Des A220-300 d’Air Canada à Montréal et Québec en 2020

Pour partager cette publication :

Lors de notre entrevue avec le Vice-président produits d’Air Canada, M. Andrew Yiu, celui-ci nous a mentionné que les A220-300 devant remplacer les E-190 d’Embraer pourront également être déployés sur toutes les routes continentales où des A319 et des 320 sont actuellement utilisés.

 

Les routes Montréal-Calgary et Montréal-Los Angeles sont donc des candidates idéales pour l’A220-300. Les A319 de Rouge utilisés présentement sur la liaison Québec-Toronto pourraient également être remplacés par des A220-300.

 

L’A220-300 pourrait aussi être déployé à partir de Toronto, ce qui veut dire que la Ville Reine fait concurrence à Montréal pour être la première base d’opérations du nouveau venu dans la flotte d’Air Canada. Si les premiers A220-300 sont utilisés sur la route Montréal-Calgary, on peut prédire que les employés de la ligne d’assemblage à Mirabel seront nombreux à vouloir visiter la métropole albertaine en 2020.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

6 thoughts on “Des A220-300 d’Air Canada à Montréal et Québec en 2020

  • décembre 8, 2018 at 10:54 am
    Permalink

    moi moi moiiii! c’est sur que je dois l’essayer!

    Reply
    • décembre 8, 2018 at 11:19 am
      Permalink

      Et tu ne seras pas déçus 🙂

      Reply
  • décembre 8, 2018 at 7:02 pm
    Permalink

    Bon bon bon, il serait grand temps qu’Air Canada aille un peu de compétition au Canada avec le même appareil. Je verrais très bien la cie Porter établir des liaisons pour rivaliser avec Delta et Air Canada.

    Départ et arrivée de quel aéroport ?

    Au fait que ce passe-t- il avec la commande de Porter, est ce une commande réel ou fictif.

    Reply
    • décembre 8, 2018 at 7:37 pm
      Permalink

      Porter n’a toujours pas demandé à ravoir son dépôt, donc commande réel. À mon avis la compagnie attend que l’actuel ministre des transports de retrouve soit remplacé pour revenir à la charge et demander l’autorisation des jets à Billy-Bishop. Ce cet aéroport, Porter pourrait desservir n’importe laquelle de villes canadienne ou américaine. Billy-Bishop, c’est l’avantage stratégique de Porter.

      Reply
  • décembre 8, 2018 at 9:53 pm
    Permalink

    On connait tous les arguments évoqués contre l’exploitation de la CSeries à Billy Bishop. Cependant, quand on fait un tour dans ce coin de pays, on se rend vite compte qu’il s’y trouve un important trafic de petits jets privés. Or, la plupart de ceux-ci sont pas mal plus bruyants et polluants que les A220… et de loin!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *