Bombardier lance le CRJ 550

Pour partager cette publication :

Dans un communiqué de presse publié ce matin, Bombardier Avions commerciaux annonce le lancement du CRJ-550 et que United Airlines sera le client de lancement.

 

Voici le communiqué de Bombardier:

 

Bombardier lance un nouvel avion novateur de 50 places

  • Le CRJ550 est un nouveau modèle d’avion fondé sur la plateforme du CRJ700 dans la populaire gamme CRJ Series de Bombardier
  • Ce modèle d’avion est le premier avion de 50 places à trois classes au monde

 

MONTRÉAL, 06 févr. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Bombardier Avions commerciaux est heureuse de lancer officiellement le nouveau biréacteur régional CRJ550, le premier avion de 50 places trois classes au monde conçu pour satisfaire aux attentes des passagers d’aujourd’hui. Le CRJ550 est un nouveau modèle d’avion CRJ Series, avec un nouveau certificat de type fondé sur le CRJ700. United Airlines sera le client de lancement de ce nouveau modèle.

 

« Le nouveau modèle CRJ550 est l’unique solution en Amérique du Nord capable de remplacer la flotte existante d’avions de 50 places vieillissants, soit un marché de plus de 700 avions, a dit Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Il offre une expérience passager améliorée avec amplement de rangement à bord pour les bagages à main et plus d’espace pour les passagers. Voilà un autre exemple de l’attention que nous apportons à créer de la valeur pour nos clients, et un très important témoignage de la part d’United à l’égard de la plateforme CRJ. »

 

Le CRJ550 comprendra une station libre-service pour les boissons et collations; et plus de dégagement pour les jambes par siège que tout autre avion de 50 places exploité par tout autre transporteur américain – en plus de tous les avantages qui font la renommée des avions CRJ Series.

 

Avec l’ajout du CRJ550, la gamme de biréacteurs régionaux CRJ Series est la seule à offrir une cabine aménagée en trois classes sur tous les segments de marché, tout en répondant aux exigences opérationnelles courantes. Grand avantage pour les exploitants américains – ils pourront tirer parti des postes de pilotage communs des avions CRJ200 à CRJ900. De plus, le CRJ550 ravira les exploitants grâce à un taux de ponctualité des vols établi de 99,5 pour cent, à l’élimination de l’enregistrement de bagages à la porte d’embarquement, et en offrant la connectivité.

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

16 thoughts on “Bombardier lance le CRJ 550

  • février 6, 2019 at 7:23 am
    Permalink

    Mais aucun nouvel avion vendu, United va convertir 50 crj700 en crj550.

    Reply
    • février 6, 2019 at 8:24 am
      Permalink

      Avec un marché de 700 avions, Bombardier aura des commandes car il y a moins de 350 CRJ700 en opération.

      Reply
  • février 6, 2019 at 7:31 am
    Permalink

    Et l’autonomie en prend un méchant coup à ce 900 nm. Le CASM sera assez dégueulasse également, autant dire que ce n’est pas ce qui va remettre le CRJ sur les rails.

    Reply
  • février 6, 2019 at 9:08 am
    Permalink

    pas remotorizé? économie de carburant ?? le coup par siege vas monté si y il n’y apporte aucun changement ,et de se fait est moin alléchent pour de nouveau client. Quelqu’un n’as pas fait ces devoirs….

    Reply
    • février 6, 2019 at 9:16 am
      Permalink

      C’est l’ajout de sièges en classe affaires et économie supérieur qui fait la différence. Un billet en classe affaires se vend 4 à 5 fois plus chères qu’un billet en classe économique. Donc 10 sièges en classe affaires reportent autant que 40 sièges en classe économique mais avec pratiquement le même poids qu’en écono donc beaucoup plus rentable. Puis il a également les sièges en économies supérieur qui rapportent plus. Au final, avec seulement 50 passagers à bord sa rapporte plus qu’un CRJ 900 configuré à 70 places.

      Puis il y a un facteur important à prendre en considération. Les passagers qui sont prêts à payer 5 000 $ pour un aller-retour en Europe ne veulent pas se retrouver coïncés dans un petit siège pour le vol de connection.

      Reply
      • février 6, 2019 at 10:42 am
        Permalink

        À condition de les vendre….

        Reply
      • février 6, 2019 at 10:48 am
        Permalink

        Ouin…. Pas si sur que ca que le monde va vouloir payer $1500 $2000 pour un vol de 1 heure quand le concurent va offrir le meme vol a $400-500 la gate a coté…. Il y a des limites a jeter son argent par les fenetres.

        Reply
        • février 6, 2019 at 11:08 am
          Permalink

          Bein un vol bers l’Europe en classe affaires se vend facilement entre 3 000 et 5000 dollars et les compagnies aériennes traditionnelles n’ont aucune difficulté à les vendre. Air Canada offre également des sièges inclinable à plat sur un vol aller-retours pas jours entre Calgary et Toronto et le prix du billet est de 3640$. Là WestJet va offrir la même chose mais à 1467$. La clientèle affaires c’est le pain et le beurre des compagnies aériennes qui offrent tous les services. Vous avez tout à fait le droit de trouver les billets en classe affaires trop chères, mais il y a beaucoup de gens qui acceptent de payer ce prix, sinon les compagnies aériennes l’auraient fait disparaître.

          Si vous partez pour l’Europe d’une ville secondaire comme Raleig-Durham, vous devez obligatoirement prendre un vol dans un régional. Si vous choisissez de payer 3 500$ pour un vol en classe affaires, vous ne voulez surtout pas vous retrouvez coincé en classe économique. Le prix du billet sera le même entre une compagnie qui n’a que des sièges écono sur ses CRJ que celle qui a des sièges d’affaires. Puisque le prix est le même vaut mieux opter pour celle qui offre le plus de confort.

          Reply
          • février 6, 2019 at 12:12 pm
            Permalink

            André Pour un vol en europe oui je comprend tu as les repas,les collations les alcools le salon prestige avant le vol et tu passe au 6 a 8 hrs dans l’avion mais pour un montreal toronto de 1 hrs ou tu mangera meme pas je comprends pas. Moi si j’etais gestionaire d’une compagnie et j’acepterais que l’on fasse voler les employés et je le rappel sur un vol de 1 heure a $2500 et bien je considerais que je suis un mauvais gestionaire qui n’agit pas pour le bien de la compagnie.

          • février 6, 2019 at 12:15 pm
            Permalink

            Il ne s’agit pas de comprendre ou pas, dans le cas d’Air Canada ses sièges sont offerts et il y a des acheteurs, à partir du moment où il y a des acteurs, c’est aux compagnies aériennes de répondre à la demande. C’est comme pour les avions de la taille du Global 7500, y a pas de logique économique mais il y a un marché.

  • février 6, 2019 at 10:44 am
    Permalink

    Ces appareils seront reconverti en CRJ700 en moins de temps qu’il ne faut pour lire cette phrase si les clauses de limitations deviennent plus permissive.

    Reply
  • février 6, 2019 at 12:01 pm
    Permalink

    Est qu’ils vont reanbocher ceux qui on ete mient a pieds ?

    Reply
    • février 6, 2019 at 12:12 pm
      Permalink

      Bonne question

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *