Des nouvelles du C Series

Pour partager cette publication :

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels la semaine dernière, la direction de Bombardier a affirmé qu’elle avait comme objectif de livrer environ 30 C Series en 2017. L’ajout du mot « environ » est une nuance qui laisse entrevoir la possibilité que les livraisons soient légèrement inférieures à 30.

 

La direction de Bombardier a aussi déclaré qu’après avoir livré 2 C Series durant le premier trimestre, les livraisons avaient doublé pour atteindre 4 au deuxième trimestre. Le nombre de livraisons de C Series devraient doubler encore une fois au troisième trimestre pour atteindre 8 livraisons et seraient approximativement le double encore une fois au dernier trimestre. Est-ce que ces chiffres tiennent la route? C’est bien difficile de le dire à ce stade-ci et pour ma part je vous révèlerai ma prédiction quant au nombre de livraisons de C Series en 2017 vers le 2 ou le 3 janvier 2018. D’ici là je me contenterai de faire le bilan des livraisons à la fin du trimestre en cours.

 

Le premier CS300 envoyé chez Avianor pour être complété devrait être prêt pour la peinture à la fin de ce mois ou au début de septembre selon l’échéancier original. Mais les employés d’Avianor doivent passer par la courbe d’apprentissage eux aussi et il n’est pas impossible que cela prenne plus de temps que prévu.

 

Lors de la divulgation de ses résultats trimestriels, SWISS a réaffirmé son objectif d’avoir reçu les 30 C Series de la commande à la fin de 2018, ce qui veut dire 20 livraisons en 16 mois. Rappelons aussi que c’est mardi le 8 août prochain qu’elle effectuera son premier vol régulier avec un CS100 sur l’Aéroport de London City.

 

De son côté, Air Baltic s’est vanté d’avoir établi un nouveau record du monde pour la mise en service d’un nouvel avion, son dernier CS300 étant entré en service seulement 50 minutes après son vol de livraison à Riga. Il faut dire que la direction d’Air Baltic ne se fait pas prier pour parler des qualités du CS300 dont le taux de fiabilité dépasse 99,3%.

 

Le premier CS300 de Korean Airlines arrive à l’étape de la peinture et nous devrions avoir une bonne idée de sa date de livraison la semaine prochaine. Comme Bombardier Avions Commerciaux tient une journée de présentation aux médias à Mirabel le 12 septembre prochain, cela pourrait être avantageux pour elle de faire une brève cérémonie de livraison en présence des médias.

 

Parlons de la prochaine commande maintenant, car c’est la question qui revient toujours. La réalité est qu’il n’y a pas de rumeur de commande sérieuse qui circule en ce moment, rien niet nada. Il y a bien quelques hypothèses ici et là et, mais il faut rappeler que ce n’est pas parce qu’une rumeur circule qu’elle est fondée. La réalité est que le C Series est encore au tout début de sa phase de commercialisation et que c’est un programme qui devrait durer une trentaine d’années sinon plus. Établir la réputation de fiabilité et d’efficacité d’un avion de ligne ne se fait pas en quelques semaines, mais plutôt sur plusieurs années. Puisque tous les créneaux de livraisons sont déjà accordés à des clients jusqu’au milieu de 2019, il n’y a pas de presse à signer la prochaine commande. Bombardier a tout intérêt à laisser les deux clients actuels et les deux autres à venir, Korean Air ainsi que Delta Airlines, vanter les mérites du C Series afin de faire saliver les prochains clients. Pour garantir la viabilité du programme, il est bien plus important que les prochaines commandes soient signées à un prix qui permettra à Bombardier un profit qui est raisonnable plutôt que de signer à n’importe quel prix juste pour remplir le carnet de commande.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

23 thoughts on “Des nouvelles du C Series

  • août 3, 2017 at 5:44 pm
    Permalink

    Bombardier lui doit une fière chandelle. C’est lui qui a oser foncer pour l’aide à la cserie, malgré la grogne populaire au Québec et un peu partouts au Canada. Grogne qui sembait alimenté par certains médias et plusieurs politiciens des oppositions parlementaire. *****http://www.journaldemontreal.com/2017/08/03/jacques-daoust-est-sorti-decu-de-la-politique

    Reply
  • août 3, 2017 at 10:16 pm
    Permalink

    Il n’y a pas de commande parce que BBD veut une vente avec profit. Et il n’y a pas le feu pour une nouvelle commande avec le niveau du carnet de commande vs capacité de production anémique.

    Reply
  • août 4, 2017 at 12:24 am
    Permalink

    Nous sommes maintenant rendus au mois d’août et depuis le début de l’années 9 avions ont été livrés. Cela fait une moyenne de 1.3 avions par mois. Cependant depuis le mois de mars la cadence s’est stabilisée à 2 par mois (sauf pour le mois d’avril).

    On nous promettait 30 à 35 avions avant la fin de l’année. Puis on a ramené les projections à 30 ou plus avant la fin de l’année. Maintenant on dit environ 30 d’ici la fin de l’année. Il est clair pour moi depuis un certain temps déjà que ce sont des promesses qui ne seront vraisemblablement jamais tenues.

    Compte tenu du fait que nous sommes présentement dans une période de vacances je ne m’attends pas pour le mois d’août à plus de deux autres livraisons: 55009 (airBaltic) et 55012 (Swiss). Ce qui garderait la moyenne à 2 par mois et porterait le total pour l’année en cours à 11 appareils en 8 mois.

    Il en restera donc 19 à livrer en 4 mois. Pour y arriver il faudrait porter la cadence à 5 par mois en moyenne pour les quatre derniers mois de l’année. Mais étant donné que nous sommes encore à 2 par mois il faudrait augmenter substantiellement la cadence des livraisons dès le mois de septembre, tout en continuant de l’augmenter rapidement jusqu’au mois de décembre.

    Selon moi ils vont soit manquer de temps ou de moteurs. Ou peut-être même les deux.

    Reply
    • août 4, 2017 at 3:06 am
      Permalink

      Normand Hamel dit, « Il en restera donc 19 à livrer en 4 mois. »

      Oui, c’est un objectif très ambitieux. Comme on sait que Pratt&Whitney doit aussi livrer des PW1100 pour les A320neo et des PW1700 pour Embraer, Ils doivent mettre la priorité quelque part. Sachant que des milliers d’A320neo sont déjà vendus et il y a à peu près 50 A320neo construits sans moteurs, je crois que la situation n’est pas très facile pour le C Series.

      Ceci dit, Alain Bellemarre était à Pratt&Whitney, donc peut être il a un contact privilégié, même si je ne crois pas une minute que ça pèse lourd contre le poids et la taille d’Airbus.

      Je crois que cette crise va durer un peu plus long temps que prévu. Je suis toujours étonné que malgré les têtes coupées au rang des très hauts dirigeants depuis cinq ans, c’est toujours le même chef et gestionnaire principal du programme C Series et aussi l’ingénieur en chef. À mon avis, il est temps de traverser à une autre époque que de faire joujou avec le développement et vraiment passer à l’industrialisation plus disciplinée.

      En gros, je crois il faut un peu changer la façon de faire, changer de culture.

      Reply
  • août 4, 2017 at 4:46 am
    Permalink

    En juin, on parlait de cinq livraisons pour juillet mais finalement ils en ont livré que deux. C’est bizarre de se tromper à ce point là en si peu de temps. S’ils en livraient trois en août, ils auraient donc accumulé un mois de retard en deux mois de production. Pas fort fort!

    Au moins, le groupe chargé des essais en vol semble très assidu et ne traîne pas les choses. Ceux-là sont prêts pour la grande cadence. Reste à voir si les autres groupes atteindront ce niveau et quand.

    Reply
  • août 4, 2017 at 10:23 am
    Permalink

    François Bouchard: « Reste à voir si les autres groupes atteindront ce niveau et quand. »

    On peut toujours spéculer et essayer de déterminer quand ils atteindront ce niveau, mais en attendant on ne sait toujours pas pourquoi ils ne sont pas à ce niveau. Il n’est pas normal qu’un an après la livraison du premier appareil on soit encore à une cadence de livraison de 2 par mois.

    Même si André Allard prétendait il n’y a pas si longtemps encore que Bombardier a, ou aura, tous les moteurs dont elle a besoin, je crois quand même que le problème pourrait venir de là. Mais je n’en suis pas absolument certain et je n’ai aucune de preuve de cela. Cependant je sais que du côté de Airbus il s’est accumulé jusqu’à maintenant plus d’une cinquantaine de A320neo dépourvus de moteurs.

    Chez Bombardier on semble plutôt avoir choisi de ralentir la cadence de production car si ils assemblaient plus de 2 avions par mois ils seraient obligés d’en stationner de plus en plus à l’extérieur. Ce qui ne semble pas être le cas.

    Même si il y a quatre avions stationnés dehors depuis plus de six mois ils ne sont pas là parce que Bombardier manque de moteurs. Les quatre sont là parce que les acheteurs ont décidé d’en retarder la mise en service. De plus il y en a un parmi les quatre qui est destiné à Swiss, qui aurait apparemment voulu qu’on le garde à l’intérieur. Il semblerait cependant que Bombardier ne pouvait garder à l’intérieur qu’un seul des deux CS100 de Swiss non encore livrés.

    Cela veut dire qu’il ne resterait plus que 8 stations de libres pour la FAL 2, le Pré-envol et le centre de livraison. En supposant qu’elles sont toutes occupées, si on additionne l’avion qui est chez Avianor cela nous donnerait, outre les 5 appareils en entreposage prolongé, un grand total de 9 appareils sortis de la ligne d’assemblage et non encore livrés.

    Et si la ligne d’assemblage continuait d’en produire 2 par mois d’ici la fin de l’année cela nous donnerait au moins 8 ou 9 appareils additionnels, pour un total d’environ 18. Si j’additionne à ce nombre les 9 avions qui sont déjà livrés cela nous donnerait 27 appareils pour l’ensemble de l’année. Et si on tient compte aussi des deux CS100 de Swiss non livrés on serait rendu à 29. Ce qui nous amènerait très près des 30 appareils promis. Et je ne tiens même pas compte des quelques FTV et de P1 qui ont été vendus.

    En examinant tous ces chiffres on voit bien que ce n’est pas la production qui empêcherait Bombardier de livrer 30 avions cette année. Le problème est donc ailleurs. Supposons que le problème vienne du manque de moteurs et que Bombardier finisse d’ici la fin de l’année par obtenir tous les moteurs dont elle aura besoin, il resterait tout de même 21 avions à livrer. Ce qui ferait subitement passer la cadence des livraisons de 2 par mois à presque 5 par mois en quelques semaines seulement.

    Il subsiste donc pour moi deux question pour lesquelles je n’ai toujours pas de réponses:

    1- Pratt & Whitney sera-t-elle en mesure d’ici la fin de l’année de livrer à Bombardier tous les moteurs dont elle a besoin.
    2- Bombardier serait-t-elle en mesure d’augmenter la cadence de ses livraison à 5 par mois si on lui livrait tous les moteurs dont elle a besoin.

    Reply
  • août 4, 2017 at 11:17 am
    Permalink

    L’oiseau cs300 vol sans problèmes…..htp://www.air-journal.fr/2017-08-04-le-cs300-dairbaltic-se-pose-a-st-petersburg-5185778.html

    Reply
  • août 4, 2017 at 12:35 pm
    Permalink

    Le 7e CS300 d’AirBaltic msn 55009 a complete ses vols pré livraisons depuis le 25 juillet en 4 jours. Normalement 3 jours plus tard il devrait être à Riga. Mais en période de vacance il y a des délais. Je pense que le 3e CS300 de Swiss est prêt pour son vol d’acceptation après 2 jours. Avec l’arrivée de Korean les livraisons seront plus nombreuses.

    Reply
  • août 4, 2017 at 4:03 pm
    Permalink

    @ Claude Boulay

    Oui en effet, avec l’arrivée de Korean le nombre de livraisons devrait augmenter si on les ajoute à celles de Swiss et airBaltic. Cependant d’après le programme de livraisons de Korean je crois qu’il n’en prendront pas plus d’un par mois en moyenne d’ici la fin de l’année; ou, pour être plus précis, cinq en quatre mois.

    Swiss prend livraison en moyenne d’un appareil par mois. Cela en ferait donc quatre de plus. Si j’ajoute les deux CS100 qui sont déjà fabriqués, et qui seront vraisemblablement bientôt requis dû aux opérations qui débuteront prochainement à LCY, on serait rendu à six appareils en quatre mois pour Swiss.

    Pour ce qui est de airBaltic ils peuvent prendre jusqu’à deux appareils par mois car ils ont l’air plutôt pressés de recevoir les avions qu’ils ont en commande. Cependant j’ai l’impression qu’ils ont peut-être besoin de reprendre un peu leur souffle. D’ailleurs, outre 55009, je ne vois à court terme que 55016 de prévu pour eux. Mais je ne serais pas surpris qu’ils en prennent plusieurs autres d’ici la fin de l’année.

    SI j’additionne les chiffres que j’ai établis pour ces trois transporteurs j’arrive à ceci pour les cinq prochains mois:

    Korean: 5 (dont 55017, 55018)
    Swiss: 6 (dont 55012, 55013, 55014, 55015, 50018, 50019)
    airBaltic: 5+ (dont 55009, 55016)

    Pour un total, dépendamment de ce que fera airBaltic, d’au moins 16. Si j’ajoute les 9 avions déjà livrés on arrive facilement à 25. C’est d’ailleurs le chiffre qui me parait le plus plausible depuis un certain temps déjà.

    En début d’année, voyant que l’on peinait à livrer les avions, j’anticipais alors 20-25 pour l’ensemble de l’année. Puis lorsque les livraisons semblaient vouloir reprendre je me suis mis à espérer 25-30 pour l’année. Mais finalement on a maintenu la cadence établie au mois de mars et j’ai dû revoir mes prévisions à la baisse pour m’arrêter à 25 environ.

    Ce qu’il faut comprendre est que entre le mois de mars et le mois d’août on est toujours resté à la même cadence de 2 par mois. Ce qui n’est pas normal car on y voit aucun effet de la courbe d’apprentissage sur une période de six mois, même huit mois si je tiens compte des deux premiers mois de l’année. Il n’y a donc aucune progression. Regardons les chiffres pour les livraisons, mois par mois:

    Janvier: 0
    Février: 0
    Mars: 2
    Avril: 1
    Mai: 2
    Juin: 2
    juillet: 2
    Août: 2

    En anglais on dirait « It looks like Bombardier is stuck in second gear ». Toutefois cela pourrait simplement indiquer que Pratt & Whitney n’est pas en mesure de livrer plus d’un moteur par semaine, alors que Bombardier aura besoin de 38 moteurs au cours des quatre prochains mois. Ce qui n’est pas inatteingnable puisque les nouvelles usines de P&W devraient déjà avoir commencé à produire en plus grand nombre. Reste à savoir si Bombardier serait en mesure de livrer autant d’appareils en si peu de temps.

    Reply
    • août 4, 2017 at 4:29 pm
      Permalink

      Air Baltic prendre 8 CS300 en 2017 pas plus

      Reply
      • août 4, 2017 at 5:14 pm
        Permalink

        Merci André pour cette précision. Jusqu’à présent airBaltic a pris possession de quatre appareils cette année. Il en manquerait donc encore quatre: 55009 et 55016, plus deux autres. Ce qui est légèrement moins que les 5+ que je lui ai alloués. Ce qui voudrait dire à peine 25 en tout pour l’année 2017 plutôt que « facilement 25 » comme je l’ai écrit dans mon commentaire précédent. À moins qu’un quatrième joueur se cache derrière le rideau d’incertitudes…

        Reply
        • août 4, 2017 at 5:35 pm
          Permalink

          Par contre SWISS pourrait prendre deux appareils pcertains mois

          Reply
          • août 4, 2017 at 7:01 pm
            Permalink

            J’avais alloué six avions à Swiss en cinq mois, incluant le mois d’août (55012). Il y aurait donc forcément un mois où deus avions devront être livrés: possiblement 50018 et 50019 aux alentours de Noël. Voici donc « mon » programme de livraison pour Swiss:

            Août: 55012
            Septembre: 55013
            Octobre: 55014
            Novembre: 55015
            Décembre: 50018, 50019

        • août 4, 2017 at 7:32 pm
          Permalink

          « À moins qu’un quatrième joueur se cache derrière le rideau d’incertitudes… »

          Le quatrième joueur en question pourrait bien être un client pour P1 ou les FTV qui ont été vendus. Ce qui pourrait faire remonter le nombre des livraisons à plus de 25.

          Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *