La société en commandite C Series changera de nom

Pour partager cette publication :

Comme il fallait s’y attendre, a annoncé que le nom de la société en commandite C Series changera pour devenir la Société en Commandite Airbus Canada.

 

Cette décision est la suite logique puisqu’après avoir changé le nom du C Series pour l’A220, il ne faisait pas de sens de maintenir l’ancien nom. Bref, le C Series n’est plus, vive l’A220!

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 réflexions sur “La société en commandite C Series changera de nom

  • mars 14, 2019 à 4:37 pm
    Permalink

    Bonsoir,

    Dommage, j’aimais bien le nom C-Series. Avec les devoirs du MAX8, même si l’A220 ne joue pas dans la même cours, je pense qu’il peut avoir une carte à jouer. En effet, le carnet de commande du 320 est plein a craquer pour les 5 ans à venir alors qu’il reste de la place pour l’A220.
    Et même si Boeing, nous fait un « patch »pour le MAX8, l’avion est mal né car fortement déséquilibré, d’où le rajout en urgence du système MACS. Le mettre à jour rajoutera jiste un pansement sur un pansement. La seule solution viable à mon sens des de ralonger les MLG afin de pouvoir remettre les moteurs un peu plus sous l’aile. Mais là cela sera très long et coûteux.
    Espérons que les commerciaux de Chez Airbus profiteront des deboirs pour placer quelques A220 !
    Bonne soirée

    Répondre
  • mars 14, 2019 à 4:38 pm
    Permalink

    Bonsoir,

    Dommage, j’aimais bien le nom C-Series. Avec les devoirs du MAX8, même si l’A220 ne joue pas dans la même cours, je pense qu’il peut avoir une carte à jouer. En effet, le carnet de commande du 320 est plein a craquer pour les 5 ans à venir alors qu’il reste de la place pour l’A220.
    Et même si Boeing, nous fait un « patch »pour le MAX8, l’avion est mal né car fortement déséquilibré, d’où le rajout en urgence du système MACS. Le mettre à jour rajoutera jiste un pansement sur un pansement. La seule solution viable à mon sens des de ralonger les MLG afin de pouvoir remettre les moteurs un peu plus sous l’aile. Mais là cela sera très long et coûteux.
    Espérons que les commerciaux de Chez Airbus profiteront des deboirs pour placer quelques A220 !
    Bonne soirée

    Répondre
  • mars 16, 2019 à 8:20 am
    Permalink

    Petite question pour André :

    Serait-il envisageable ou possible pour Airbus d’offrir une version A-220-500 au marché avant qu’il n’entre en production ?

    Car, il me semble que la réalisation de ce projet pourrait se faire dans une période de temps relativement courte, plus ou moins deux ans. Le problème serait sans doute au niveau des capacités de production, là ce serait plus long.

    Répondre
    • mars 18, 2019 à 9:00 pm
      Permalink

      Bon. Alors risquons une réponse own made.

      Oui. Airbus peut « offrir » une version A220-500 aux compagnies aériennes. Mais cette offre s’apparente à une étude de marché. S’il y a un intérêt, Airbus pourrait se lancer avec un carnet virtuel de commandes anticipées. Toutefois, cela suppose une injection de liquidité et doit composer avec le partenariat de la société en commandite… et là, ça dépasse mes compétences!

      En tout cas, l’A220-500 serait de loin une bien meilleure machine que n’importe quel petit Boeing patenté au MAX. Une machine moderne, neuve à 100%, stable et ultra sécuritaire à voler.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *