Héroux-Devtek finalise l’acquisition de CESA et met à jour ses prévisions

Pour partager cette publication :

 

Héroux-Devtek  Inc.  (TSX :  HRX)  (« Héroux- Devtek » ou la « Société »), un important fabricant international de produits aérospatiaux, a le plaisir d’annoncer la finalisation de l’acquisition de l’entreprise Compañia Española de Sistemas Aeronáuticos, S.A. (« CESA »), une filiale d’Airbus SE (PA : AIR). Le prix d’achat s’élève à 137 millions  d’euros  (soit  environ  206 millions  de  dollars)  pour  la  valeur  globale  de  l’entreprise,  y compris  l’encours  de  la  dette  nette  de  CESA  de  23  millions  d’euros  (environ  35  millions  de dollars), sous réserve des ajustements de clôture habituels.

 

« Nous sommes ravis d’avoir finalisé la plus grande acquisition de notre histoire qui représente une étape charnière de notre expansion à l’échelle internationale, » a déclaré le président et chef de  la  direction  de  Héroux-Devtek,  Gilles  Labbé.  « L’acquisition  de  CESA  nous  permettra  de renforcer notre présence sur le marché européen, nous donnera accès à un important contenu dans  le  cadre  de  plusieurs  programmes  d’aéronefs  d’envergure  et  nous  aidera  à  développer encore  davantage  nos  relations  d’affaires  avec  Airbus  et  d’autres  clients  importants.  Nous sommes honorés d’accueillir l’équipe de CESA au sein de la famille Héroux-Devtek. »

 

« L’acquisition  élargit  également  l’offre  de  produits  et  services  de  Héroux-Devtek  dans  les domaines  des  systèmes  d’actionnement  et  hydrauliques,  en  plus  d’ajouter  de  nouvelles technologies, comme l’actionnement électromécanique, à notre portefeuille. Notre offre évoluera aussi,  et  42  %  de  nos  revenus  seront  désormais  générés  par  des  produits  propriétaires, »  a poursuivi M. Labbé. « De concert avec l’ajout de l’expertise complémentaire de Beaver dans le domaine des vis à billes, nous voyons d’excellentes occasions de développer nos activités sur le marché des systèmes d’actionnement, dont la taille est considérablement supérieure au marché des trains d’atterrissage, » a conclu M. Labbé.

 

« Nous  comptons  maintenir  notre  relation  d’affaires  étroite  avec  CESA,  qui  demeure  un fournisseur de grande importance pour Airbus, » a déclaré Fernando Alonso, chef de la division Avions militaires d’Airbus Defence and Space. « CESA et ses employés tireront profit du plan industriel solide du nouveau propriétaire stratégique au cours des années à venir. »

 

La  transaction  a  été  financée  au  moyen  d’un  emprunt  à  terme  subordonné  non  garanti  de

50 millions de dollars d’une durée de sept ans consenti par le Fonds de solidarité FTQ, de la

facilité de crédit renouvelable de la Société, ainsi que de l’encaisse disponible. Dans le cadre de cette acquisition, la facilité de crédit de la Société a été modifiée: le plafond d’emprunt a été augmenté, passant ainsi de 200 millions de dollars à 250 millions de dollars.

 

CESA, dont le siège social est situé à Madrid, en Espagne, est l’un des plus grands fournisseurs européens de systèmes hydrauliques et électromécaniques destinés à l’industrie aérospatiale. Ses principales gammes de produits comprennent des systèmes d’actionnement et hydrauliques ainsi que des trains d’atterrissage. CESA propose une offre de produits et de services intégrée à un  large  éventail  de  clients  et  de  programmes  d’aéronefs :  ingénierie  de  conception  et  de développement, certification, fabrication, assemblage et soutien de la flotte. L’entreprise exploite un parc industriel de pointe d’une superficie de 366 000 pi2  à Madrid et une autre installation à Séville. CESA emploie une main-d’œuvre qualifiée constituée d’environ 300 employés.

 

MISE À JOUR DES PRÉVISIONS

La direction met à jour ses prévisions à l’égard des ventes pour l’exercice 2019 afin de tenir compte de l’acquisition de CESA. La direction s’attend maintenant à réaliser des ventes de l’ordre de 460 millions de dollars à 470 millions de dollars pour l’exercice 2019, ce qui représente une progression d’environ 20 % par rapport au précédent exercice. Les dépenses en immobilisations devraient s’élever à environ 20 millions de dollars.

 

La direction publie également de nouvelles prévisions de croissance à long terme de ses ventes qui tiennent compte de l’acquisition de Beaver complétée en juillet dernier et de celle de CESA. La direction s’attend à ce que les ventes de la Société pour l’exercice 2022 se situent dans une fourchette de 620 millions de dollars à 650 millions de dollars.

 

Veuillez  consulter  la  rubrique  intitulée  « Déclarations  prospectives »  ci-dessous  pour  de  plus amples informations au sujet des principales hypothèses sur lesquelles se fondent les prévisions qui précèdent.

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *