Bombardier conclut la vente du programme d’avions Q Series à Longview

Pour partager cette publication :

MONTRÉAL, 03 juin 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Bombardier (TSX: BBD.B) a confirmé aujourd’hui la clôture de la vente antérieurement annoncée des actifs du programme d’avions Q Series à De Havilland Aircraft of Canada Limited (anciennement Longview Aircraft Company of Canada Limited), une filiale de Longview Aviation Capital Corp., pour un produit brut d’environ 300 millions $. Le produit net devrait être d’environ 250 millions $ après la prise en charge de certains passifs, des frais, et des ajustements de clôture.

 

Longview poursuivra la production des avions Q400 aux installations de Downsview à Toronto, et la prestation des services après-vente pour les avions Q Series. Bombardier offrira des services de transition et accordera des licences de propriété intellectuelle à Longview pour assurer une transition ordonnée du programme d’avions Q Series.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

6 réflexions sur “Bombardier conclut la vente du programme d’avions Q Series à Longview

  • juin 3, 2019 à 7:52 am
    Permalink

    De pas à vendre d’il y a quelques mois, il est officiellement vendu. Je crois bien que l’ancienne administration d’avant février 2015 trop préoccuper par ces autres programmes à gravement négliger de faire la promotion du Q400 entre autres dash8 serie Q. Au moins ces indestructibles turboprop vont entamer une seconde carrière. Espérant que sa sera toujours fabriquer au Canada dans leur berceau historique Toronto.

    Répondre
  • juin 3, 2019 à 8:29 am
    Permalink

    Le nom » De Havilland Aircraft of Canada Limited » devient ainsi officiel. Est-ce que celui de « Viking » va disparaître?

    Répondre
    • juin 3, 2019 à 8:52 am
      Permalink

      Faut pas se souvenir du fiasco du Comet pour changer son nom en DeHavilland.

      Répondre
  • juin 3, 2019 à 3:36 pm
    Permalink

    Je suppose que le début de l’entité unique de Bombardier Aviation est pour bientôt. Peut-être vont-ils annoncer ça au salon aéronautique de Paris le Bourget dans deux semaines.

    Il ne reste plus qu’à larguer le CRJ et Bombardier n’aura plus d’activités dans les avions commerciaux.

    Mon licenciement en 2016 était en fait une bénédiction.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *