Le CTA, une interface entre le savoir et l’entreprise privée

Pour partager cette publication :

Le Centre Technologique en Aérospatiale (CTA) est membre du réseau Trans-Tech qui regroupe les 49 centres collégiaux de transfert technologique du Québec (CCTT) ; ces dernières sont des centres de recherche appliquée rattachés à un CÉGEP ou à un collège québécois. La mission des CCTT est d’apporter un soutien aux entreprises qui font de la recherche et développement afin de faire le transfert vers le privé des connaissances acquises lors des projets de recherche.

 

Le CTA qui fête son 25e anniversaire cette année, est rattaché à l’École Nationale d’Aérotechnique (ÉNA) et participe à plusieurs programmes de recherche et développement dans le domaine de l’aérospatiale. Depuis sa création, plus de 120 entreprises ont eu recours aux services du CTA.

 

Une des méthodes qu’utilise le CTA pour faire le transfert de connaissance est le colloque aérotechnique dont la 10e édition s’est tenue le 11 octobre dernier à l’ÉNA.  Près de 200 participants s’étaient réunis pour cette occasion et la plupart d’entre eux œuvrent dans des PME en aérospatiale. Le colloque offrait des présentations parfois très techniques sur les trois thèmes suivants.

 

  • Applications de l’intelligence artificielle dans l’industrie aéronautique.
  • Fabrication additive et post-traitements.
  • Les matériaux composites et leur contrôle non destructif.

 

 

Plusieurs de ces présentations étaient faites par des entreprises qui participent ou ont participé à une recherche menée avec le CTA. Le colloque est aussi une excellente occasion pour le CTA de faire valoir auprès des entreprises présentes, sa capacité à mener à bien des projets de recherche.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *