Bombardier acquerra le programme d’aile d’avion Global 7500 de Triumph Group Inc.

Pour partager cette publication :
  • Bombardier signe une entente finale pour acquérir les activités et les actifs liés à la fabrication des ailes d’avions Global 7500 de Triumph
  • L’acquisition assurera l’accélération de la production des avions Global 7500 de Bombardier et le succès à long terme du programme
  • Bombardier poursuivra les activités de la chaîne de production et intégrera les employés affectés actuellement au programme aux installations de Triumph situées à Red Oak, au Texas
  • La transaction devrait être close au cours du premier trimestre 2019 pour une contrepartie nominale en espèces
  • L’acquisition renforcera la position de leader de Bombardier dans la fabrication d’aérostructures
  • La transaction ne devrait avoir aucune incidence sur les prévisions de RAII et de flux de trésorerie disponibles(1) sur base consolidée pour 2019, ni sur les cibles pour 2020

Bombardier (TSX:BBD.B) a annoncé aujourd’hui une entente définitive pour acquérir le programme d’aile d’avion Global 7500de Triumph Group Inc. (NYSE : TGI). L’acquisition renforcera la position de leader de Bombardier dans la fabrication d’aérostructures et assurera l’accélération de la production et le succès à long terme de l’avion d’affaires phare de Bombardier.

 

Les activités acquises seront intégrées à celles du secteur d’activité Aérostructures et Services d’ingénierie de Bombardier. Bombardier conclura un bail pour les installations de Triumph à Red Oak, Texas, et poursuivra les activités de la chaîne de production avec les employés actuellement affectés au programme. Cela soutiendra une transition harmonieuse de la production d’ailes et des livraisons d’avions dans le cadre du programme Global 7500, l’avion étant entré en service avec succès en décembre 2018.

 

« Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Bombardier Aérostructures, a dit Danny Di Perna, président, Bombardier Aérostructures et Services d’ingénierie. Elle nous permettra de faire bénéficier de notre expertise technique de grande envergure l’un des programmes d’avions connaissant la plus forte croissance de l’industrie, tout en solidifiant notre position de leader dans la fourniture d’ailes. Nous sommes impatients d’accueillir chez Bombardier les employés de Triumph et de travailler au succès du programme Global 7500. »

 

La clôture de l’acquisition des actifs et obligations du programme pour une contrepartie nominale en espèces devrait avoir lieu au cours du premier trimestre 2019, sous réserve de certaines conditions de clôture. Bombardier assumera les investissements dans le fonds de roulement en cours et les coûts usuels associés à l’accélération de la production du programme, lesquels devraient être inclus dans les fourchettes de prévision de RAII avant éléments spéciaux et de flux de trésorerie disponibles sur base consolidée pour 2019 et dans les objectifs pour 2020.

 

Au niveau des secteurs d’activité, la prévision de revenus d’Aérostructures pour 2019 est rajustée à la hausse entre 2,25 milliards $ et 2,50 milliards $, reflétant les revenus intersectoriels additionnels. La prévision de marge RAII avant éléments spéciaux(1) du secteur pour 2019 est aussi rajustée à environ 7,5 %, reflétant la contribution marginale faible de ces ventes additionnelles pendant l’accélération du programme. Pour 2020, l’objectif de marge RAII avant éléments spéciaux entre 9 % et 11 % demeure inchangé.

 

Pour Avions d’affaires, l’objectif de marge RAII avant éléments spéciaux pour 2019 d’environ 7,5 % demeure inchangé. Pour 2020, Avions d’affaires vise maintenant une croissance de 50 points de base de marge pour l’établir à environ 8 %, soit dans le bas de la fourchette antérieurement fournie pour l’objectif, reflétant l’incidence à court terme de la maturation du processus de production d’ailes d’avions Global 7500.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

7 thoughts on “Bombardier acquerra le programme d’aile d’avion Global 7500 de Triumph Group Inc.

  • janvier 24, 2019 at 9:57 am
    Permalink

    Pourquoi ils ne l’ont pas fait dès le départ ?

    Sous-traité les ailes rend l’avionneur trop dépendant. Quand tu ne fabrique pas les moteurs, l’avionique et les ailes, tu n’es plus un avionneur.

    Reply
    • janvier 24, 2019 at 3:41 pm
      Permalink

      Pour partager les coûts de développement et de conception. Ça a très fonctionné avec MHI sur les autres Global.

      Reply
      • janvier 24, 2019 at 4:32 pm
        Permalink

        Ils avaient dit que ça avait été développer avec la tech du CSERIES. Je ne comprend pas que ce ne soit été construit en Irlande du nord parce que ce sont eux qui ont l’outillage pour fabriquer des pièces en fibre de carbone comme sur les ailes du CSERIES. Triumph n’est pas équipé pour ça. Quand c’est toi qui a la tech et fait la conception, la fab devrait aller de soi pour être exécuter maison.

        Reply
        • janvier 24, 2019 at 5:34 pm
          Permalink

          L’A220 a une aile en composite conçu pour voler à Mach 0,80 et le Global 7500 a une aile en aluminium conçu pour voler à Mach 0,90

          Reply
          • janvier 24, 2019 at 7:20 pm
            Permalink

            CQFS !

            Ils nous ont menti alors!

  • janvier 24, 2019 at 11:31 am
    Permalink

    Voici quelques années, Triumph perdait des dizaines de $M sur ce contrat. Ensuite le contrat à été modifié à la hausse (suite à une réorganisation chapter 11?).

    Assurément que cette achat aidera à la pérennité du programme Global 7500 (et éventuellement 8000), mais à quelle coût ??

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *