L’effet C Series sur l’A319NEO

Pour partager cette publication :

C’est en relisant un texte publié sur le blogue Verovenia que j’ai réalisé que l’A319NEO n’est toujours pas certifié, et ce, même si son premier vol a eu lieu le 31 mars 2017. Par comparaison, Airbus n’avait eu besoin que de 10 mois pour certifier l’A320NEO.

 

Le faible niveau de vente de l’A319NEO a toujours laissé un doute sur la pertinence de cette variante de la famille A320NEO; l’arrivée du C Series dans le giron d’Airbus n’aura fait qu’accentuer son inutilité. À ce jour il n’y a qu’un seul A319NEO a avoir été assemblé et il est équipé des moteurs LEAP-1A du consortium CFM. Il est fort probable que l’A319NEO équipé de moteurs Pratt & Whitney PW1100G-JM ne soit jamais certifié et il serait fort surprenant qu’Airbus réussisse à livrer plus de 30 A319NEO équipés du moteur LEAP-1A.

 

Avec aussi peu de vente, il faut se demander si Airbus a vraiment l’intention de persévérer avec l’A319NEO. L’entente survenue entre Bombardier et Airbus aura eu pour effet d’accélérer la fin de l’A319NEO.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

16 thoughts on “L’effet C Series sur l’A319NEO

  • avril 8, 2018 at 1:17 pm
    Permalink

    Ce qui ne peut que favoriser la C Serie je pense. Plus vite que le A319NEO sera déclarer « mort » mieux sa sera. Mais je crois bien qu’il va falloir attendre les signatures officielles sur le deal bombardier/airbus pour la c serie, cette été aux dernières nouvelles.

    Reply
    • avril 8, 2018 at 2:06 pm
      Permalink

      Ce qui va favoriser le CSeries c’est le CS500 …

      Reply
      • avril 8, 2018 at 2:51 pm
        Permalink

        Pas d’accord avant 10 ans. La compétition est déjà très forte entre Boeing, Airbus, les Chinois, les Russes pour le même nombre de siège. Le CS500 serait une nuisance négative pour Bombardier Aviation. (My two cents)

        Reply
      • avril 9, 2018 at 7:40 am
        Permalink

        … et aussi le prix du pétrole.

        Reply
      • avril 9, 2018 at 8:37 am
        Permalink

        Avec l’absorption dü programme Cserie par Airbus le CS 500 est enterré car il rentre en conflit direct avec les autres avions d ‘airbus

        Reply
        • avril 9, 2018 at 9:07 pm
          Permalink

          Pas du tout. Le CSeries sera la plateforme pour les mono-couloirs de moins de 200 places et le nouveau A32X sera pour les 200 places et plus. Boeing devra payer deux fois pour avoir le même résultat.

          Un CS500 à moins de 2000 mn sera mis sur le marché pour justifier la nouvelle usine aux USA et fera un carton également en Europe.

          Reply
          • avril 13, 2018 at 1:52 pm
            Permalink

            Jusqu’a nouvel ordre, les C Series assemblés aux USA ne seront vendues qu’aux USA! Concernant le CS500, ce sera le mystère avant quelques années. Il serait trop en compétition avec Boeing, Airbus et les Chinois qui bougent très rapidement!

  • avril 8, 2018 at 2:01 pm
    Permalink

    Swiss remplace ses A319 par des CS300 avec succès. EasyJet a beaucoup de A319 a remplacer au cours des prochaines années. A date, elle n’a pas commandé de A319NEO et a privilégié des A320NEO qui sont plus économiques par siège. Avec le CS300 qui est aussi économique par siège que le 320NEO , moins chère et dans la famille Airbus, EasyJet commandera surement des CSeries. De plus les 30 A319NEO restant pourraient être converti en CS300. Il y a aussi le ACJ319NEO qui pourrait être remplacé par des CSeries d’affaire. Bombardier a une solide expérience dans les avions d’affaires. Je ne serais pas surpris que les prochains ACJ soit des CSeries.

    Reply
  • avril 8, 2018 at 4:21 pm
    Permalink

    Ceci dit il est également possible qu’Airbus modernise plus vite que prévu la famille A320 si Boeing lance le 797 l’an prochain. Comme Leeham la mentionné, si Airbus lance un A321 (et un A322) améliorée, ils pourraient en profiter pour allonger légèrement les A319 et A320 pour avoir une offre similaire à Boeing et ses 737-7 et 737-8.

    https://leehamnews.com/2018/04/02/pontifications-the-airbus-boeing-chess-game/

    L’A319 est également l’ACJ le plus vendu chez Airbus grâce à son autonomie supérieur aux autres appareils de la famille, ce serait étonnant qu’Airbus se prive de cette source de revenue puisque les frais de développement de l’A319neo sont déjà absorbé. Selon moi, le pour la certification est simplement du au fait que le client de lancement n’est pas prêt maintenant, donc ils repoussent les dépenses le plus tard possible.

    Reply
    • avril 8, 2018 at 5:10 pm
      Permalink

      La version ACJ de l’A319NEO est probablement la raison de son maintient en vie. Je ne vois pas l’utilité d’allonger l’A319, si Airbus a besoin d’une avion plus compétitif le CS500 peu très bien faire l’affaires. Mais là on est dans les si pis on jase là.

      Reply
      • avril 8, 2018 at 6:16 pm
        Permalink

        Oui mais un opérateur d’A320/A321 qui désire avoir un petit nombre d’appareils de 140-150 sièges pour combler un besoin spécifique (Avianca par exemple) préférera acheter des A319 plutot que des CS300.

        Reply
  • avril 9, 2018 at 5:56 am
    Permalink

    J’ai confiance a une hausse significative de la valeur d’ici la fin de 2018.

    Richard Custeau
    LAC-MÉGANTIC

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *