Air Canada célèbre l’arrivée de l’A220-300

Pour partager cette publication :

Mercredi 15 janvier, les acteurs de l’industrie aérospatiale québécoise et canadienne étaient présents dans les hangars d’Air Canada à Montréal. L’A220-300  était l’objet de l’attention des nombreux invités.

 

Une entrée en service très spéciale

Pour les employés d’Airbus à Mirabel, le premier avion destiné à Air Canada représentait beaucoup : Airbus avait organisé une séance de photo pour les employés de Mirabel. Presque tous les employés d’Airbus à Mirabel se sont présentés pour se faire prendre en photo devant l’A220-300 aux couleurs d’Air Canada. La réponse a été tellement forte qu’Airbus a été obligé d’étirer la séance de photos sur deux jours. En tout, ce sont près de 3 000 employés d’Airbus qui ont posé avec fierté devant l’avion à feuille d’érable.

 

C’est cette fierté que ressentent également les employés d’Air Canada lorsqu’il est question de l’A220-300. Pour Air Canada, l’entrée en service de l’A220-300 est l’ultime étape du renouvellement de sa flotte. Le nouveau venu lui permettra également d’améliorer sa stratégie de croissance basée sur la sixième liberté de l’air aux États-Unis.

 

Après la cérémonie officielle, tous les employés d’Air Canada pourront venir voir l’A220-300 à leur tour. C’est une véritable célébration à laquelle se livreront les employés qui défileront une bonne partie de la journée.

 

Un avion qui plaira aux voyageurs canadiens

La cabine de l’A220 est la plus spacieuse de sa catégorie. En plus, la compagnie aérienne a opté pour certaines options très intéressante : les sièges disposent d’un support pour les jambes un peu à la manière des fauteuils de salon inclinables. Les écrans du système de divertissement mesurent 12 pouces de large et paraissent énormes.

 

À compter du 16 janvier, l’A220 sera utilisé sur la liaison Montréal-Calgary en semaine et sur la liaison Montréal-Toronto les fins de semaines. Les trois premiers mois serviront à stabiliser l’opération de l’A220.

 

 

Voici la fiche avec toutes les caractéristiques de la cabine de l’A220-300 :

Fiche A220-300

 

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 réflexions sur “Air Canada célèbre l’arrivée de l’A220-300

  • janvier 15, 2020 à 6:52 pm
    Permalink

    Produit Québécois ce formidable CSerie

    Répondre
  • janvier 16, 2020 à 1:56 pm
    Permalink

    La CSeries est une fierté.

    C’est dommage de constater qu’on puisse se retenir de souligner cela sous prétexte qu’on a eu des difficultés à finaliser sa mise en marché. Pourtant, on voit bien maintenant à quel point cet avion était effectivement un véritable « market disruptor ». Pourquoi un « market disruptor » simplement parce que cet avion, en regard de ses qualités intrinsèques n’a pas de concurrence!

    Félicitations et merci à tous les artisans qui ont oeuvré à concevoir et produire cet avion extraordinaire! On est fier de vous!

    Répondre
  • janvier 16, 2020 à 2:25 pm
    Permalink

    Cependant, (j’anticipe) ferons judicieusement remarquer les gens lucides et pragmatiques, le titre de BBD baisse, celui de Boeing se maintient.

    La CSeries n’était pas faite pour ce monde de poubelles telles qu’on le voit chez Boeing où le titre se maintient!

    Curieusement, le « marché » encourage la scrap. Question de chiffres. Tant que ça paye… à court terme. A plus long terme, les données vont changer.

    On lâche pas à Mirabel!

    Répondre
  • janvier 16, 2020 à 6:11 pm
    Permalink

    Faut dire que si les politiciens Québécois et aussi Canadiens pour certaines autres provinces en 2015/2016 auraient été solidaire pour sauver cette avionneur établit au Québec et en Ontario et inciter les gouvernements Québécois et Canadien à investir quelques milliards de plus et toujours remboursables, le A220 serait probablement encore nommer C Serie et propriété à 100% Bombardier. Mais beaucoup de ces politiciens et certains commentateurs politique ont préférer démolir Bombardier dans l’opinion public avec le résultat que la C Série est devenu l’A220. Encore une chance qu’Airbus est accepter l’offre de Bombardier en 2017 qui a été complété le 01 juillet 2018 et sauver ce programme d’avion d’une interruption de production et de milliers d’emplois qui auraient été perdus. Boeing qui a de gros problèmes actuellement, je pari que s’il a besoin d’aide gouvernemental pour ce sortir de ce pétrin dans le quels ces dirigeants long plonger, les milliards vont pleuvoir sans aucun doute. Tous les politiciens et commentateurs politique aux usa tout en critiquant les ex-administrateurs vont appuyer leur gouvernement pour sauver leur avionneur. C’est un point de vue permit d’autres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *