AP&C étend ses activités dans le Grand Montréal

Pour partager cette publication :

L’entreprise prévoit créer jusqu’à 75 nouveaux emplois sur cinq ans –

AP&C Revêtements & poudres avancées, une société de GE Additive spécialisée dans la production des poudres de métal destinées à la fabrication additive, étend ses activités dans le Grand Montréal avec, entre autres, l’augmentation de sa capacité de production et le développement du 4.0. Ce projet global d’expansion d’une durée de cinq ans créera jusqu’à 75 emplois hautement qualifiés et rémunérés. Il s’agit de la 2e phase d’expansion d’AP&C, qui a inauguré en 2017 une usine de 31 M$ et créé une centaine d’emplois.

 

Le projet comprend l’agrandissement des installations de l’entreprise situées à Saint-Eustache, sur la Rive-Nord de Montréal, ainsi que l’acquisition d’équipements spécialisés et de technologies liées à l’industrie 4.0. Le projet permettra à AP&C d’accroître sa productivité et d’améliorer ses techniques de fabrication de poudre métallique destinée à l’impression 3D, un procédé hautement prisé par les secteurs de l’aérospatiale et du biomédical, permettant de créer des éléments complexes comme certaines pièces de moteurs d’avion et des prothèses médicales.

 

« Notre entreprise connait une période de forte croissance, marquée par une hausse importante de la demande. Dans ce contexte, nous comptons accroitre nos activités de recherche et développement, diversifier notre portfolio et bien entendu augmenter notre capacité de production ainsi que notre productivité. Cet appui du gouvernement nous permettra de répondre à ces besoins criants et d’assurer la pérennité de nos activités au Québec », a déclaré Alain Dupont, président-directeur général d’AP&C.

 

« C’est avec beaucoup de fierté que nous appuyons la mise en place d’un centre de recherche d’AP&C Revêtements & poudres avancées dans les Laurentides. Ce projet contribuera assurément à la croissance des secteurs québécois de l’aérospatiale et du biomédical, pour lesquels l’impression 3D revêt une importance stratégique. Je suis d’ailleurs convaincu que les entreprises qui auront recours à cette technologie pourront accroître davantage leur compétitivité dans ces secteurs clés de notre économie », a fait savoir le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon.

 

Montréal International, l’agence de promotion économique du Grand Montréal, a accompagné l’entreprise pour son projet d’expansion en 2016, puis de nouveau cette année. « L’industrie aérospatiale fait partie des créneaux d’avenir au cœur de notre stratégie sectorielle, qui ont permis au Grand Montréal de développer une identité économique forte. Aujourd’hui, notre métropole se positionne parmi les principaux centres mondiaux de l’aérospatiale, où sont regroupés des géants de l’industrie tels que AP&C et une masse critique de plus de 200 entreprises spécialisées », a déclaré Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International.

 

Investissement Québec, dont le rôle est d’attirer de nouveaux investissements étrangers au Québec et d’accompagner les filiales internationales lorsqu’elles s’établissent chez nous afin qu’elles continuent de grandir et d’investir, a salué ce projet d’expansion de AP&C. « Depuis quelques années, nous faisons équipe avec AP&C afin de leur fournir le support nécessaire dans la poursuite et le développement de leurs activités. À titre de mandataire du gouvernement, nous sommes fiers d’avoir facilité le financement du centre de recherche et ainsi, d’avoir contribué à créer des emplois à haute valeur ajoutée à Montréal », a soutenu Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d’Investissement Québec.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *