comprendre quels impacts cela pourrait avoir sur le développement de l’offre de service.

 

Finalement, Québec bonifie son programme de remboursement sur le prix des billets du transport en région. En plus de rendre admissible la plupart des déplacements en région, le montant maximum de remboursement est porté à 500$.  L’enveloppe budgétaire totale sera de 55 M$ et ce programme pourrait être un incitatif majeur favorisant l’utilisation de l’avion comme moyen de déplacement en région.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

9 réflexions sur “Québec débloque 173 M$ pour le transport aérien régional

  • mars 28, 2018 à 11:42 am
    Permalink

    Enfin le gouvernement semble comprendre que le meilleur moyen de ce déplacer rapidement en région c’est souvent l’avion. S’il y a plus d’offres de la part des transporteurs, sa va prendre plus d’aréonefs en service. Sa pourrait tu favoriser la vente des Q200- Q300-Q400 auprès des transporteurs régionaux ???????.

    Répondre
    • mars 28, 2018 à 6:07 pm
      Permalink

      Seul le Q400 est encore en production…

      Répondre
      • mars 29, 2018 à 7:06 am
        Permalink

        Je sais que Pascan lorgne pour des Saab 340.

        Répondre
      • mars 29, 2018 à 2:59 pm
        Permalink

        Oui, mais crois pas que l’assemblage est discontinuer définitivement sauf erreur. Si des commandes entres pour le Q200 et Q300 il devrait produire je pense.

        Répondre
        • mars 30, 2018 à 2:02 pm
          Permalink

          Les Q200/Q300 n’étaient pas assemblés sur la même ligne que le Q400 donc l’investissement serait considérable pour adapter la FAL du Q400.

          Répondre
          • mars 30, 2018 à 6:14 pm
            Permalink

            Sa prendrais un bon volume de vente j’imagine pour recommencer l’assemblage. Mais j’ai pas vu de communiqué de Bombardier disant que le Q100 Q200 et Q300 était discontinuer définitivement, donc il se garde une possibilité advenant un volume de vente intéressant je présume. Une remotorisation avec une nouvelle variante des Pw100 plus économiques, peut-être que sa pourrait intéressé les transporteurs qui utilise encore ses modèles. PWC a déjàs offert a bombardier de lui développer une nouvelles variantes plus économiques du moteur Pw150 pour le Q400.

          • mars 30, 2018 à 6:54 pm
            Permalink

            Une relocalisation de la chaine de montage serait une bonne occasion de relancer le Q200 et le Q300, surtout si le coût de fabrication est beaucoup plus bas. Le Dash8 usagé est un avion qui a une bonne valeur de revente, après 20 ans il peut se revendre 5 M$ si les moteurs n’ont pas beaucoup d’heures.

  • mars 29, 2018 à 8:56 pm
    Permalink

    Le programme de remboursement sur le prix des billets du transport en région a ce que les économistes appellent un « effet pervers »: Les compagnies aériennes haussent les prix en compensation de la hausse des remboursements. En pratique, les transporteurs, et non les passagers, empochent ultimement ces subventions gouvernementales. Les contrôles que ce dernier peut essayer de mettre enplace sont peu efficaces.

    Toutefois, les deux premiers volets (aéroports et transporteurs) apparaissent plus intéressants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *