Livraison du 50e Global 7500

Pour partager cette publication :

Bombardier a annoncé ce matin qu’elle avait procédé à la livraison du 50e Global 7500. C’est en décembre 2018 que le premier Global 7500 a été livré. Par la suite, l’avionneur a livré 11 appareils en 2019 et 35 en 2020. La compagnie souligne que depuis son entrée en service il affiche un taux de fiabilité de 99,7%. 

Le Global 7500 est le plus important programme d’avions que fabrique Bombardier en ce moment. La compagnie compte une centaine de commandes alors que le prix de base de l’appareil est de 73 M $. Il a une distance franchissable de 7 700 nm. 

Les fuselages du Global 7500 sont assemblés par Stelia à Mirabel qui fait également l’intégration des systèmes. Les ailes sont fabriquées par Bombardier à Red Oak au Texas. C’est le moteur Passport de GE développant 18 920 livres de poussée qui le propulse. L’usine de Toronto fait l’assemblage et les essais en vol de validation des systèmes. Puis les avions sont transférés à Montréal au Centre de finition Laurent Beaudoin. 

Bien que les avions de la famille du Global soient assemblés à Toronto, c’est dans la région de Montréal qu’ils créent le plus d’emplois. La fabrication des meubles, cabinets et sièges de tous les Global 7500 est faite au centre d’excellence du Global. Plusieurs centaines employés hautement qualifiés et surtout très minutieux y travaillent. Une fois fabriqué, le tout est envoyé au centre de finition afin de compléter l’assemblage de l’intérieur. Dans l’aviation d’affaires, Bombardier est reconnue entre autres pour la qualité de la finition intérieure de ses avions. 

Le carnet de commandes du Global 7500 est rempli jusqu’à la fin de 2023. Bombardier a donc tout le temps de sortir de la crise de la COVID-19 afin de regarnir le carnet. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

12 avis sur “Livraison du 50e Global 7500

  • mars 29, 2021 à 11:21 am
    Permalink

    Je suis un peu perplexe , un en 2018 , 11 en 2019, 35 en 2020, pour un total de 47 livrés ,si Bombardier vient de livré le 50 ième le 29 mars cela voudrait dire que le premier trimestre de 2021 est famélique avec trois livraison , éclairez moi s.v.p.

    Répondre
    • mars 29, 2021 à 12:54 pm
      Permalink

      Le premier trimestre de l’année est toujours le plus tranquille pour tous les fabricants d’avions. Mais en plus, dans l’aviation d’affaires, il s’ajoute une explication bien particulière: les États-Unis représentent 65 % du marché et encore plus durant la pandémie. Les règles fiscales américaines permettent de déduire 100 % du montant de l’achat d’un avion lors de l’année d’acquisition et ce même si l’achat se fait officiellement le 31 décembre. Ainsi un acheteur va souvent demander de devancer la livraison officielle de quelques semaines si cela est avantageux pour lui du point de vue fiscal. Par exemple en 2020, les livraisons de la famille de Global par trimestre étaient dans l’ordre: 9,9,13 et 28. Sur les 28 livraisons de Global au dernier trimestre de 2020, 16 étaient des 7500. De plus, Bombardier confirme que la livraison a eu lieu mais ne dit pas la date. Il se peut qu’elle ait eu lieu la semaine dernière ou celle d’avant. Les petits snoros aiment bien jouer à la cachette avec la compétition.

      Répondre
      • mars 29, 2021 à 4:28 pm
        Permalink

        Comment expliquez-vous ce calcul avec le fait que sur le site de Transport Canada (registre de aéronefs civils canadiens: aéronefs exportés lors des 30 derniers jours… donc un tiers du trimestre en cours) il est indiqué que 7 Global 7500 ont étés exportés? (7 pour le dernier mois n’est pas près du tout de seulement 3 lors des 3 derniers mois)

        Répondre
        • mars 30, 2021 à 7:16 am
          Permalink

          Le registre des exportation de TC n’a rien à voir avec la date de livraison. L’an dernier, j’ai tenté de l’utiliser afin de savoir à l’avance le nombre de livraison et j’ai abandonné car il y avait trop d’imprécisions: Bombardier fait le transfert de numéro d’immatriculation au moment qui lui convient et cela peut se faire des mois avant la livraison. Il n’est pas rare que la compagnie fasse deux ou trois transferts dans la même semaine sans qu’il n’y ait de livraison cette semaine là. Bref, un avion qui est complété ce n’est pas un avion livré car c’est à la signature des documents de prise de possession et donc du paiement final que la livraison faite.

          Répondre
          • mars 30, 2021 à 8:07 am
            Permalink

            Merci pour les explications. Ce type de fonctionnement de la part de Bombardier ne nous aide pas à faire un bon suivi de ce qui se passe en temps réel au sujet des livraisons, c’est presque comme s’ils cherchaient à s’assurer qu’on ne puisse suivre les livraisons. Si j’ai un facon de fonctionner qui est efficace pour livrer mes produits je ne joue pas avec le processus… donc se serait toujours transfert et livraison dans un ordre facile à suivre une fois le modèle de fonctionnement compris.

            CQFD… ce qui semble efficace ici est de nuire au suivi des livraison pour les investisseurs et analystes…lol… sans parler la compétition, si avantage il y a. (aucune idée pour l’avantage point de vu compétition mais dans ces eaux-là, industries, tout doit être évalué)

          • mars 30, 2021 à 9:27 am
            Permalink

            Tous les fabricants d’avions, affaires et commerciaux, adorent jouer à la cache cache, mais les clients sont souvent la meilleure source d’information.

          • mars 30, 2021 à 10:06 am
            Permalink

            Merci pour les infos, cela voudrait dire que le cinquantièmes a pu être produit ??? Et livré le 29/03/21. Ce qui voudrait dire qu’ils sont rendu à un nombre plus élevé dans la production réel .

          • mars 30, 2021 à 10:46 am
            Permalink

            Oui tout à fait.

  • mars 29, 2021 à 6:47 pm
    Permalink

    Est-ce qu’il n’y a pas eu 2 ou 3 avions (FTV1,2,3) pour les test en vols?

    Répondre
    • mars 30, 2021 à 7:09 am
      Permalink

      3 FTV pour les essais en effet.

      Répondre
      • mars 31, 2021 à 9:28 am
        Permalink

        Je veux pas te contredire, en fait, il y en a eu 5. 70001 à 70005. J’ai travaillé sur ces avions du coté expérimental.

        Répondre
        • mars 31, 2021 à 10:20 am
          Permalink

          Non non, c’est correcte, je suis pas un dieu et je peux me tromper. Alors si tu es au courant ta précision est l’a bienvenue et je la retient. Merci!

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *