Transat déclare la guerre à MACH

Pour partager cette publication :

 

La position de Transat

Aujourd’hui, Transat a publié un communiqué de presse ainsi qu’une lettre à l’intention de ses actionnaires. Le ton qu’utilise Transat ne laisse aucun doute sur l’état de ses relations avec le Groupe MACH.

 

Le communiqué parle d’un stratagème hautement abusif, coercitif, trompeur et conditionnel de Mach. Transat recommande fortement à ses actionnaires de ne pas réagir à l’offre de MACH et d’accepter l’offre d’Air Canada. Également, Transat déposera une plainte contre le Groupe MACH auprès de l’AMF afin de bloquer le stratagème. Enfin, Transat examine présentement d’autres mesures judiciaires afin d’empêcher l’exécution du stratagème de MACH.

 

Le groupe MACH

Le stratagème de MACH est bien ficelé et comporte peu de risque pour cette dernière. Il est étonnament bien monté pour une entreprise qui n’a pas d’expérience en fusion et acquisition. C’est le genre de stratagème que l’on s’attendrait plutôt de voir avec une entreprise expérimentée comme ONEX.

 

Depuis qu’il a déposé sa première offre, le groupe MACH est incapable d’obtenir la moindre collaboration de Transat. Plus le groupe immobilier insiste et plus Transat résiste. Il y a certainement quelque chose qui nous échappe et qui expliquerait la position campée des deux parties.

La guerre

La position de Transat ne laisse également pas de doute sur le sort de la réunion du 23 août : soit les actionnaires votent sur la proposition d’Air Canada, soit elle prendra tous les moyens légaux pour bloquer MACH. Le dénouement de la guérilla juridique qui débute est incertain et personne ne peut garantir la tenue du vote. D’ici le 23 août prochain, nous assisterons sans doute au festival de l’injonction.

De son coté, le groupe MACH semble déterminé à mener la bataille jusqu’au bout. On ne sait donc pas combien de temps durera cette saga juridique.  Le danger ici est qu’une des deux entreprises  en ressorte passablement amochée.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 réflexions sur “Transat déclare la guerre à MACH

  • août 6, 2019 à 5:28 pm
    Permalink

    Si vous vous demandez pourquoi Air Transat est si ooposé au groupe Mach, il y a certainement une partie de la réponse qui vient du fait que dans l’offre d’Air Canada, les principaux administrateurs sortent de là couverts d’or comme c’est souvent le cas dans ce genre de transaction. Et ce sont ceux-ci qui parlent au nom d’Air Transat en ce moment.

    En effet, pour acheter la transaction, le payeur enterre les décideurs de cash. Les choses vont si bien que la transactiin se bacle rapidement et sans remou. Un truc vieux comme le monde.

    Répondre
    • août 7, 2019 à 10:27 am
      Permalink

      Jean-Marc Eustache touchera plus de 30 millions à lui seul….

      Répondre
  • août 7, 2019 à 12:07 pm
    Permalink

    Tout ce qui semble intéresser le Groupe MACH dans cette histoire ce sont les hotels qui n’existent pas encore. L’inexpérience dans le « airline » du groupe MACH fait peur. J’ai plus l’impression que le gars ne s’est jamais fait dire non.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *