Les équipages de l’ARC prêts pour la mission Mali grâce à CAE

Pour partager cette publication :

Les équipages de l’ARC prêts pour la mission Mali au sein de la force opérationnelle des Nations Unies grâce aux systèmes d’entraînement fondés sur la simulation de CAE

 

Les équipages de CH-147F Chinook, CH-146 Griffon et CC-130J Hercules de l’Aviation royale canadienne (ARC), qui appuient actuellement la force opérationnelle des Nations Unies dans le cadre de la mission Mali, s’étaient au départ familiarisés avec l’Afrique de l’Ouest virtuellement avant de prendre part à la vraie mission opérationnelle.

 

Les équipages CH-147F du 450e Escadron tactique d’hélicoptères à Petawawa, les équipages CH-146 du 408e Escadron tactique d’hélicoptères à Edmonton et les équipages CC-130J de la 8Escadre Trenton de l’ARC se sont tous entraînés sur des simulateurs de missions construits par CAE. CAE a développé une base de données virtuelle extrêmement précise du Mali fondée sur la base de données commune de l’Open Geospatial Consortium (OGC CDB) qui était utilisée dans les simulateurs CH-147F Chinook et CC-130J Hercules, et une base de données générique du Mali qui était utilisée dans le simulateur CH-146 Griffon. CAE a également créé des sites virtuels d’entraînement opérationnel très détaillés et réalistes. Les instructeurs de CAE ont travaillé en étroite collaboration avec le personnel de l’ARC afin de créer des scénarios qui permettraient aux équipages de répéter virtuellement diverses missions, y compris l’évacuation aéromédicale.

CAE CSS Mali
CAE CSS Mali

« Nous savions que la mission Mali serait très exigeante et nécessiterait que nos équipages soient prêts à tout moment », a déclaré le colonel Travis Morehen, commandant de la 1re Escadre, Aviation royale canadienne.  « L’entraînement fondé sur la simulation est un outil précieux qui aide les équipages à se familiariser avec l’environnement opérationnel et qui leur permet de s’entraîner et de répéter divers scénarios de missions critiques avant de devoir les exécuter véritablement sur le terrain. »

 

« La simulation est un outil idéal pour l’entraînement aux opérations et la répétition de missions avant le déploiement, car elle permet aux équipages de s’entraîner en toute sécurité à moindre coût et d’exécuter des opérations du monde réel dans un environnement virtuel », a déclaré Joe Armstrong, vice-président et directeur général de CAE Canada. « CAE est le partenaire d’entraînement de l’ARC sur toutes les plateformes d’aéronefs qui prennent part à la mission Mali, et nous apportons une grande expérience et un vaste savoir-faire à titre d’intégrateur de systèmes de formation pour aider l’ARC à tirer parti de l’entraînement fondé sur la simulation afin d’appuyer ses missions opérationnelles. »

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *