Combien d’A220 en 2019?

Pour partager cette publication :

 

Quoi de mieux que de débuter l’année avec un petit sondage .

Alors selon vous, la cadence de production de l’A220 va continuer de progresser à un bon rythme ou non?

 

[crowdsignal poll=10208804]

 

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

25 thoughts on “Combien d’A220 en 2019?

  • janvier 8, 2019 at 2:53 pm
    Permalink

    La question pourrais être combien de moteurs PW peut livrer en 2019!!!

    Reply
    • janvier 8, 2019 at 2:58 pm
      Permalink

      Selon certaines sources, en 2018 Pratt a rencontré ses objectifs de livraison de PW1500G à Mirabel. On parles des objectifs révisés en 2017.

      Reply
  • janvier 8, 2019 at 3:23 pm
    Permalink

    Puisque les livraisons ont à peu près doublé à chaque année, j’y vais pour 60 à 65 livraisons en 2019.

    Reply
  • janvier 8, 2019 at 3:41 pm
    Permalink

    Ça dépend des négociations avec le(s) syndicat(s).

    Reply
    • janvier 8, 2019 at 4:12 pm
      Permalink

      Selon moi, il est peu probable que les négociations avec le syndicat perturbe les livraisons.

      Reply
  • janvier 8, 2019 at 4:43 pm
    Permalink

    On inclut les éventuels appareils ‘green’ envoyés à Mobile? S’ils n’y font que l’interieur et non pas un aasemblage complet comme le veut la rumeur

    Reply
    • janvier 8, 2019 at 5:26 pm
      Permalink

      Voilà une très bonne question, mais comme la première pelletée de terre pour cette nouvelle usine aura lieux la semaine prochaine, ce n’est pas avant la fin de 2020 que le premier A220 va sortir de la FAL. En 2019 donc, seule Mirabel fera des livraisons aux clients.

      Il n’est pas exclue que Mirabel fasse l’intégration des systèmes dans le fuselage avant des les envoyer em Alabama plutôt que de les envoyer au « green », à suivre.

      Reply
  • janvier 8, 2019 at 6:41 pm
    Permalink

    Les négociations sont pas réglées? Me semble qu’il y a pas si longtemps ont annonçais que c’etais fais??

    Reply
    • janvier 10, 2019 at 3:48 am
      Permalink

      Il n’a pas d’infos sur le site de l’Aimta à date qui mentionne que les négos sont terminer entre l’Aimta section locale 712 et l’unité de négociation Airbus/Mirabel. Mais au mois de novembre 2018 l’Aimta à émis un communiqué pour mentionné que les négos était commencé seulement. Pour l’unité bombardier je sais pas si c’est commencer eux aussi. La convention est terminer depuis le 30 novembre 2018. Ce qui est terminer depuis juin 2018 et signer c’est la négos avec les deux sections locales 112 production et 673 bureau du syndicat Unifor pour l’usine bombardier Toronto. Pour le Centre de finition Global/Bombardier section locale 62 Unifor leur convention se termine le 05 décembre 2019 seulement. Fait un suivi sur le site les Ailes du Québec qui ne manquera pas d’aviser ces nombreux lecteurs.

      Reply
    • janvier 10, 2019 at 4:12 am
      Permalink

      CORRECTION: pour l’ unité bombardier y semble que la négo soit commencer aussi selon un communiqué de l’Aimta daté du 23 novembre 2018. Pour l’unité Airbus/Mirabel le communiqué est daté du 22 novembre 2018

      Reply
  • janvier 10, 2019 at 5:51 am
    Permalink

    8 livraisons en décembre pour un total de 33, ça fini bien l’année. Airbus devrait dévoiler le 14 février ses prévisions de livraisons pour cette année

    Reply
    • janvier 10, 2019 at 7:22 am
      Permalink

      Dans les 8 livraisons, Airbus compte le deuxième appareil d’Air Tanzania et le 20ieme A220-300 de SWISS qui étaient encore à Mirabel hier. Décidément, Airbus a des truc que Bombardier n’utilisait pas. 😉

      Reply
      • janvier 10, 2019 at 9:29 am
        Permalink

        La livraison est comptabilisé lorsque le paiement est fait.

        Reply
        • janvier 10, 2019 at 9:50 am
          Permalink

          Ca veut dire que les intérêts commencent à courir au moment du paiement, donc il faut trouver un moyen de convaincre le client de payer les intérêts surun avion qu’il n’a pas. Il doit y avoir une passe passe de fric pour que le client accepte.

          Reply
          • janvier 11, 2019 at 8:43 pm
            Permalink

            Le moyen de faire payer le client avant la prise de possession, c’est peut-être qu’il y a des augmentations annuelles appliquées au 1er janvier. Donc si tu paie au 30 dec et bien tu économise la hausse de prix très probablement incluse dans les contrats de vente et AIRBUS comptabilise ça pour 2018.

          • janvier 11, 2019 at 9:37 pm
            Permalink

            Le prix d’achat est négocier dans le contrat et ne change pas d’une année à l’autre. Il peut y avoir une clause qui fait que le prix augmente ou baisse après le Xième avions livré, mais en fonction de la date de prise de possession, cela me surprendrait beaucoup surtout pour un nouveau programme où le fabricant es en retard. C’est certain que le fabricant a des pénalités en cas de retard de livraison, mais dans ce cas c »est le jeu de la compagnie aérienne de trouver des prétexte pour dire que l’avion n, est pas prêt.

  • janvier 10, 2019 at 7:42 pm
    Permalink

    Je viens de voir sur FliegerFaust qu’Airbus prévoit actuelement 53 livraison du A220 pour 2019.

    Reply
  • janvier 11, 2019 at 1:01 pm
    Permalink

    André: « Dans les 8 livraisons, Airbus compte le deuxième appareil d’Air Tanzania et le 20ieme A220-300 de SWISS qui étaient encore à Mirabel hier. »

    Airbus ne parle pas de livraisons en Tanzanie et en Suisse mais plutôt de livraisons aux clients eux-mêmes. De toute façon aucun manufacturier n’effectue de livraison comme tel. L’appareil est simplement remis au client après que celui-ci ait accepté de le recevoir. Mais pour toutes sortes de raisons il peut s’écouler un certain délais avant que le client ne reparte avec son avion.

    Tant que l’acceptance check n’a pas été signé et que le paiement final n’a pas été effectué l’appareil appartient toujours au manufacturier. Mais à partir du moment où le client accepte son appareil et effectue le paiement exigé il devient officiellement propriétaire de l’appareil peu importe où celui-ci se trouve.

    Théoriquement, si lors du décollage de Mirabel un client avait une panne de moteur sur son appareil et devait ré-atterrir à Mirabel ce ne serait pas le problème d’Airbus mais bien du client (même si Airbus lui prêterait vraisemblablement assistance). Autrement dit la livraison officiel se fait AVANT le départ de l’avion.

    Reply
    • janvier 11, 2019 at 2:20 pm
      Permalink

      Bien d’accord avec toi Normand, ce que je tiens à souligner ici c’est le fait qu’Habituellement le client paye lorsqu’il est est satisfait de l’avion et il part immédiatement avec. Les intérêts commence à être calculés à la date du paiement, sur un avion de 30 millions, 9 jours d’intérêts c’est beaucoup. Les compagnies aériennes sont des championnes dans l’art de faire des petites économies, alors je me questionne sur les raisons qui pourrait les pousser à payer 9 ou 10 jours d’intérêts sur un avion qu’elles ne peuvent utiliser.

      Reply
      • janvier 11, 2019 at 6:43 pm
        Permalink

        Je t’avais mal compris je crois. Tu as un bon point concernant les taux d’intérêt et je n’ai pas d’explication précise pour un aussi long délais avant le départ de l’avion. Peut-être un problème d’équipage, ou même un problème technique.

        Quoiqu’il en soit il arrive souvent qu’un avion ne soit mis en service qu’un certain temps après avoir atterri à sa base. Souvent ils s’en servent un certain temps pour l’entrainement, ou ils ont suffisamment d’appareils en service, ou ils ne sont pas près à le mettre en service tout-de-suite pour telle ou telle raison. Alors dans certaines circonstances cela ne fera pas beaucoup de différence que l’avion reste pour un certain temps à Mirabel. Mais évidemment le plus tôt il entrera en service le plus tôt il sera amorti.

        Un dernier point: au mois de janvier il y a une accalmie et la pression sur le réseau des compagnies aériennes est souvent beaucoup moindre que lors des semaines précédent la nouvelle année. D’ailleurs à chaque année Mirabel tombe en dormance à cette époque et livre très peu d’appareils, parfois même aucun.

        Reply
        • janvier 11, 2019 at 7:23 pm
          Permalink

          Moi aussi je m’attend à une ou deux livraisons en janvier et encore c’est pas certain. Dimanche matin je vais donner ma prédiction de livraison pour 2019.

          Reply
    • janvier 11, 2019 at 8:38 pm
      Permalink

      En fait au lieu de dire «livraison» on devrait dire «prise de possession».

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *