Mot de l’éditeur

21 juillet 2017 – Bonnes vacances à tous !

D’ici le 30 juillet, nous prenons une petite pause bien méritée. Durant cette période, nous partagerons quand même les communiqués de presse, mais aucun texte original ne sera publié.

31 mai 2017 – Un mois bien rempli

Nous terminons le mois de mai avec pas moins de 84 publications sur le site ce qui s’explique par le fait que nous avons décidé de partager tous les communiqués de presse des entreprises en aéronautique qui ont une présence significative au Québec, soit parce qu’elles y ont des bureaux, soit parce qu’elles embauchent au Québec.

Par exemple, Jazz opère une importante base à Montréal et c’est pourquoi nous partageons ses communiqués. À l’opposé, Westjet qui desservira bientôt l’Est du Canada à partir de Montréal sans embaucher personne et sans avoir d’équipage basé dans le troisième plus gros aéroport du pays se voit donc exclue de notre liste d’entreprises que nous suivons. Cette décision se veut un recentrage vers notre mission initiale: parler de l’aviation et de l’aérospatiale au Québec.

Le nombre de commentaires est aussi à la hausse et nous sommes très satisfaits de la qualité de ceux-ci; il est très rare que nous ayons besoin de faire de la modération. Tenir le site à jour et y apporter mon grain de sel demande de plus en plus de temps ; nous tenons à conserver la gratuité du site et pour y parvenir nous ne vous demandons pas la charité, mais simplement de cliquer généreusement sur les pubs afin d’aider au financement.

À partir de la mi-juin, le Salon du Bourget devrait normalement prendre toute la place. C’est également en juin, le 12, que nous saurons si la Commission du commerce international des États-Unis retient la plainte de Boeing contre Bombardier ou si elle est rejetée; que la décision soit favorable ou non à Bombardier, cela aura forcément une influence majeure dans les discussions et communications au Bourget alors que tous les médias du monde y seront présent.

 

7 mai 2017 – Les grandes manoeuvres

Est-ce la semaine des grandes manœuvres médiatiques du côté de Bombardier ? Le tout débute lundi avant-midi avec l’implication de Bombardier dans une activité de financement de la Société pour les enfants handicapés du Québec.

Puis mardi, comme par hasard, il y aura une importante rencontre à l’usine de Pratt & Whitney de Mirabel. Les relations médias de Pratt Canada nous ont confirmé qu’il y avait bel et bien une réunion, mais qu’il s’agissait d’une réunion interne avec les employés et qu’aucune annonce n’était à l’ordre du jour. La question à laquelle nous n’avons pas obtenu de réponse est pourquoi déplacer des membres du conseil de direction pour une simple rencontre avec des employés.

C’est jeudi qu’aura lieu la très attendue assemblée des actionnaires de Bombardier; vous pouvez sortir vos pots de vieux sous noirs pour les parier sur le fait qu’avant jeudi Bombardier livrera au moins un C Series et possiblement deux.

Reste à savoir si Alain Bellemare sortira un lapin de son chapeau d’ici jeudi matin et quelle taille aura ce lagomorphe, car nombreux sont les actionnaires qui l’attendent de pied ferme.

10 avril 2017 – Le printemps est enfin arrivé !

Il règne en ce printemps comme un parfum de rumeur et pas seulement à propos de Bombardier, mais également à propos d’autres acteurs importants de la grappe aérospatiale montréalaise. Vous avez été nombreux à nous transmettre de l’information au cours des derniers jours et nous tenons à vous en remercier. Nous terminons notre analyse et publierons un premier texte demain.

 

3 avril 2017 – La semaine internationale de l’aérospatiale de Montréal ouvre ses portes.

Aéro Montréal présente la semaine internationale de l’aérospatiale de Montréal à compter d’aujourd’hui;  l’événement se tient au Palais des congrès où je serai une bonne partie de la semaine. J’entends bien profiter de l’occasion pour aller à la rencontre des dirigeants de PMEs émergentes de la grappe aérospatiale montréalaise afin de voir quelles sont les prochaines innovations que ces pépinières de talent nous réservent.

Depuis deux semaines, Bombardier fait beaucoup parler d’elle tant à l’internationale qu’ici au Québec, et ce, autant pour de bonnes que pour de mauvaises raisons. L’offensive médiatique que semble avoir lancée la division des Avions commerciaux ainsi que la division des Avions d’affaires se terminera-t-elle sur decrescendo ou avec une finale spectaculaire dans le genre d’une grosse commande de C Series ou encore de CRJ?

 


Accédez à l’historique: