Air Transat, de bons résultats pour le deuxième trimestre

Pour partager cette publication :

Pour le deuxième trimestre :

  • Revenus de 902,0 millions $ (884,3 millions $ en 2017).
  • Perte d’exploitation de 8,7 millions $ (15,1 millions $).
  • Résultat d’exploitation ajusté1 de 6,6 millions $ (1,5 million $).
  • Résultat net attribuable aux actionnaires de 6,7 millions $ (perte nette attribuable aux actionnaires de 8,4 millions $).
  • Perte nette ajustée3 de 4,5 millions $ (8,1 millions $).

Pour le premier semestre :

  • Revenus de 1,6 milliard $ (1,6 milliard $ en 2017).
  • Perte d’exploitation de 54,5 millions $ (65,7 millions $).
  • Perte d’exploitation ajustée1 de 24,5 millions $ (35,6 millions $).
  • Résultat net attribuable aux actionnaires de 0,1 million $ (perte nette attribuable aux actionnaires de 40,4 millions $).
  • Perte nette ajustée3 de 38,4 millions $ (44,1 millions $).
  • Vente de la filiale Jonview Canada Inc. pour 48,9 millions $ le 30 novembre 2017.

MONTRÉAL, le 14 juin 2018 /CNW Telbec/ – Transat A.T. inc., l’une des plus grandes entreprises de tourisme intégrées au monde et le chef de file de l’industrie des voyages vacances au Canada, annonce ses résultats du deuxième trimestre terminé le 30 avril 2018.

« À périmètre comparable par rapport à l’an dernier, notre résultat d’exploitation ajusté1 est en amélioration de 7,8 millions $ pour le trimestre et de 16,7 millions $ pour l’ensemble de l’hiver, malgré les conséquences des ouragans. Nous sommes satisfaits de l’amélioration de nos résultats, en particulier sur notre marché Sud, alors que la transformation de notre flotte ne commencera à prendre effet qu’à partir de l’été 2019 », a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat.

« Notre projet hôtelier avance également de manière satisfaisante. Nous avons identifié les premières opportunités et nous mettons en place les structures de notre division. »

Faits saillants du deuxième trimestre

La Société a enregistré des revenus de 902,0 millions $, par rapport à 884,3 millions $ en 2017, en hausse de 17,7 millions $ ou 2,0 %. L’augmentation est due à une hausse du nombre de voyageurs de 4,8 % sur le marché des destinations soleil, le principal marché de la Société pour cette période, et de 10,7% sur le marché transatlantique. De plus, les prix de vente moyens ont légèrement augmenté sur le marché transatlantique et sont demeurés similaires sur le marché des destinations soleil. L’augmentation des revenus a été atténuée par la vente de la filiale Jonview et par l’atteinte de l’objectif de développement des vols vendus sans portion terrestre de la Société par rapport à 2017.

Les activités se sont soldées par un résultat d’exploitation ajusté1 de 6,6 millions $, comparativement à 1,5 million $ en 2017. Cette amélioration de 5,1 millions $ découle principalement de l’augmentation du nombre de voyageurs, combinée à une légère hausse des prix de vente moyens sur le marché transatlantique, ainsi qu’à l’effet de change favorable (net de la hausse des prix du carburant) qui a entraîné une diminution des charges d’exploitation de 17,1 millions $. L’amélioration du résultat d’exploitation ajusté1 a été atténuée par la baisse des coefficients d’occupation sur l’ensemble des marchés.

À périmètre comparable, en excluant les sociétés vendues récemment (Ocean Hotels et Jonview), le résultat d’exploitation ajusté1 a été amélioré de 7,8 millions $ par rapport à l’année précédente.

Le résultat net attribuable aux actionnaires s’est établi à 6,7 millions $, soit 0,18 $ par action (de base et dilué), par rapport à une perte nette de 8,4 millions $, soit 0,23 $ par action (de base et diluée) en 2017. Excluant les éléments non liés à l’exploitation, Transat affiche une perte nette ajustée3 de 4,5 millions $ (0,12 $ par action) pour le deuxième trimestre de 2018, par rapport à 8,1 millions $ (0,22 $ par action) en 2017.

Faits saillants du premier semestre

La Société a enregistré des revenus de 1,6 milliard $, en hausse de 54,1 millions $ ou 3,4 % comparativement à 2017. Pour le semestre, l’augmentation est principalement due à une hausse du nombre de voyageurs de 5,4 % sur le marché des destinations soleil, le principal marché de la Société pour cette période, accentuée par une hausse du nombre de voyageurs de 14,8 % sur le marché transatlantique. De plus, les prix de vente moyens ont légèrement augmenté sur l’ensemble de nos marchés. L’augmentation des revenus a été atténuée par la vente de la filiale Jonview et par l’atteinte de l’objectif de développement des vols vendus sans portion terrestre de la Société par rapport à 2017.

Pour la saison d’hiver, les activités se sont soldés par une perte d’exploitation ajustée1 de 24,5 millions $, par rapport à 35,6 millions $ en 2017, soit une amélioration de 11,1 millions $. La diminution de la perte d’exploitation ajustée1 découle principalement de l’augmentation du nombre de voyageurs, combinée à une légère hausse des prix de vente moyens sur l’ensemble des marchés, ainsi qu’à l’effet de change favorable (net de la hausse des prix du carburant) qui a entraîné une diminution des charges d’exploitation de 30,4 millions $. La diminution de la perte d’exploitation ajustée1 a été atténuée par la baisse des coefficients d’occupation sur l’ensemble des marchés.

À périmètre comparable, en excluant les sociétés vendues récemment (Ocean Hotels et Jonview), la perte d’exploitation ajustée1 a été réduite de 16,7 millions $ par rapport à l’année précédente.

Le résultat net attribuable aux actionnaires s’est établi à 0,1 million $, soit 0,00 $ par action (de base et dilué), par rapport à une perte nette de 40,4 millions $, soit 1,10 $ par action (de base et diluée) lors du semestre correspondant de l’exercice précédent. Excluant les éléments non liés à l’exploitation, Transat affiche une perte nette ajustée3 de 38,4 millions $ (1,02 $ par action) pour le premier semestre de 2018, par rapport à 44,1 millions $ (1,20 $ par action) en 2017.

Vente de Jonview Canada Inc.

Le 30 novembre 2017, la Société a conclu la vente de sa filiale Jonview, qui exploite des activités de voyagiste réceptif au Canada, à la multinationale japonaise H.I.S. Co. Ltd., spécialisée dans la distribution de voyages. Selon les termes de l’entente, le prix de vente a été ajusté à la baisse en raison d’un ajustement de fonds de roulement de 0,6 million $, versé à H.I.S. Co. Ltd. le 29 mars 2018, et totalise ainsi 48,9 millions $, dont 47,3 millions $ a été reçu en espèces le 30 novembre. La Société a enregistré un gain sur cession d’entreprise de 31,3 millions $, net des frais de transaction de 0,5 million $ et du montant de 3,7 millions $ dû au Fonds de Solidarité des Travailleurs du Québec (le « Fonds »), à titre de complément au prix de rachat de la participation de 19,93 % du Fonds en décembre 2016.

Situation financière

Au 30 avril 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s’établissaient à 903,3 millions $, par rapport à 566,3 millions $ à pareille date en 2017, l’augmentation de 337,0 millions $ découlant principalement du produit de la cession des entreprises Ocean Hotels et Jonview, ainsi que des flux de trésorerie positifs générés par les activités opérationnelles. Le ratio de fonds de roulement était de 1,40, par rapport à 1,14 au 30 avril 2017. Les dépôts reçus des clients pour des voyages à venir s’établissaient à 588,9 millions $, par rapport à 523,8 millions $ au 30 avril 2017.

Les ententes hors bilan, excluant les ententes avec les fournisseurs de services, représentaient 1 796,5 millions $ au 30 avril 2018, par rapport à 1 745,2 millions $ au 31 octobre 2017. L’augmentation de 51,3 millions $ s’explique par des ententes signées durant le premier trimestre pour la location de deux Airbus A321ceo et deux Airbus A330. L’augmentation a été partiellement atténuée par les remboursements effectués et par l’appréciation du dollar vis-à-vis du dollar américain.

Perspectives

Été 2018 – Le marché transatlantique, au départ du Canada et de l’Europe, représente une portion très importante de l’activité de Transat durant la saison d’été. Pour la période de mai à octobre 2018, la capacité de la Société est supérieure de 15 %. À ce jour, 64 % de cette capacité est vendue, les coefficients d’occupation sont similaires à ceux de l’été 2017 et les prix des réservations prises sont inférieurs de 1,0 % à ceux enregistrés à pareille date en 2017. L’impact de la hausse du coût du carburant, combinée à la variation des devises, entraînera une hausse des charges opérationnelles de 7,2 % si le coût du carburant d’aéronefs et le dollar en regard du dollar américain, de l’euro et de la livre demeurent stables. Le 15 mars dernier, la hausse du carburant d’aéronefs se traduisait par une hausse des charges opérationnelles de 1,3 %. Depuis le début du mois d’avril, le prix du carburant d’aéronefs s’est apprécié de 11 %.

Sur le marché des destinations soleil au départ du Canada, où l’été représente la basse saison, la capacité de Transat est supérieure de 5 % à celle déployée à la même date l’an passé. À ce jour, 53 % de cette capacité est vendue et les coefficients d’occupation sont en avance de 1% par rapport à 2017. L’impact de la hausse du coût du carburant, combinée à la variation du dollar canadien, entraînera une hausse des charges opérationnelles de 2,3 % si le coût du carburant d’aéronefs et le dollar en regard du dollar américain, demeurent stables. Les marges unitaires sont actuellement légèrement inférieures à celles enregistrées à pareille date l’année dernière.

Dans la mesure où ces tendances se maintiennent, et compte tenu de la hausse récente et significative du coût du carburant d’aéronef, la Société prévoit au deuxième semestre des résultats globaux inférieurs à ceux de l’an dernier.

Informations supplémentaires

Les résultats ont subi l’incidence d’éléments non liés à l’exploitation résumés dans le tableau suivant : 

 

Faits saillants et impacts des éléments non liés à l’exploitation sur les résultats

(En milliers de CAD)

Deuxième trimestre

Premier semestre

2018

2017

2018

2017

Revenus

901 981

884 310

1 627 763

1 573 642

Résultat d’exploitation

(8 747)

(15 061)

(54 542)

(65 732)

Amortissement

15 310

17 152

30 079

31 358

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(583)

(1 197)

Résultat d’exploitation ajusté1

6 563

1 508

(24 463)

(35 571)

Résultat avant charge d’impôts

11 602

(11 616)

(5 867)

(56 727)

Dérivés liés au carburant et autres dérivés

(14 800)

930

(10 581)

(3 874)

Gain sur cession d’entreprises

(368)

(31 064)

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(583)

(1 197)

Résultat ajusté avant charge d’impôts2

(3 566)

(11 269)

(47 512)

(61 798)

Résultat net attribuable aux actionnaires

6 683

(8 354)

95

(40 427)

Dérivés liés au carburant et autres dérivés

(10 863)

681

(7 775)

(2 836)

Gain sur cession d’entreprises

(368)

(30 736)

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(427)

(876)

Résultat net ajusté3

(4 548)

(8 100)

(38 416)

(44 139)

Résultat dilué par action

0,18

(0,23)

(1,10)

Dérivés liés au carburant et autres dérivés

(0,29)

0,02

(0,21)

(0,08)

Gain sur cession d’entreprises

(0,01)

(0,82)

Primes liées aux dérivés arrivés à échéance au cours de la période

(0,01)

(0,02)

Résultat net ajusté par action3

(0,12)

(0,22)

(1,02)

(1,20)

 

Comptabilité de couverture – La Société enregistre à l’état des résultats les gains ou les pertes résultant de l’évaluation à la juste valeur des instruments financiers dérivés qu’elle utilise pour gérer le risque lié aux fluctuations du prix du carburant d’aéronefs, ainsi que les gains ou les pertes résultant de l’évaluation à la juste valeur de certains instruments financiers dérivés qu’elle utilise pour gérer le risque lié aux fluctuations de taux de change. Au deuxième trimestre de 2018, ceci s’est traduit par un gain hors trésorerie de 14,8 millions $ (10,9 millions $ après impôts), par rapport à une perte de 0,9 million $ (0,7 million $ après impôts) en 2017. Pour le semestre, ceci s’est traduit par un gain hors trésorerie de 10,6 millions $ (7,8 millions $ après impôts), par rapport à 3,9 millions $ (2,8 millions $ après impôts) en 2017.

La Société utilise au besoin des instruments financiers dérivés pour se protéger des fluctuations du taux de change sur ses charges et/ou ses revenus en devises étrangères. À cet égard, sur la base des normes comptables applicables, les fluctuations résultant de la portion efficace de l’évaluation à la juste valeur de ces instruments qui sont désignés comme instruments de couverture sont comptabilisées à l’état de la situation financière consolidé et à l’état du résultat global consolidé, et non à l’état des résultats consolidé. Au deuxième trimestre de 2018, Transat enregistre un gain de 16,0 millions $ (11,7 millions $ après impôts) sur ces dérivés de change, par rapport à 11,4 millions $ (8,3 millions $ après impôts) en 2017. Pour le semestre, Transat enregistre une perte de 1,1 million $ (0,8 million $ après impôts) sur ces dérivés de change, par rapport à un gain de 5,7 millions $ (4,1 millions $ après impôts) en 2017.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “Air Transat, de bons résultats pour le deuxième trimestre

  • juin 14, 2018 at 6:06 pm
    Permalink

    Bonne nouvelle ça en plus superbe appareil qui vont arrivé bien vite .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *