Bombardier confirme être en discussion avec Mitsubishi

Pour partager cette publication :

Déclaration de Bombardier concernant le programme CRJ

MONTRÉAL, 05 juin 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Bombardier a récemment fait part de son intention d’explorer des options stratégiques pour le programme CRJ. De temps à autre, cela peut conduire à des discussions avec des contreparties potentielles. De manière générale, Bombardier ne commente pas les rumeurs et les spéculations sur le marché. Toutefois, à la lumière des récents reportages médiatiques, Bombardier estime qu’il est prudent d’informer nos parties prenantes de ses discussions avec Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. concernant son programme CRJ. Nous ne commenterons pas davantage la nature des discussions. Avant la conclusion de tout accord, un examen approfondi et une analyse sont requis, ainsi que l’approbation éventuelle du conseil d’administration de Bombardier. Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. doit également mener à bien son processus de vérification préalable et son propre processus d’analyse et d’approbation, indépendants de la volonté de Bombardier. Rien ne garantit que de telles discussions aboutiront finalement à un accord.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

15 réflexions sur “Bombardier confirme être en discussion avec Mitsubishi

  • juin 5, 2019 à 8:51 am
    Permalink

    Que sera le gain financier de la vente.
    Est ce que le gain sera utilisé comme fond de roulement ou bien pour diminuer la dette de l’entreprise.

    Répondre
    • juin 5, 2019 à 11:31 am
      Permalink

      Il y a un gain financier comme pour le C Series ?

      Répondre
    • juin 5, 2019 à 8:37 pm
      Permalink

      Il ne faut pas s’attendre à un prix de vente élevé. Le programme CRJ n’est plus rentable. Mitsubishi est intéressé au personnel et au réseau de soutien.

      Si le Q400 valait 300 M$, combien vaut le CRJ? À l’oeil, entre 500M$ et 700 M$?

      L’intérêt de la transaction serait que Mitsubishi produise le MRJ-70 à Mirabel. Air insight a des commentaires intéressants:

      https://airinsight.com/mitsubishi-and-the-crj/

      Répondre
      • juin 5, 2019 à 8:38 pm
        Permalink

        AYE! je voulais dire : « Le programme CRJ n’est plus rentable »

        Répondre
        • juin 5, 2019 à 8:41 pm
          Permalink

          Je vais corrigé directement dans le commentaire OK?

          Répondre
      • juin 6, 2019 à 2:27 am
        Permalink

        Okay.

        Par quelle magie Mitsubishi peut faire de l’argent alors que Bombardier ne réussit pas à le faire?

        Pourquoi Mitsubishi serait intéressé par le personnel et le réseau de soutien ? Leur avion n’entrera pas en service avant 2021. Il y a d’autres moyens pour développer son réseau du genre travailler avec Skywest aux US.

        En plus, vu la cadence de livraison de MRJ90 au début, c’est complètement inutile de développer son réseau de soutien maintenant.

        Ceci dit, je suis absolument heureux si la transaction se fasse car ça permettra aux actions de Bombardier de reprendre de la hauteur. Actuellement son prix est seulement de 2.15 dollar canadien par action. C’est vraiment bas.

        Répondre
        • juin 6, 2019 à 4:22 am
          Permalink

          C’est maintenant que le CRJ est è vendre et pas en 2022, si Mitsubishi ne fait pas l’acquisition du programme CRJ maintenant Bombardier sera probablement obligé de mettre un terme au programme et toute l’équipe qui travail sur le CRJ sera dissoute. Cela demandera à Mitsubishi énormément d’efforts en 2022 pour reconstruire le réseau de service.

          Répondre
  • juin 5, 2019 à 9:06 am
    Permalink

    Les CRJ700 seront transformés en CRJ550 et seront remplacer par des CRJ900 neufs, oh pardon des MRJ.

    Mitsubshi cherche un endroit pour assembler ses MRJ aux USA. Est-ce que Montréal est aux USA ???

    Répondre
  • juin 5, 2019 à 9:13 am
    Permalink

    On peut supposé que Mitsubishi va fermer le programme étant donné qu’il n’y a que le 900 qui se vend et que MRJ70 modifié sera proposé à la place. MHI élimine un concurrent pour se faire de la place.

    Répondre
    • juin 5, 2019 à 9:15 am
      Permalink

      Il y a aussi la situation où le programme devra débarrasser le plancher des installations de Mirabel. Donc fermer plutôt que de déménager.

      Répondre
  • juin 5, 2019 à 10:07 am
    Permalink

    Une grosse partie sera utilisée pour les bonus aux dirigeants 😂

    Répondre
  • juin 5, 2019 à 9:44 pm
    Permalink

    Quand Bombardier a vendu la moitié de son programme C-Series, le gouvernement du Québec a demandé d’avoir des actifs inclus dans la transaction. Des travailleurs, l’inventaire, fond de pension, immobilisations (usine et terrain). À partir de ce moment, le CRJ est devenu locataire dans l’usine de Mirabel.

    Maintenant que Airbus a pris le contrôle du programme C-Series (A220), c’était une question de temps avant que le locataire se fasse expulser… l’A220 a besoin de plus d’espace alors pourquoi voudraient-ils aggrandir l’usine à coup de centaines de millions? En vendant le programme CRJ, Bombardier va pouvoir repayer une part de sa dette et Airbus va pouvoir récupérer l’espace…

    De plus, la division avions commerciaux de Bombardier était déficitaire depuis longtemps… le Q400 ne rapportait rien, le C-Series coûtait cher et le CRJ rapportait peu (même à pleine cadence). La division aéronautique de Bombardier était rentable quand les Learjet, Challenger et Global étaient pris en compte seulement.

    En éliminant coup sur coup le 415, le Q400 et le CRJ, il va falloir voir quelle division entre Learjet et le Challenger sera le prochain… gageons que le modèle qui rapporte le moins sera annoncé comme étant à vendre sous peu. C’est la façon Bellemare de faire.

    C’est extrêmement triste pour les gens qui risquent de perdre leur emploi. Je souhaite aussi la meilleure des chances aux employés du Plant 1 et du Plant 3 pour le futur.

    Répondre
  • juin 5, 2019 à 11:02 pm
    Permalink

    Le CRJ và t-il avoir une nouvelle vie avec une remise à niveau par Mitsubishi au lieu de continuer avec un MRJ70 en développement ??. Tellement de problèmes pour le développement du MRJ90 pourquoi pas faire du neuf avec du vieux pour un MRJ70 probable renommé Space Jet selon la rumeur. Continuer à produire dans la région de Mirabel/Montréal serait surement un atout pour recruter des ingénieurs de Bombardier Aviation et des salariés de production qui connaisent bien le CRJ. Combien de temps et d’argent pourrait sauver les Japonnais pour fabriquer un nouveau CRJ remis à niveau pour respecter la fameuse clause au USA. Il aurait environ 1500 CRJ en service dans différents pays donc bien des années encore à fabriquer des pièces et donner du service. Il me semble qu’il n’a pas de logique économique à discontinuer le programme du CRJ. Mais c’est toujourd possible et advenant l’abandon du progamme il n’aurait plus aucune raison de produire au Québec, le choix logique serait les USA 🤔🤔. ……. https://paxex.aero/2019/06/mitsubishi-mrj-space-jet-rebranding/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *