Un budget de l’intelligence artificielle réjouissant pour l’aérospatiale

Pour partager cette publication :

Québec, le 21 mars 2019 – Aéro Montréal se réjouit de ce budget qui reconnait l’importance de l’intelligence artificielle pour la croissance des entreprises et de l’économie du Québec. C’est par un engagement financier de 329M$ sur cinq ans que le gouvernement du Québec entend accélérer l’adoption de l’intelligence artificielle (IA) par les entreprises. Cette somme se décline en un ensemble de mesures. Entre autres, afin de faciliter l’intégration de l’IA dans les entreprises, Québec investit 65M$ sur cinq ans pour la mise à niveau des connaissances des travailleurs, les entreprises conceptrices d’applications basées sur l’IA, et l’intégration de ces mêmes applications. L’aérospatiale en bénéficiera largement.

 

Des mesures venant en aide à des domaines connexes à l’aérospatiale, comme l’optique, la photonique et les semi-conducteurs, sont aussi proposées. Plusieurs organisations actives en IA, partenaires d’Aéro Montréal, reçoivent aussi une aide au développement de leurs activités. IVADO LABS, SCALE AI et MILA sont du nombre.

 

Augmentation de la capitalisation d’Investissement Québec

Le gouvernement annonce l’augmentation des sommes mises à disposition d’Investissement Québec. Ainsi, la capitalisation de IQ passera de 4 à 5 milliards $. Par ailleurs une enveloppe de 1 milliard $ supplémentaire sera octroyée pour accompagner le développement des entreprises stratégiques du Québec.

 

Pénurie de main-d’œuvre et travailleurs expérimentés

Pour contrer le manque de main-d’œuvre dans la plupart des secteurs de l’économie, dont l’aérospatiale, Québec annonce que le crédit d’impôts pour prolongation de carrière s’applique maintenant aux travailleurs de 60 ans et plus. Les PME auront aussi droit à un allègement fiscal si elles s’engagent dans cette voie.

 

« En résumé, ce budget comporte de très bonnes nouvelles pour l’industrie aérospatiale. Le développement et l’intégration de l’IA dans nos entreprises et dans la chaine d’approvisionnement permettra à nos compagnies de compétitionner avec les entreprises étrangères. Plus globalement, ces investissements étaient essentiels pour que Montréal conserve sa position de leader mondial en IA. Aéro Montréal salue également les mesures visant à contrer la pénurie de main-d’œuvre, et invite le gouvernement à poursuivre en ce sens », estime Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *