Airbus commence la production de l’avion A220 aux États-Unis

Pour partager cette publication :

Mobile, Alabama, le 5 août 2019 – Airbus a officiellement démarré la fabrication de l’A220 aux États-Unis. La première équipe de production de l’A220 a commencé à travailler dans les installations d’Airbus à Mobile,  en Alabama, après avoir  suivi une formation à Mirabel, Québec, Canada, où la ligne d’assemblage final principale de l’A220 ainsi que le programme sont situés.

 

« L’ajout  d’une  deuxième gamme  d’avions  commerciaux à  Mobile  – et  la  création de  400 emplois  pour la  supporter  – renforce  la  réputation d’Airbus  comme  véritable avionneur mondial et  confirme au-delà de tout  doute qu’Airbus est  un industriel important  aux États- Unis, a déclaré Jeffrey Knittel, président et chef de la direction d’Airbus Americas. « Grâce à Mobile et à notre réseau de production en Asie, au Canada et en Europe, nous avons créé de façon stratégique une base industrielle à l’échelle de la planète afin de mieux servir nos clients. »

 

En octobre 2017, Airbus avait annoncé son projet d’ouvrir une ligne de production de l’A220 sur son site de Mobile. La construction du hangar principal de la chaîne de montage et de bâtiments connexes  destinés  à la  production  du nouvel  avion A220  a commencé  au complexe  Mobile Aeroplex  de  Brookley au  début  de cette  année.  Airbus assemblera  les premiers avions A220 dans les hangars A320 actuels. La livraison du premier A220 fabriqué aux  États-Unis  – un  modèle A220-300  destiné à  Delta  Air Lines  –  est prévue  pour  le troisième  trimestre   de   2020.  D’ici   le   milieu  de   la   prochaine  décennie,   entre   40  et 50 avions A220 seront produits dans ces installations chaque année.

Début de l'assemblage du premier A220 à Mobile
Début de l’assemblage du premier A220-100 à Mobile en Alabama
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

16 réflexions sur “Airbus commence la production de l’avion A220 aux États-Unis

  • août 5, 2019 à 5:20 pm
    Permalink

    Assemblage sur une FAL temporaire adjacente à celle de l’A320. Dans cette vidéo on peut voir l’état s’avancement des sections envoyés de Mirabel. On peut voit que certaines jonctions de fuselage sont déjà fait et qu’ils arrivent partiellement équipé.

    https://youtu.be/H6hJ23uhV10

    Répondre
    • août 5, 2019 à 5:20 pm
      Permalink

      Ah oui, première livraison Q3 2020, un A220-300 pour Delta.

      Répondre
      • août 5, 2019 à 5:54 pm
        Permalink

        Cela donne 14 mois pour compléter ce premier assemblage, Puisque le programme d’avion est déjà en production on peut penser que ce sera fait dans les temps.

        Répondre
    • août 5, 2019 à 5:53 pm
      Permalink

      Merci pour le partage

      Répondre
  • août 5, 2019 à 9:05 pm
    Permalink

    Question d’un étranger à la construction aéronautique: est-ce qu’on utilise le système de mesure américain ou métrique dans le cas de la construction du A220?

    Répondre
    • août 6, 2019 à 8:37 am
      Permalink

      Impérial. Chez Bombardier et Boeing tout est impérial, chez Airbus et Embraer c’est métrique.

      Répondre
      • août 6, 2019 à 10:09 am
        Permalink

        C’est très surprenant que le système impérial soit utilisé dans l’aéronautique.

        Répondre
        • août 6, 2019 à 2:23 pm
          Permalink

          Impérial, mais les décimales sont exprimé en centième ou en millième (exemple 6,365 pouces) selon le niveau de précision demandé.

          Répondre
          • août 6, 2019 à 3:16 pm
            Permalink

            Le CRJ ou le 737 je comprend vu l’âge des programmes mais le A220 ou le 787 j’en suis tellement surpris que je n’y crois pas.

          • août 6, 2019 à 3:19 pm
            Permalink

            T’as pas à croire c’est un fait.

          • août 6, 2019 à 3:31 pm
            Permalink

            GM, Ford et Chrysler sont passé au métrique dans les années 80 …

          • août 6, 2019 à 3:34 pm
            Permalink

            Le Canada a adopté le système métrique en 1976 … 43 ans plus tard ce n’est pas encore fait.

      • août 6, 2019 à 1:47 pm
        Permalink

        Et là dans le cas de l’ex-CSeries fait par AIRBUS, est-ce que ça se fait en métrique ou en impérial?

        Répondre
        • août 6, 2019 à 1:58 pm
          Permalink

          Passe de l’impérial au métrique en cours de production me semble très complexe car toute la documentation qui a été soumise pour obtenir le certificat de type est en impérial.

          Répondre
  • août 6, 2019 à 4:20 pm
    Permalink

    Comme les moteurs PWC en imperial. Mais à l’intérieur de certaines pièces les dimensions sont graver en impérial avec l’équivalent en métrique pour la maintenance dans les pays qui utilise le métrique.

    Répondre
    • août 6, 2019 à 4:59 pm
      Permalink

      Il a les USA et le Canada ou on utilise l’impérial en aéronautique. Et les fabricants Britanniques sont à l’impérial à moins qu’il est changer dans les dernières annnées. Tant qu’aux fabricants Canadiens c’est pour ce mettre en phase avec les américains qui sont à l’impérial dit-on et se même si la Canada n’a que l’unité de mesure métrique.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *